BL Métamorphose Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 12 Febuary 2020

Chronique 2 :

Malgré quelques petits problèmes, Urara et Yuki pourront garder un souvenir impérissable de leur visite de la convention J.GARDEN: non seulement elles ont pu découvrir ensemble ce climat unique, mais en plus elles ont eu l'occasion de rencontrer l'autrice de leur manga boy's love favori ! Surtout, c'est l'amitié intergénérationnelle entre la lycéenne et la vieille dame qui en ressort encore renforcée, Yuki ayant même glissé dans l'esprit d'Urara l'idée de se mettre elle-même au dessins... Mais cette relation pourra-t-elle continuer de s'embellir, face à certaines épreuves du quotidien qui s'annoncent pour chacune d'elles ? En effet, alors que l'hiver est installé, Urara doit désormais consacrer l'essentiel de son temps aux révisions pour ses examens, mais aussi réfléchir à son orientation pour l'avenir. Elle a alors moins de temps à consacrer à sa passion, et doit même annuler une visite qu'elle avait prévue avec Yuki...

Aussi doux que frais, le deuxième volume de BL métamorphose séduisait beaucoup par son immersion dans la convention, cristallisant très bien la belle relation qui s'est installée entre Urara et Yuki. Ce troisième volume est alors, en quelque sorte, celui du contrecoup, dans la mesure où chacune des deux héroïnes est confrontée à des moments de leur vie qui sont bien ancrés dans leur âge respectif.

Ainsi retrouve-t-on une Urara qui doit désormais mettre temporairement de côté son amour du BL et ses entrevues avec Yuki pour obligatoirement se consacrer à une étape inévitable pour toute lycéenne: les examens et les questions d'avenir. Et forcément, cela a un impact aussi dans le quotidien de la vieille dame: elle a beau poursuivre ses cours de calligraphie ou aller cherche impatiemment son nouveau magazine BL, Kaori Tsurutani nous présente aussi dans son quotidien des petits moments propres à toute personne âgée vivant seule: des petites étourderies parfois, à d'autres moments une certaine impression de solitude qui se ressent en filigranes, voire la question de son propre avenir sur certains points... Mais c'est avec son habituelle douceur, de façon posée, que la mangaka dépeint tout ceci.

Le tome est alors assez calme, mais loin d'être dépourvu dans toutes les petites choses qu'il dépeint concernant le quotidien séparé de ses deux héroïnes. Et puis, en filigranes, l'amitié entre Urara et Yuki n'est jamais loin, quand bien même elles ont moins l'occasion de se voir. En particulier, un signe ne trompe pas: la façon dont Urara se met, parfois presque inconsciemment, à s'entraîner au dessin dans ses cahiers pendant ses séances de révisions, suivant alors l'idée que yuki lui a donnée de se mettre elle-même au dessin ! Les quelques moments "boy's love" de ce tome ont également, parfois, quelque chose d'un peu métaphorique vis-à-vis du lien amical unissant les deux héroïnes. Et puis, on sent régulièrement qu'elles ont envie de se voir et de partager leur passion, les dernières pages ayant alors quelque chose de doucement libérateur, en plus d'offrir de belles promesses pour la suite.

Un tome un peu plus calme, donc mais loin d'être inintéressant. En décortiquant toujours aussi bien, certes d'une autre manière vu qu'elles se voient moins, ses deux héroïnes, leur quotidien personnel et leur amitié faisant fi des générations, Kaori Tsurutani livre une lecture toujours aussi douce et bienfaitrice.


Chronique 1 :

La visite de nos deux amies du salon J.Garden fut une belle expérience, qui a rapproché Urara et sa singulière amie un peu plus ! La lycéenne aimerait convier la vieille dame à une nouvelle convention, le Comiket d'hiver. Seulement, les examens scolaires approchant à grands pas, Urara va avoir de moins en moins de temps à consacrer à son amie, et à sa passion...

Après un trépidant second opus qui croquait l'expérience des conventions à travers l'amitié si particulière entre les deux héroïnes, Kaori Tsurutani nous offre cette fois un tome plus posé, où le Boy's Love est un peu plus absent, présent surtout en filigrane pour aborder certains aspects de la vie des deux personnages centraux.

Ainsi, c'est presque le volume de la mélancolie que nous offre le mangaka. L'hiver approche, une froide période tant dans les températures que pour le quotidien des deux personnages. C'est en particulier Urara qui est confrontée à deux enjeux d'ordre d'orientation, la demoiselle souhaitant surtout se consacrer à sa passion, mais n'en n'a guère le temps. Du côté de Yuki, l'opus aborde davantage la solitude, voire les petits tracas que peu connaître la vieille dame au quotidien.

Tant d'éléments explorés à travers un troisième volet peut-être plus lent, certainement plus posé, mais finalement assez riche dans ce qu'il raconte et développe autour des deux personnages centraux. La mangaka aborde sous un autre angle le fossé qui peut séparer ces deux amies de générations différentes, chacune d'elles ayant des impératifs souvent liés à l'étape qui les concernent dans leurs vies respectives. Le traitement de leur amitié reste toutefois présent, le Boy's Love intervenant très brièvement à cet instant. Reste que l'ambiance du titre reste une réussite, ce parce que l'autrice parvient à décortiquer le quotidien des deux protagonistes, tout en ayant toujours un petit quelque chose à dire à leur sujet. Alors, certes, pas de grand voyage dans le monde des amatrices de mangas homo-érotiques cette fois, mais une relation toujours saisissante entre deux personnages dont les quotidiens sont présentés avec intérêt, entre optimisme et mélancolie.

Aussi, ce troisième tome sonne juste quand il commence à aborder la question de l'avenir d'Urara. Parmi les nombreux thèmes sociétaux présents dans la série, celui-ci a énormément de sens vis à vis de la lycéenne, puisqu'il réunit la dimension sociale du manga au sujet central qu'est le Boy's Love. Une thématique qui nous aide à sympathiser davantage avec l'adolescente, mais qui semble aussi préparer une suite vouée à mettre davantage en avant la passion des deux protagonistes. C'est en tout cas ce qu'annonce la toute fin de volume, un tome qui aura peut-être fait office de calme avant la tempête, puisque toutes deux sont vouées à intégrer l'autre côté de l'univers des conventions.

Et qu'importe si cet opus évoquerait beaucoup moins le Boy's Love, le fait est qu'il apporte plusieurs petites choses intéressantes autour des personnages, et nous happe une nouvelle fois par son atmosphère douce si unique, mais ici marquée par le froid hivernal et le temps maussade qui se dégage lors de cette saison.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News