Echoes Vol.4 - Actualité manga

Echoes Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 26 March 2020

Chronique 2

Senri tente de communiquer avec son frère maintenant qu'il pense avoir compris comment fonctionner ce lien...mais il semble que sa tentative soit un échec!
Mais d'autres réponses vont venir de manière assez inattendue: l'étrange policer qui était entré en contact avec notre héros va revenir et lui apprendre qu'il est lui aussi un orphelin et que lui aussi traque l'homme à la cicatrice pour le tuer; il propose alors une collaboration à Senri...

Nous n'en sommes qu'au tome 4 mais déjà on a le sentiment qu'il s'est passé un millier de choses dans ce titre où chaque chapitre apporte son lot de surprises!

En premier lieu on découvre que le jeune policier aux vestes douteuses cache bien des choses lui aussi et qu'il s'est engagé dans la police pour traquer l'homme à la cicatrice, responsable de la mort de son père... Débute alors une collaboration teinté de rivalité: Senri veut se garder le tueur pour lui, hors de question que qui se soit d'autre ne le tue, personne ne lui ôtera sa vengeance!

Avant d'aller plus loin dans la traque et avant que les risques et dangers ne se multiplient, nous assistons à de jolies moment entre Senri et ses grands parents, ceux qui l'ont élevé après la mort de ses parents et la disparition de son frère.
Cela n'a l'air de rien mais ces petites notes touchantes sont importantes, elles permettent de s'attacher encore d'avantage au personnage principal et contribuent à l'humaniser et à l'ancrer parmi les vivants, celui ci ne se préoccupant pas que des morts!

La seconde partie du tome voit Senri et Enan entamer une nouvelle phase de leur enquête, en tentant de suivre les pistes laissées par le carnet du père des jumeaux...cela les conduit dans une maison abandonnée au milieu des bois...enfin pas tout à fait abandonnée!
Ils vont y trouver de nouvelles pistes et de nouveaux éléments de réponses, notamment sur l'identité du tueur, l'homme à la cicatrice! Mais pas sur que Senri soit prêt à encaisser cela!

Le final du tome nous en dévoile un peu plus sur ce dernier et sur le frère de notre héros! On les voit ensemble pour la première fois...et cela va soulever de nombreuses questions!
Pour la première fois dans le titre l'auteur nous dévoile leurs visages et nous propose un échange entre eux...

Encore un volume aussi saisissant que fascinant, on est absorbé du début à la fin et Kei Sanbe démontre encore une fois, si besoin était, l'étendue de son talent!


Chronique 1

Dans son plan pour réussir à envoyer à Kazuto une vision, Senri n'avait pas prévu qu'il se ferait réellement attaquer par de vrai gangsters ! Il a néanmoins été sauvé par l'agent Wakazono, ce dernier lui faisant même une étonnante proposition de collaboration, d'échange d'informations... Mais Masayasu Wakazono est-il totalement digne de confiance ? Senri n'est pas du genre a accorder sa confiance facilement, loin de là. Mais maintenant qu'il a compris qu'il ne peut envoyer de visions à Kazuto car celles-ci sont à sens unique, il lui faut des indices supplémentaires pour parvenir à retrouver son frère et l'homme à la cicatrice avant l'inspecteur Komatsu...

Quelque peu acculé dans l'urgence de sa quête vengeresse, Senri accepte donc une entrevue avec Wakazono, et cela va animer le gros premier tiers de ce quatrième volume, avec à la clé pas mal de nouvelles choses. Accompagné par une Enan toujours désireuse de veiller sur lui, Senri a besoin d'avoir une idée la plus précise possible de ce que veut cet agent de police plutôt surprenant, tant il semble lui-même cacher des choses... et les réponses que notre héros entrevoit sont intéressantes, Kei Sanbe sachant vite et bien exposer le propre background de Wakazono, un homme plus d'un point commun avec notre héros, que ce soit dans son passé, son traumatisme d'enfance, son lien avec l'homme à la cicatrice ou ses ambitions... Cela dit, si son but semble assez similaire à celui de Senri, son approche est un brin différente, en étant a priori moins solitaire. La confrontation entre les deux garçons est alors également intéressante pour ce qu'elle fait encore ressortir en Senri, qui reste complètement enfermé dans sa haine, sa rage vengeresse... Pourra-t-il en sortir un jour ?

C'est aussi l'une des questions que l'on continue de se poser au fil de ce tome, notamment quand le grand-père du jeune homme continue de s'inquiéter pour son bonheur et son avenir en lui affirmant qu'il ne vaut mieux ps tout savoir, ou quand Enan se questionne sur l'incapacité de son ami (contrairement à elle) à imaginer un avenir heureux: cette incapacité serait-elle due au fait que le bonheur, il n'y a jamais goûté, même dans son passé ?

De manière générale, en plus de s'inquiéter pour Senri, Enan est une demoiselle qui, elle aussi, continue de se dévoiler un peu plus. A l'instar de Wakazono au début du tome, l'occasion nous est donnée ici de découvrir mieux que jamais le drame familial qu'elle a connu étant enfant et l'ayant conduite jusqu'à l'orphelinat. Un drame familial de plus dans la série...

Mais quoi qu'il en soit, l'enquête de Senri et Enan pour retrouver Kazuto se poursuit avec chez le jeune homme toujours la même détermination, et ici cela prend surtout la forme d'un petit "jeu de pistes" à travers le carnet du père de notre héros, carnet ponctué de mystérieux indices à percer. Et même si le duo semble parfois avancer un peu facilement, ce qui pique le plus l'intérêt là-dedans est peut-être la manière dont Senri avance en puisant dans son lien fort avec Kazuto: il réfléchit comme son frère, raisonne comme lui, trouve des pistes symboliques (comme le pylône) en puisant dans les souvenirs qu'il a avec lui, à tel point qu'une hypothèse lui vient: et si Kazuto cherchait à l'aiguiller en distillant des indices que seul notre héros peut comprendre, afin de ne pas éveiller les doutes de l'homme à la cicatrice ?

La lecture se suit donc ainsi avec toujours autant d'intérêt. les choses sont la plupart du temps assez posées dans ce volume, mais Kei Sanbe y gère toujours aussi efficacement ses avancées, son travail des personnages, ses révélations et mystères... le tout jusqu'à des dernières dizaines de pages assez tonitruantes, de par ce que l'on apprend des secrets des parents de Senri, ce que l'on devine sur l'identité de l'homme à la cicatrice, et le retour de menaces plus tangibles !
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News