Black Clover Vol.5 - Actualité manga

Black Clover Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 01 May 2017

Après l'attaque de la capitale par un mystérieux groupe résolu à semer le chaos, FuegoLeon, le capitaine de la compagnie du Lion flamboyant est au sol, laissé pour mort, et Asta se fait enlever par ses agresseurs... Malgré son courage et sa détermination, il est incapable de se libérer seul de ses nombreux adversaires maniant une puissante magie... C'est alors qu’intervient l'Empereur-Mage, l'homme le plus puissant du royaume, un modèle pour le jeune Asta!

Après l'intensité qui s'était emparée de la série dans le tome précédent, avec l'intervention de nombreux nouveaux personnages, celle-ci avait atteint une nouvelle dimension, Black Clover, sortait du lot des petits shonens agréables, mais sans envergure pour entamer la course des titres d'actions de référence (ceux qui divisent tant)...le chemin est encore long, mais c'était déjà un très bon début!
C'est donc avec une certaine envie et une grande curiosité qu'on découvre ce cinquième opus où on retrouve note héros en bien mauvaise posture, aux mains de mages ennemis bien plus puissants que lui.
C'est ce moment que choisit l'auteur pour faire intervenir l'Empereur-Mage qui écrase tout le monde de sa supériorité dans une démonstration impressionnante! Pour le coup on ne peut s’empêcher de penser qu'il intervient trop tôt, que bien d'autres personnages auraient fait l'affaire, mais que griller cette carte si tôt était prématuré! Quoi qu'il en soit, malgré nos doutes on ne peut que remarquer que l'auteur parvient à mettre en scène un personnage aussi charismatique qu'impressionnant, on ressent véritablement cette supériorité, ce qui contribue à replacer Asta à son faible niveau...le jeune homme va avoir bien du chemin à parcourir pour atteindre un tel niveau, ce qui laisse supposer de nombreuses épreuves et péripéties!

Mais en attendant, les personnages font le bilan de cette attaque surprise ayant causé plus de dégâts qu'ils ne l'auraient souhaité pour ensuite revenir vers des préoccupations beaucoup plus légères...trop légères.
On a donc droit à un chapitre de transition ou Asta et deux de ses camarades de sa compagnie participent à un repas-drague...un chapitre léger et amusant, mais qui s'oublie aussi vite qu'il se lit!

Ensuite l'auteur décide de s'attarder sur un personnage peu vu jusque là, Gosh, membre lui aussi de la compagnie du Taureau Noir aux côtés d'Asta... Mais on découvre un personnage peu attachant, très mal géré par l'auteur qui le rend plus détestable qu’autre chose, ressemblant plus à un psychopathe qu'à un Chevalier Mage devant protéger le peuple.
Leur quête commune va les remettre face aux membres l'Oeil Maléfique du Crépuscule, ceux-là mêmes qui avaient attaqué la capitale... Rien de convaincant dans cette seconde partie de tome (qui occupe la majorité de ce dernier), à ce stade les transitions entre les phases semblant être le point faible de l'auteur, la pression est grandement redescendue, bien trop vite et bien trop basse...

Si le tome précédent avait hissé le titre vers un autre niveau, ce cinquième opus refroidit nos ardeurs et contribue à laisser planer le doute sur la série... De grands moments, mais contrebalancés par d'autres biens trop inégaux!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News