Angolmois Vol.2 - Actualité manga

Angolmois Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 03 December 2019

Sukekuni Sô, le gouverneur de l'île de Tsuhima, et son fils trouvent la mort dans le premier assaut mongol. Après avoir endossé l'armure du fondateur du clan, l'exilé Jinzaburô Kuchii mène les soldats restants à l'assaut contre l'envahisseur, conduisant une victoire éclatante. Grâce à lui, les habitants de Tsushima pourront peut-être survivre jusqu'à l'arrivée des renforts alliés, dans sept jours...

Le premier tome d'Angolmois a constitué une très bonne surprise, et ce second volume vient confirmer tout le potentiel de la série. L'entrée en matière s'est avérée prenante, et cette suite se révèle toute aussi efficace, explorant la lutte contre l'envahisseur mongole de différentes manières, et le tout porté par un protagoniste toujours si particulier.

Car il faut reconnaître que Jinzaburô Kuchii porte sur ses épaules une grande part de l'intérêt de ce volume deux. Ambigu, difficile à cerner et désintéressé, le protagoniste a pourtant droit à un développement qui ne fait que renforcer les doutes qu'on pouvait avoir à son sujet. Pourtant, Nanahiko Takagi en garde encore sous le coude, l'écriture de Jinzaburô étant partie pour constituer un des éléments forts de la série.

En parallèle, le récit décuple son intérêt en exploitant différentes pistes politiques et militaires. L'heure est aux ralliements avec d'autres forces locales, l'auteur prépare le terrain pour différentes potentielles alliances, et ce tout en développant déjà une contre-attaque truffée de rebondissements. Les tactiques militaires dépeintes, si elles n'ont pour le moment pas la densité de celles de Kingdom, sont suffisamment variées pour créer un réel intérêt au sein du récit. Pour un début de série, le mangaka montre beaucoup d'imagination et parvient à prendre efficacement le contexte géographique et historique pour créer une crédibilité à tous les instants.

Alors, en parallèle à des dialogues qui viennent étoffer le protagoniste, la situation des forces de Tsushima et les alliances en place, cette suite offre des moments de guerre intenses et malins, créant des rebondissements à partir des tactiques alliées comme ennemies. L'adversaire mongole comment à être développé, lui aussi, afin de paraître comme une menace moins abstraite et beaucoup plus consistante.

Meian a donc vu juste en proposant les deux premiers tomes d'Angolmois d'une traite. Un poil différent du premier opus, ce second volume démontre des facettes différentes de la série mais se révèle tout aussi prenant, du début à la fin. Le cadre est instauré, et il y a désormais de quoi avoir hâte de suivre la lutte de Jinzaburô et des soldats de Tsushima. Sans avoir l'aura d'un Kingdom (dont la comparaison sera inévitable), le titre a sa propre identité et suffisamment de qualité pour être prenant à sa manière.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News