ANZAI Nobuyuki - Actualité manga

ANZAI Nobuyuki 安西信行

Artists Authors Writers

Interview de l'auteur

C’est à la terrasse d’un café parisien que nous avons eu le plaisir de rencontrer pour quelques minutes, Mr Nobuyuki Anzai, auteur de Flame of Recca et de Mar, invité par les éditions Kana à l’occasion de Japan Expo 2007.

MN - Pouvez vous nous raconter en quelques mots comment êtes vous devenu mangaka, et qu’est qui vous a amener à faire ce métier ?
NA - Quand j’étais enfant il y avait peu de loisirs à part le manga, et j’en lisais beaucoup notamment le magazine Jump de Shueisha. Dans mon quartier plusieurs de mes camarades étaient de bons dessinateurs, je m’y suis essayé aussi et il s’est avéré que j’étais plutôt doué. Au point que je pouvais dessiner une page par jour, c’est donc dans mes premières années de l’école primaire que j’ai commencé à dessiner.

MN - Pouvez-vous nous décrire une journée type de travail
NA – Je suis quelqu’un qui travaille généralement le soir. Je me lève vers 16h de l’après midi et je travaille jusqu'à 7h du matin. Je commence par prendre une douche, puis c’est du travail continu sans pause sauf pour les besoins naturels (rires)…

MN – Quand vous commencer une nouvelle série comment s’écrit son scénario ?
NA – Une fois que les bases sont posées, l’univers ou se déroulera l’action, les personnages etc… j’écris le scénario au fur est à mesure, les idées me viennent au moment ou je crée mes planches. Je ne connais pas à l’avance la fin de l’histoire, ni comment l’histoire va s’enchainer réellement.

MN – Vos séries sont prépubliées dans le Weekly Shonen Sunday, le rythme de travail est très soutenu pouvez vous nous en parler un peu.
NA – Je dois rendre 16 pages par semaine ce qui demande beaucoup d’effort et de travail, au début de ma carrière c’était difficile j’avais beaucoup de pression. Depuis, j’ai des assistants, cinq au total cela va beaucoup mieux, enfin c’était comme cela jusqu'à il y a un an quand je travaillais encore sur Mär.

MN – Comment vous est venu l’idée des « arms » ?
NA – Pour l’univers en général de la série les jeux vidéo tels que Final Fantasy on été ma première inspiration, mais pour les arms précisément c’est plutôt ma passion pour les bagues en argent qui m’a guidée. J’en collectionne beaucoup.

MN – Et pour Baboo ?
NA – Là c’est tout autre chose, je suis un fan de musique Heavy metal, j’aime un groupe américain en particulier Slipknot, les membres portent tous des masques et c’est celui de Chris Fehn avec son long nez, qui m’a inspirer pour la création de Baboo.

MN – Flame of recca et Mar ont tous les deux connus une adaptation animée et en jeu vidéo. Avez-vous été impliqué dans les projets.
NA – Non pas du tout, au début j’étais plutôt content de l’adaptation. Voir ses personnages s’animer c’est gratifiant mais avec plus de recul et d’objectivité, j’ai été moins enthousiaste, car certaines scènes n’ont pas été retranscrites à l’écran fidèlement comme certains dialogues d’ailleurs.Pour les jeux-vidéos je ne les même jamais vu, bien que j’y joue un peu bizarrement je n’ai jamais jouer avec mes propres personnages (rires…) Je préfère de loin écouter de la musique…

MN- Jouer vous d’un instrument ?
NA – Je me suis essayé à la guitare basse, mais peut-être parce que j’ai des doigts trop court, j’avais des crampes, et j’ai donc du arrêter tout de suite.

MN – Sur quoi Travaillez-vous actuellement ?
NA – Je viens de finir Mar Omega, et je n’ai pas d’autres projets manga en cours. Actuellement je dessine pour des publicités ou des jaquettes de Cds.

MN – Merci infiniment Mr Anzai, et je vous souhaite un bon séjour parmi nous.
NA – Merci à vous.

Nous tenons à remercier, Mr Anzai pour sa gentillesse et sa disponibilité, sa traductrice, ainsi que Sabrina Lamotte des éditions Kana qui a organisé cette rencontre.

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News