Kié la petite peste - Actualité anime

Kié la petite peste


Age conseillé
Note des lecteurs
13/20

Partager

Synopsis

La jeune Kié vit dans un quartier populaire d’Osaka. A cause d’une situation familiale plutôt compliquée, elle devient la reine de la débrouillardise et du système D. Avec l’aide de ses grands-parents et de son insolent chat, elle tente de faire fonctionner la petite gargote paternelle, tout en gérant les frasques de son géniteur, un oisif invétéré que tout le quartier surnomme “Tetsu, le bon à rien”. Malgré ses activités débordantes et son opiniâtreté clairement affirmée, Kié ne rêve pourtant que d’une chose : une vie de famille... normale !

Réalisé par Isao TAKAHATA (Le Tombeau Des Lucioles, Mes Voisins Les Yamadas,…) et animé par Yoichi KOTABE (Horus Prince Du Soleil, Heidi, Pokemon,...), KIE LA PETITE PESTE est une merveille de comédie réaliste sur la famille et l’enfance : humour (parfois débridé), tendresse et émotion se conjuguent pour un vrai joyau de l’animation ! Un chef-d’œuvre !

Thèmes

Derniers commentaires

13/20

Ceux qui ont lu mon avis sur Horus on du remarqués que les premiers Takahata ne m'emballent guère ... En effet, horus, tout comme panda petit penda, était des films pour enfants pur jus, avec tout ce que cela implique de stupidités et de facilitées dans le scénario.

Et ici, on sent que Takahata a murit. En effet, les deux précédents films sont sortis respectivement en 1968 et en 1972 ... Et entre Kié et ceux là, il y a 3 série de 50 épisodes. Pendant ce temps, Takahata ne s'est pas endormi, et a largement progressé en terme d'écriture et nous propose ici une histoire tout à fait cohérente, et surtout, tout à fait réaliste.

Car c'est le réalisme qui préoccupe ici Takahata, il souhaite montrer la vie des gens des quartiers pauvres de Osaka, dans toute leur violence, leur énergie mais aussi leur douceur et gentillesse ... Dans toute leur humanité en somme. Ce qu'il réussi plutôt bien, tout les personnages agissent de façon plausibles et même si le film se permet quelques fantaisies, et prend quelques libertés vis à vis des lois de la nature (des chats qui parlent, sorte de comic relief, on y reviendra), les réactions des personnages sont assez naturelles :D !
On appréciera aussi le soucis du détail de Takahata en ce qui concerne la vie quotidienne des gens ... On a l'impression d'y être ^^.

Par conséquent, le scénario est à l'image de ses personnages, réaliste, et sans grande envergure, ici il n'est nullement question de sauver le monde et/ou la nature, il s'agit simplement d'une famille déchirée, qui continue de vivre malgré tout, en essayant plus ou moins maladroitement de se rabibocher.
Bien que le film soit clairement enfantin, il aborde des thématiques sérieuses et intéressantes, donnant au film un autre niveau de lecture, un peu plus adulte :D !

Le film est donc une bonne petite comédie, traitant de thèmes sérieux de façon assez réaliste.

Si il n'y avait pas ces 20 dernières minutes ...
En effet, le film atteint a un certain moment, une sorte de conclusion, toutes les intrigues sont résolues et les personnages sont dans une situation assez stable pour arrêter le film ... Mais ... Non.
Takahata décide (ou est contraint ?) d'ajouter 20 dernières minutes, exploitant à fond le délire des chats qui parlent de qui se battent comme des humains ... Proposant une parodie des nekketsu efficace et drôle ... Mais totalement hors de propos et qui remet en question l'évolution des personnages jusqu'alors.
Cette partie n'est pas mauvaise en soit, mais n'a rien à faire à la fin, et gagnerait grandement à être intégré soit au début, soit au milieu du film ^^.
M'enfin, ce n'est pas si grave mais cela fait perdre au film une partie de sa portée originelle.

Quant aux aspects techniques du film ... Je suppose qu'ils sont corrects, l'animation est fluide, la réalisation pas trop mal mais classique, et la musique tout pareil.

Le film est donc une bonne petite comédie, traitant de thèmes sérieux de façon assez réaliste ... Mais sa fin n'a rien à faire à la fin x) !
Cela reste bourré de bonnes idées, et on vois déjà apparaitre le style de Takahata (alors qu'il était absent de ses précédents films).

DemiCercle

De DemiCercle [218], le 28 July 2015 à 19h33

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires

Volumes of the serie

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News