Chocotan Vol.11 - Actualité manga

Chocotan Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 30 March 2020

Si Kozue Takeuchi a régulièrement tendance à nous offrir des chapitres crève-coeur dans sa série pourtant si mignonne la plupart du temps, cette fois-ci c'est par le biais de ses mots d'auteur que la mangaka tend à nous toucher au travers de quelques tristes nouvelles concernant les chiens de sa famille. Une dure réalité inévitable, qui montre toutefois à quel point l'autrice aime nos amis à quatre pattes... chose qu'elle s'appliquera encore et toujours à démontrer dans son oeuvre !

Ainsi, pas mal de nouvelles petites aventures attendent ici Chocotan, Nao et les autres. Participer à un concours de costumes devant réunir maître et chien, sauver un solitaire et agressif chat errant blessé, aider le fantôme d'un chien à consoler son maître, découvrir de qui est amoureuse Poulette, l'autre chien des Arima (serait-ce Happy, comme le pense Chocotan ?!) ... Les petites idées sont toujours au rendez-vous en jonglant entre le mignon, le rigolo, le poignant, le bienveillant... Et cela, même si leur exploitation reste parfois limitée par le nombre de pages, l'autrice se contentant souvent de chapitres auto-conclusifs d'autant plus rapides qu'ils ne font plus que 16 pages, contre 32 auparavant. Néanmoins, bien des situations séduisant, notamment le chapitre remettant en avant Poulette, chienne attachante que la mangaka a trop souvent tendance à oublier. En plus, cela permet de souligner de plus belle, avec l'habituelle bienveillance dont est capable la mangaka, la façon dont notre chère petite teckel n'a ps encore conscience de ses propres sentiments !

La lecture reste donc sympathique, mais le plus intéressant provient peut-être de la deuxième petite moitié du volume. En effet, après 110-120 pages, Kozue Takeuchi met de côté l'histoire principale pour nous proposer deux chapitres bonus qui, en réalité, n'auraient aucun mal à se glisser dans la trame principale (celle-ci restant mince). Renouant avec le format en 32 pages, ces deux chapitres narrent chacun la rencontre de Chocotan avec un duo maître-chien en difficulté, avec d'un côté un bouledogue voulant aider son jeune maître à se sociabiliser alors que lui-même est fort craintif et que sa tête fait peur aux gens, et d'un autre côté une jeune chienne terre-neuve ayant peur d'être détestée par sa toute petite maîtresse à cause de sa grande taille pouvant la blesser. Dans les deux cas, l'autrice met en scène deux jolis récits mettant en valeur, comme souvent, la force des relations que l'on peut avoir avec nos toutous et l'amour qu'ils peuvent nous rendre.

Même si le format plus court des chapitres rend parfois les choses un tout petit peu moins fortes, la lecture ne faiblit donc pas vraiment, et les petites aventures de Chocotan et de tout son entourage gardent toujours leur charme à désormais deux volumes de la fin.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News