Birdmen Vol.3 - Actualité manga

Birdmen Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 01 April 2021

Après un tout petit peu plus d'une année de pause suite aux difficultés des éditions Vega puis à leur rachat par les éditions Dupuis, Birdmen est enfin de retour en France en ce tout début de mois d'avril, et c'est très facilement que l'on replonge dans les débuts de ce récit qui avait démarré de façon très convaincante avec ses deux premiers volumes.

On retrouve nos héros alors que Karasuma vient de vaincre un black-out, exploit dont il ne se pensait pas forcément capable. Et c'est sur ces considérations que le petit groupe de 5 ados décide ensuite, de fonder le club des birdmen ! Présidé par Rei, et vice-présidé un peu contre sa volonté par Karasuma, le club a des objectifs clairs: continuer de progresser via des entraînements bien sûr, mais aussi en découvrir plus sur les ailes et sur leurs possibilités...

Dans l'optique de ce club, les choses avancent alors à bon rythme dans ce volume, au gré de ce que nos jeunes héros recherchent et expérimentent. Côté entraînement, une partie de "chat perché" aérienne, a priori un peu futile au départ, va être pour Karasuma le point de départ de plusieurs réflexions, notamment autour d'une possibilité incroyable: les birdmen seraient-ils capables de communiquer par une sorte de télépathie ? C'est bien l'impression que notre héros a, et cela pourrait impliquer bien d'autres possibilités, autour d'une possible synchronisation de consciences entre les hommes-oiseaux. Une idée vraiment intéressant,e qui ne fait que titiller encore plus les adolescents concernant les possibilités de ces ailes. Mais pour en découvrir encore plus, ils comprennent bien qu'il leur faudrait une aide supplémentaire, plus adulte, plus scientifique... Et là est l'autre intérêt de ce tome, marqué par l'entrée en scène de Naoyuki Tatsume, un professeur en biologie de l'évolution que So connaît déjà bien. Pendant une partie du tome, on découvre avec intérêt cet homme un brin excentrique avec sa lubie pour So, mais qui semble être quelqu'un de confiance et inquiet pour les enfants, comme en ont besoin nos jeunes héros. Surtout, Tatsume permet déjà quelques réflexions intéressantes sur l'utilité de la biologie et sur l'évolution humaine, ainsi que des premiers éléments de recherche (prises de sang, etc) pour en découvrir plus sur les particularités des birdmen.

La lecture reste alors riche, s'engouffre dans des pistes intéressantes que l'on n'attendait pas forcément, et Yellow Tanabe narre tout ça sur un ton vraiment plaisant. Car en plus d'être toujours fluide, le récit s'offre toujours quelques moments de petite tranche de vie assez légers (comme le passage au self-service), des instants d'humour assez bien sentis, voire aussi quelques brefs développement plus personnels, notamment ici sur le passé commun de Karasuma et de Kamoda, et sur la manière dont le deuxième voit le premier comme son héros, sans que Karasuma n'en ait conscience.

Mais malgré toutes ces considérations, l'action n'est pas oubliée dans une dernière partie de volume où un nouveau black-out apparaît. Tanabe offre quelques planches saisissantes en termes de designs et de fluidité, mais l'autrice ne fait pas de l'action pour de l'action, puisque le tout aboutit sur une donne assez terrible concernant un personnage en particulier: Rei, qui se voit soudainement rattrapé par le pire traumatisme de son passé, qui plus est d'une bien mystérieuse manière. On découvre alors un peu plus ce garçon à qui semble pourtant tout sourire mais qui, lui aussi, a traversé bien des épreuves... et à l'arrivée, ce sont aussi deux autres choses qui sont à retenir. Tout d'abord, une question évidente: qu'est-ce qui se cache donc derrière les black-out, pour que l'ennemi de ce tome ait pu ainsi déstabiliser Rei ? Ensuite, le fait que Karasuma soit décidément sur la bonne voie dans sans ouverture aux autres, puisqu'il est le premier à vouloir aider Rei à se relever, ce qui donne même lieu à toute une scène de vol sous la pluie fort bien menée.

A l'issue du tome, la lecture est toujours aussi bien menée, et le récit avance toujours aussi bien, en nous laissant sur un petit paquet d'éléments intrigants. Y compris autour de la possible arrivée de problèmes supplémentaires via le dénommé Fox...
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News