EX-Arm Vol.6 - Actualité manga

EX-Arm Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 12 Janvier 2018

Après les événements du volume précédent, une petite pause s'impose ! Suite à la suspension temporaire de la section anti ex-arm et à l'accident de Minami, nos héros prennent quelques jours de congés, direction Shikoku, là où Minami est née. Le temps que quelques pages, le dessinateur Shin-ya Komi profite de la plage pour croquer avec charme les plastiques de rêve de ses héroïnes, tandis que le scénariste HiRock amorce quelques petites informations sur les origines de Minami, sa famille, les drames qui ont marqué son passé, et tout ce qui a forgé son caractère bon et fort. Les auteurs parviennent alors plutôt bien à rendre plus attachante qu'avant la séduisante policière, tandis que se précise un personnage issu de son passé qui aura sans nul doute une grande importance par la suite...


Après ce bref intermède qui n'en est pas totalement un, c'est le retour aux choses sérieuses avec une nouvelle mission. Un mystérieux organisateur envoie des invitations à une vente aux enchères d'ex-arm, et tout le gratin de la pègre, y compris d'autres pays, est convié. Une situation qui n'annonce rien de bon, d'autant qu'il se pourrait bien que l'ex-arm ayant provoqué la destruction de Tokyo 10 ans auparavant soit proposée ! Akira, Minami et Alma vont donc devoir s'inviter à la fête par leurs propres moyens, en utilisant leur contact avec Midori, représentante de l'association politique Jinkokusha.


Occupant tout le reste du tome et étant visiblement loin d'être terminée, cette affaire de vente aux enchères, pour l'instant, se contente surtout de se mettre en place, non sans quelques légers défauts : certains raccourcis narratifs empêchent de bien cerner tous les principaux acteurs de la vente, et toute la deuxième moitié du tome s'avère un peu longue au vu de sa finalité assez mince. Mais hormis ces détails, les auteurs assurent bien le divertissement. On ressent bien les importants enjeux que cette vente aux enchères va représenter, ainsi que l'utilité de réussir à s'allier avec certains visages. Dans sa façon d'être assez calme, voire presque déconnectée parfois, la dénommée Midori est plutôt sympathique et intrigue un peu, tandis que Minami, fidèle à elle-même, séduit beaucoup dans sa manière de mener sa partie de blackjack face au charismatique Dalio, un homme qui cache quelques secrets prometteurs. Enfin, Komi profite évidemment de la situation pour esquisser ses héroïnes dans quelques tenues gentiment sexy, ces éléments étant bien distillés et s'intégrant bien dans le contexte. Alma en danseuse ou en bunny pourrait en séduire plus d'un...


En mêlant globalement bien ses éléments habituels malgré quelques déséquilibres (on aurait aimé une présentation un peu plus posée des acteurs de la vente, et une partie de blackjack un petit peu plus courte), la série installe plutôt efficacement une nouvelle partie qui devrait visiblement avoir beaucoup d'importance, et qui pourrait vite devenir explosive par la suite !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News