Card Captor Sakura - Clear Card Arc Vol.2 - Actualité manga

Card Captor Sakura - Clear Card Arc Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 14 Juin 2018

Critique 3


Depuis que toutes ses cartes se sont effacées, des phénomènes étranges apparaissent. Grâce à sa magie, Sakura a pu récupérer deux nouvelles cartes qui ont un aspect complètement différent de ses précédentes cartes. Dans la quête de ces nouvelles cartes, elle peut compter sur ses amis. Mais, Shaolan semble lui cacher quelque chose. Pourquoi tant de mystère ? Il en est de même avec Eriol, qui refuse de répondre aux messages de Sakura…


Dans ce deuxième volume, les Clamp privilégient la quête de nouvelles cartes pour Sakura. Il n’y a pas vraiment de nouvel élément qui pourrait aider à la compréhension de l’intrigue et des nouveaux mystères qui l’entourent. Il faudra donc prendre notre mal en patience. Mais, ce volume est aussi l’occasion pour les auteurs, de nous livrer encore plus de mystère… Qui est donc le personnage qui apparait en rêve à Sakura ? Que cache Shaolan et Eriol ? Vous voulez des réponses ? Ce ne sera pas dans ce volume. Par contre, l’arrivée d’une nouvelle dans la classe de Sakura suscite notre intérêt, surtout quand on connait bien le mode de fonctionnement des Clamp.


Ce deuxième volume suit un scénario assez classique et linéaire. Nous nous attentions à mieux de ce point de vue là.  Quant à l’ajout des mystères supplémentaires, il n’aide bien vraiment à l’intrigue, car cela la rend encore plus opaque. Nous attendons donc avec impatience les futures révélations.


Critique 2


Avec le retour au Japon de son cher Shaolan, Sakura pensait sûrement vivre du mieux possible ses années de collège, entourée de ses amis et toujours de Kélo ! Mais ce retour s'est accompagné d'un étrange événement: elle fait d'étranges rêves avec une mystérieuse silhouette sombre et une étrange clé, ses cartes de Claw sont devenues inutilisables, et de nouvelles cartes apparaissent... Tout en s'interrogeant forcément sur le sens de tout ceci, la jeune fille a donc néanmoins repris la chasse aux cartes, et en a déjà capturées deux ! Mais il ne semble s'agir que des débuts d'une longue quête...


Le premier volume de Card Captor Sakura - Clear Card Arc était évidemment, pour la plupart des nostalgiques, un vrai plaisir, pour la joie de retrouver 20 ans après la première série la plus choupinette des chasseuses de cartes ainsi que toute la galerie de personnages autour d'elle. Mais d'un autre côté, on attendait également beaucoup plus d'une histoire un peu facile dans sa mise en place, voire un peu paresseuse... Disons-le tout de suite, avec ce deuxième volume la lecture reste avant tout une petite madeleine de Proust assez exquise, mais au-delà de ce simple plaisir elle confirme malheureusement un peu les limites du récit.


Car ici, concrètement, on ne peut pas dire que les Clamp osent beaucoup de choses. Elles restent essentiellement sur leurs acquis, avec une exploitation très bonne des différents petits éléments incontournables de la saga qui animent bien les pages (les petits instants de tranche de vie, les différents costumes tous plus mimis les uns que les autres que Tomoyo conçoit, la passion de cette même Tomoyo quand il s'agit de filmer Sakura en pleines prouesses, les taquineries de Tôya, la bonhomie de Kélo, les histoires invraisemblables de Yamazaki auxquelles seuls Sakura et Shaolan croient...), un dessin qui reste adorable, une ambiance qui reste bel et bien intacte... mais ça manque cruellement de neuf. Ici, le scénario reste très linéaire: Sakura capture de nouvelles cartes à vitesse grand V sans gros problèmes, avec une utilisation des cartes déjà en sa possession qui s'avère trop sommaire pour vraiment bien ressortir. Et pendant ce temps, les énigmes autour desdites cartes, des rêves, de la mystérieuse silhouette font du surplace, et concernant l'implication de Shaolan et d'Eriol dans l'affaire les mangakas ne font que confirmer ce qu'on comprenait déjà dans le tome 1 sans rien apporter de plus. Certains visages, comme Yue, s'e posent volontiers quelques questions, mais là non plus sans rien de neuf, et c'est trop bref pour vraiment accentuer l'aura de mystère. Reste l'entrée en scène d'un nouveau personnage, Akiho Shinomoto, nouvelle élève mignonne tout plein, et nouvelle amie de Sakura, qui semble pour l'instant bien sous tout rapport, mais on ne peut évidemment pas s'empêcher de se demander si elle cache ou non quelque chose...


La lecture reste un vrai petit plaisir, indéniablement. Mais objectivement, avec le schéma linéaire, l'absence d'avancées, le peu d'ampleur et d'ambition dans les premières captures de cartes, et le manque de réelle nouveauté à côté de tous les petits éléments qu'on a adoré (et qu'on adore toujours) dans la saga CCS, on ne peut s'empêcher de se dire que les Clamp restent un petit peu paresseuses, comme très souvent depuis plusieurs années. On se plaît beaucoup à suivre les nouvelles aventures de Sakura, mais on en attend clairement un peu plus.


Critique 1


L'entrée de Sakura au collège s'est accompagnée de nouveaux événements surnaturels : les cartes de la demoiselle sont inutilisables, de nouvelles cartes transparentes sont apparues, et elle voit en rêve une silhouette mystérieuse... Le quotidien de la jeune fille se poursuit, non sans émois puisque Shaolan est de retour. Mais au fil des jours, la présence de ces nouvelles cartes est de plus en plus insistante, et Sakura ne trouve aucune piste quant à l'origine du phénomène...


Le concept du nouvel arc étant planté, les Clamp développent les nouvelles aventures de Sakura sur une cadence routinière, s'intéressant au quotidien de la demoiselle, ses interactions avec ses amis notamment, tout en agrémentant le tout de quelques séquences de capture de nouvelles cartes. En soi, la formule de Clear Card Arc reste très simple, le récit cherchant à renouer avec l'ambiance fraîche de la série d'origine, et y arrive toujours aussi bien. Alors, quand bien même peu de grands rebondissements ponctuent ces quelques chapitres, on se laisse happer par l'ambiance globale, le plaisir de retrouver l'univers et ses personnages primant toujours autant.


On ne boude pourtant pas son plaisir, encore une fois, devant les quelques scènes d'actions made in Clamp, toujours aussi dynamiques et élégantes. Certes on ne sent jamais Sakura en danger, certaines captures s'avèrent même très faciles, mais l'esthétique garantie de jolis moments intenses, la card captor n'ayant pas perdu ses facultés de capture.


A côté de ça, le mystère lié aux nouvelles cartes demeure intact, de même pour l'étrange silhouette encapuchonnée qui réapparaîtra dans ce tome, sans nous livrer davantage d'informations à son sujet. L'intérêt de ce second volume vient alors des relations entre personnages, toujours aussi bien ancrées dans la continuité des douze tomes du manga original. Ainsi, Sakura profite de ses jours de collèges aux côtés d'amis qu'elle et nous connaissons désormais à merveille et qui n'ont en rien perdu de leur caractère, tandis que l'arrivée d'une nouvelle élève viendra dynamiser le tout et apporter un supplément d'ambiance fleur bleue, une atmosphère qui sied toujours aussi bien au titre.


Et si l'intrigue principale n'avance pas, les petites interactions sérieuses développées par les Clamp piquent toujours notre intérêt. Sakura, Kelo et Yue y vont de leurs propres réflexions tandis que Shaolan et Eriol continuent de nourrir un secret qui nous tient en haleine. Il est donc évident que les autrices ont un plan en tête et une intrigue à raconter, et si la formule de ces premiers tomes s'avère classique, nous avons bien sous les yeux une phase de lancement de cette suite qui devrait se révéler plus surprenante par la suite... tout comme la série originale en son temps.


Un deuxième tome classique dans son schéma, mais toujours aussi rafraichissant par son ambiance, donc. On en attend plus de la suite, mais en attendant que les choses sérieuses soient abordées, on savoure ces nouvelles aventures avec grand plaisir. Après tout, retrouver Sakura et sa bande de camarades fait office de madeleine de Proust toujours aussi savoureuse.


Critique 3 : L'avis du chroniqueur
Einah

13 20
Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News