A tes côtés Vol.2 - Actualité manga

A tes côtés Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 09 September 2020

Face à la déclaration de Hananoï, Hotaru, complètement novice en relations sentimentale et n'étant jamais tombée amoureuse, a tout de même accepté, touchée par ce garçon, de lui offrir une "période d'essai" jusqu'à Noël. Au fil des semaines, elle a pu découvrir un garçon infiniment attentif et bienveillant. Un peu flippant, selon certaines de ses anciennes relations, et pourtant particulièrement sincère, tant il semble avoir d'amour à revendre. Si bien qu'une fois la période d'essai, la jeune fille a senti quelque chose évoluer en elle mais ne parvient pas encore à mettre un nom dessus. Hotaru ne comprenant pas encore ce qu'elle ressent exactement, Hananoï lui avoue alors qu'il attendra aussi longtemps qu'il le faut pour obtenir une réponse, afin de ne pas la brusquer. C'est ainsi que, malgré la période d'essai révolue, tous deux continuent de se fréquenter, de passer du temps ensemble pour mieux se découvrir...

Tandis que l'hiver s'installe dans la série, nos deux charmants héros continuent donc de se fréquenter un peu comme un couple, sans en être un pour autant, et à l'instar du premier tome cela implique un certain nombre de "premières fois" pour Hotaru: première visite au temple avec Hananoï pour la nouvelle année, premier petit boulot pour la jeune fille qui s'était fixé cet objectif une fois arrivée au lycée, premières retrouvailles ensemble sur le toit de l'école, premier rendez-vous à l'extérieur où c'est l'adolescente qui organise tout... Sur un schéma qui pourrait paraître alors redondant et classique, Megumi Morino brille pourtant par tout ce qu'elle arrive à aborder avec attachement.

Ainsi, le passage au temple est intéressant notamment pour ce que Hananoï montre de lui vis-à-vis de son camarade de classe Kurata... Notre héros ferait effectivement presque flipper à cet instant précis en rejetant presque froidement la sympathie de son camarade, mais sans doute cela peut-il s'expliquer par sa vision très particulière de l'amitié que l'on découvre plus tard, étant donné qu'il ne veut pas avoir d'amis pour se consacrer entièrement à l'unique personne qu'il aime... Est-ce sain ? Evoluera-t-il sur ce plan-là ? Seule la suite de la série nous donnera peut-être des réponses. Mais une chose est sûre: l'amour et l'attention que l'adolescent montre envers Hotaru ne faiblissent aucunement et sont même bourrés de bienveillance, que ce soit par différents petits gestes (comme quand il veut lui donner sa veste sur le toit au risque de lui-même avoir froid), par certaines paroles (ne serait-ce que quand il la soutient dans les petits échecs du rendez-vous, en se montrant si heureux qu'elle ait préparé tout ça en pensant à lui), ou par son désir de tout connaître d'elle (y compris son enfance, ses photos de classe...).

Et forcément, tout ceci a un certain impact sur Hotaru qui, elle-même, évolue à son rythme. Sur certains plans autres que le sentimental bien sûr, en trouvant un petit boulot ou en jaugeant son amitié pour ses précieuses Kyô et Shibamû. Mais aussi, évidemment, dans sa relation avec ce garçon si débordant d'amour. Ainsi, la jeune fille comprend qu'elle ne connaît pas encore grand chose de Hananoï, mais que si elle veut en savoir plus il lui faut aussi en dire plus sur elle, voire même affirmer un peu plus ce qu'elle veut avec sincérité, ne serait-ce qu'en expliquant la situation à sa collègue de travail intéressée par Hananoï, ou en osant dire qu'elle voudrait briser la promesse de ne pas se toucher. Hotaru voit également à quel point le temps passé avec elle est précieux pour Hananoï, elle s'interroge un peu sur les différentes façons d'aimer qui peuvent parfois mettre à mal un couple... et, surtout, cerne petit à petit ce qu'elle peut bien ressentir, jusqu'à des dernières pages vraiment bien amenées.

Sous la jaquette la plus adorable de l'année se cache donc un très joli volume, qui confirme tout le bien que l'on pouvait penser des débuts de la série dans le premier tome. Avec application, tendresse et subtilité, et qui plus est sous un dessin toujours aussi ravissant dans ses expressions et sa douceur, Megumi Morino décortique à merveille, au travers de héros justes et attachants, une relation qui se construit à tâtons, l'un avec l'autre, sans se brusquer.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News