Blazer drive Vol.3 - Actualité manga

Blazer drive Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 25 May 2010

Alors que les deux premiers tomes n’étaient pas réellement convaincants, le troisième ne vas pas venir faire changer d’avis les détracteurs…

Si d’un coté on a une petite avancée du scénario (qui se limite en fait à mettre en place de nombreux combats dont on ignore encore le sens), avec présentation (en partie) de « l’organisation ennemie » découpée logiquement de façon hiérarchique, dont le premier des cinq piliers apparaît, de l’autre c’est la foire des clichés…mais tellement mal exploités !
C’est malheureusement devenue un passage obligé du shonen d’action : l’entraînement ! Si bien souvent cette phase laborieuse est plus pénible qu’autre chose, ici cela ne sera pas le cas car c’est plié en un chapitre…au moins ça c’est fait ! Mais c’est fait de manière tellement ridicule ! Concrètement nos héros jouent à une version un peu modifié de la gamelle, ça part mal mais après avoir vu un faucon chasser un pauvre petit étourneau, c’est la révélation, et voilà l’entraînement qui devient de l’histoire ancienne…avec ça si on n’a pas des héros beaucoup plus fort qu’avant, j’arrête le shonen !
Faut il parler des personnages qui prodiguent savamment ce brillant entraînement ? Une gamine (avec un pouvoir bien pourri) et un hérisson pervers !! Non vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’un hérisson ! Mais pas n’importe quel hérisson puisqu’il s’agit d’un Blazer…tout va bien alors. L’auteur semble se prendre pour Mashima en nous pondant des petites bestioles mignonnes (qui a dit ridicule ?) pour accompagner les héros.

Enfin, c’est bien triste, il faut mentionner le complexe que semble connaître Kishimoto Seishi face à Kishimoto Masashi, auteur de Naruto et accessoirement son jumeau : dans ce volume on trouve un clone de Jiraya le maître pervers de Naruto ressemblant à un acteur de Kabuki), possédant de surcroît les pouvoirs de Shino (contrôle des insectes), ainsi qu’une version trash de Kyubi (le méchant démon renard)…un manque d’originalité flagrant, débouchant sur du recopiage (comme à l’école, quoi de plus normale entre des jumeaux), une mise en scène scénaristique affligeante, et des personnages sans l’ombre d’un début de charisme. Le combat terminant le tome est simplement une plaisanterie, une femme chat aux seins énormes affronte une gamine armée d’une fourchette géante et ce pauvre hérisson incapable de réagir devant cette opulente poitrine…après avoir lu ça, on aura qu’une envie, repartir se plonger dans les affrontements cérébraux de Jojo ou ceux beaucoup plus puissants et symboliques de Ken !
Reste uniquement un dessin maîtrisé, mais là aussi tellement commun.

Rien de positif dans tout ça alors qu’il fallait vraiment redressez la barre !


erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

7 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News