Blue Thermal Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 13 December 2019

Le tout premier tournoi des débutants continue pour Tamaki, notre chère "Tsurutama" ayant même surpris les uns et confirmé auprès des autres en prenant provisoirement la première place du classement après la première journée. La stimulante rivalité avec la prodige de l'université adverse, Kaede, n'en est que décuplée ! Mais lors du deuxième jour, une surprise potentiellement déstabilisante attend notre héroïne, puisqu'elle va devoir pilote en binôme avec Chizuru, cette grande soeur avec qui elle a toujours eu une relation si délicate. De quoi réveiller certaines blessures du passé...

"Ton existence n'a aucune valeur."

Comme en témoignent sa petite bibliographie documentaire en fin de tome ainsi que le soin qu'elle accorde aux quelques termes techniques et à certaines éléments importants en vol (comme les thermiques), la mangaka Kana Ozawa, dans ce quatrième volume de Blue Thermal, parvient à nouveau à proposer quelque chose de facilement prenant et d'immersif concernant la part sportive de son récit, d'autant plus qu'elle sait aussi toujours y distiller un dessin suffisamment expressif et minutieux dans les planeurs, quelques vues aériennes convaincantes et, surtout, une héroïne continuant de transpirer toujours plus de détermination dans sa passion grandissante, comme en témoignent ses yeux ronds si vifs... Mais cela sera-t-il suffisant ?

En effet, après son exploit de début de tournoi, notre combattive héroïne se confronte à l'inattendu en devant faire équipe avec Chiziru, cette soeur qu'elle a toujours vue comme un modèle impossible à rattraper... Et pour cause. Car enfin, dès lors que ces deux-là se retrouvent ensemble pour réveiller quelques douloureux souvenirs, l'heure est venue de découvrir plus que jamais toute une part de leur passé, de leur enfance à toutes les deux, des attentes parfois très douloureuses qui ont pesé sur elles...

"Mon existence n'a pas de valeur ? Dans ce cas, qu'est-ce que je fais ici ?"

Dans la famille recomposée où on grandi ces deux "soeurs", on cerne vite et bien, mais surtout très fortement via quelques phrases-choc, les conditions dans lesquelles ces deux filles ont évolué, mises l'une face à l'autre sans forcément le vouloir, ne pouvant alors s'empêcher de se comparer dans un mélange d'admiration et de jalousie mutuel... Mutuel, oui, car même si Chizuru a toujours été considérée comme une réussite par son père, elle a elle-même ses doutes dans tous les efforts éreintants qu'elle a dû faire pour se hisser à un tel niveau et, quelque part, a peut-être toujours envié une chose que Tamaki possède... Toutefois, c'est bien notre héroïne qui continue de toucher le plus ici, tant ce qu'elle a pu traverser a sans doute dû la conditionner dans ce qu'elle était devenue. Face à un père qui l'a dénigrée, qui l'a rejetée, qui a été jusqu'à nier son existence et à ne lui accorder aucune valeur, la jeune fille est restée forte à sa manière pour enfin trouver sa place dans le vol à voile pour lequel elle s'est prise de passion. A partir de là, difficile de ne pas la trouver encore plus attachante, et de ne pas rester touché par sa mentalité et son parcours ainsi que par ce lien finalement fort qui la lie à Chiziru.

"C'est plutôt moi... qui cherchais à te ressembler."

La compétition se poursuit et s'achève alors en restant passionnante. Le seule problème dans tout ça ? La dernière partie du tome, sûrement un peu rapide dans la conclusion du tournoi puis dans l'arrivée de la nouvelle année étudiante avec tout ce que ça peut impliquer de départ, de nouveaux venus et de nouveaux rôles. Néanmoins, la mangaka a au moins le mérite de ne pas faire traîner les choses et de ne pas s'égarer sur trop de détails, et elle semble toujours savoir où elle va.

"Elle agit toujours de manière excessive. Elle est beaucoup trop honnête. On ne peut pas la lâcher des yeux une minute. Mais c'est ma mignonne petite soeur."

Blue Thermal confirme encore toutes ses qualités dans cet avant-dernier volume proposant certains moments très forts. En plus d'une immersion très honnête dans l'univers des planeurs, l'autrice sait jsuqu'à présent mener comme il se doit un touchant portrait humains, porté par une excellente héroïne. Et en vue du dernier tome que l'on espère à la hauteur de la série, les toutes dernières pages amènent un petit rebondissement intrigant !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News