Cheers you up - Actualité manga

Cheers you up

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 04 June 2014

Au lycée Sakuragaoka qui regroupe nombre d'enfants de bonne famille au destin tout tracé, Tamaki Hoshizaki, vice-capitaine de l'équipe de base-ball, déclare son amour à Ichiiro Fuwa, fille du patron d'une société de négoce. Hoshizaki lui fait promettre que s'il parvient à gagner avec son équipe de base-ball de tocards, elle sortira avec lui. A ces mots, Ichiiro se sent l'envie de supporter ce garçon si déterminé et visiblement éperdument amoureux d'elle... Mais comment faire ? Peut-être en imitant sa mère autrefois : à travers le sexe !
L'acte accompli, Ichiiro décide, pour supporter toujours mieux Hoshizaki et son équipe, de fonder un club de supporters, et il lui faut désormais trouver d'autres membres ainsi qu'une enseignante pour le diriger !

Paru dans notre pays en même temps que Lingerie Panic et au Japon en 2011, Cheers you up est un hentai qui voit Kentarô s'axer autour de deux thèmes : ici, le sujet des supporters se mêle à celui des relations entres enfants de bonne famille, pour un résultat franchement séduisant.
Tout commence par la création et la consolidation du club par Ichiiro, qui va ensuite tâcher de débaucher pour sa cause plusieurs autres filles : les jumelles qui traînent toujours près d'elle, puis sa meilleure amie, puis une jeune enseignante pour superviser le tout, et même la présidente du conseil des élèves si réticente au départ. Comme dans Lingerie Panic, Kentarô met en place une sympathique palettes de demoiselles très variées, aussi bien dans leur physique que dans leur background. Construite sur un schéma assez linéaire, la première partie du tome s'applique justement à dépeindre chacun de ces petits backgrounds, car chacune des filles cache quelques petits secrets se dévoilant au fil des parties de jambes en l'air qu'elles entretiennent avec les personnes qu'elles aiment. Sont donc au programme, des situations très variées, allant de l'homosexualité féminine à des éléments faisant ressortir le statut d'enfants de bonne famille des personnages. D'un côté, on a donc, par exemple, l'amour impossible entre une prof de condition modeste et un homme de famille riche, et le destin tout tracé de jumelles ne vivant pas forcément bien le fait qu'elles soient identiques comme deux gouttes d'eau. Pourtant, toutes trouveront un soutien moral en la charismatique et belle Ichiiro, autour de laquelle elles se regrouperont naturellement.
Chose appréciable et qui change de pas mal de hentai : toutes ces filles ont leur propre amant, leur propre amour, et ne se ruent pas sur le personnage masculin principal, ce dernier n'ayant d'yeux que pour Ichiiro.

Après une première partie consolidant joliment le concept de la série, l'heure est venue dans la suite du tome de développer un petit histoire sympathique, destinée à mettre à mal la relation entre Hoshizaki et Ichiiro. Car cette dernière, fille de bonne famille, va devoir faire face aux coups bas d'une mère qui a déjà décidé pour elle de son avenir, en lui imposant son fiancé et son avenir... mais Ichiiro acceptera-t-elle les choses si facilement ? Et quelles répercussion cela aura sur le club ? Voici une intrigue classique mais efficace, car elle a le mérite d'exister bel et bien et de surfer toujours aussi habilement sur les deux thèmes centraux de l'oeuvre.
Toutefois, deux bémols sont à signaler. Tout d'abord, une scène de viol en groupe un peu brutale qui, si elle vient expliquer vite fait le comportement d'un certain personnage, pourrait rebuter les plus prudes. De même pour une scène de chantage qui pourra mal passer auprès de certains, bien qu'elle existe pour faire ressortir la détermination d'Ichiiro dans sa tâche.

Le trait, bien que plus brouillon que Lingerie Panic par moments (ce qui peut paraître un peu bizarre vu que Cheers you up est plus récent que Lingerie Panic), est toujours aussi séduisant dans la variété des filles, des situations et des postures, les différentes demoiselles ont également ce on-ne-sait-quoi de séduisant, assumé ou provocateur dans le regard, et, cumulé aux autres qualités évoquées, cela permet de faire de ce Cheers you up un très bon manga X, confirmant le talent de Kentarô, auteur définitivement à suivre de près.

Comme souvent sur cette collection, l'édition proposée est bonne... à un détail près : l'image de la tranche est celle de Lingerie Panic !   


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News