Au Café Kichijoji Vol.1 - Actualité manga

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Manga - volume

Au Café Kichijoji Vol.1

Rated
12+
Note de la rédaction
Note des lecteurs
Price
7.99 €
Cote : 4.50 €
La cote correspond au prix de vente moyen constaté dans les boutiques d'occasion

Fous rires et bonne humeur au rendez-vous !

Mitaka Yuuichi, le gérant du café Kichijoji rassemble tout son petit personnel (5 garçons) pour leur apprendre qu'une journaliste va venir les interviewer pour une rubrique « guide des cafés » dans son magazine. Cependant, chacun des employés a son caractère et, ensemble, ils sont difficilement contrôlables :
- Kurihara Tarou, le chef d'équipe, est un maniaque du nettoyage ;
- Ichinomiya Jun ne supporte pas que l'on fasse allusion à sa beauté féminine et peut devenir très violent ;
- Ookubo Maki est un fêtard et un dragueur ;
- Tokumi Shuuta élève ses deux hamsters dans un taudis ;
- Minagawa Hifumi, chef en cuisine, est un adepte de la magie noire.

Au Café Kichijoji est un réel OVNI débarqué chez Asuka en ce début d’année 2008. Classé par Manga News comme étant un shojo, je dois avouer que je serais incapable de lui donner une classification.
Au Café Kichijoji nous narre donc la vie quotidienne, mais oh combien peu routinière, d’un salon de thé/café se focalisant surtout sur les relations entre les 5 employés, tous plus loufoques les uns que les autres. Mention spéciale à Minagawa, le cuisinier vaudou, qui est tout simplement tordant !
Grâce à ce panel de personnages diversifié, les situations cocasses sont légions, et jamais répétitives. C’est ce qui m’a le plus séduit dans ce premier tome, son côté déjanté et totalement délirant, que les auteurs (ils sont deux) assument parfaitement.
Bien qu'ils n'aient rien à voir, graphiquement et scénaristiquement parlant, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Azumanga Daioh en lisant les petites histoires qui composent ce volume. C’est tout aussi rafraîchissant, tout aussi drôle et décalé. Cela ne m’étonnerait pas du tout que les mangakas soient des fans de Kiyohiko Azuma, auteur d’Azumanga Daioh et Yotsuba.
Quant aux dessins, il n’y a rien à redire dessus. Le trait est un peu efféminé, très épuré, ce qui explique peut être que la série soit éditée dans la collection Shojo de l’éditeur. Les trames sont parfaitement maîtrisées, les personnages bien retranscrits (quelques fois on a envie de rire rien qu’en les voyant), et la mise en scène très dynamique.
Il faut savoir que le dessinateur glisse entre chaque chapitre (qui fait une vingtaine de pages) une mini histoire de 3 à 5 pages en SD (super déformé). Là aussi, c’est très réussi, puisque le rire est au rendez vous, et cela n’altère en rien la fluidité de la lecture.


Du point de vue de l’édition, Asuka a fait du bon travail à un prix moindre, puisque le manga est en grand format (comme un City Hunter de luxe) à 7,95€, là où le City Hunter coûte 9,95€. Mais il faut quand même préciser que l’épaisseur du volume n’est que de 160 pages, ce qui explique le prix.
Pour tous les âges et tout les genres, Au Café Kichijoji (ou en tout cas le premier opus) saura ravir tous ceux à la recherche d’originalité et d’humour.



crack


Suivre les commentaires du volume

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Volumes of the serie

Enigma

D'où vient cette réplique ?
Nous nous retrouverons en vie
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News