Jusqu’à ce que la mort nous sépare Vol.18 - Actualité manga

Jusqu’à ce que la mort nous sépare Vol.18

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 04 June 2013

Après plusieurs mois d’attente ce 18e tome nous arrive enfin, alors que l’action était resté en suspend, on avait laissé Mamoru dans une situation délicate, seul face aux deux plus redoutables des adversaires : Aegis et Jesus !

Comme la couverture le laisse supposer les faces à faces vont se multiplier, une véritable bataille rangée va avoir lieu, et enfin cette fois dans ce tome des affrontements vont enfin trouver une issue…fini l’interruption pour se retrouver plus tard, cette fois il faut en finir !
La confrontation entre les trois héros que sont Mamoru, Aegis et Jesus devait sans doute être le point d’orgue qu’attendait impatiemment les Coréens, mais qui ne suscite pas autant d’intérêt chez le lecteur Français qui connaît beaucoup moins les deux derniers. Cela n’en reste pas moins un affrontement intéressant autour duquel va se jouer de nombreuses choses, la situation va se renverser et de face à face ils vont se retrouver dos à dos, à veiller sur les arrières des autres…tout un symbole qui fait son petit effet (bien que prévisible) !

Mais tout ne tourne pas qu’autour d’eux, l’inspecteur Genda tire son épingle du jeu et brille dans un affrontement en terrassant un adversaire, comme quoi pas besoin d’être un tueur surentraîné et invincible pour avoir du charisme, c’est semble t-il une notion que les auteurs avaient perdu de vue mais qui refait surface ici, et c’est tant mieux.
Jésus va également briller mais lui n’avait rien à prouver.
D’autres membres de la Black Unit sont neutralisés, mais là on ne peut s’empêcher d’être déçus, car après tout le foin auquel on avait assisté, les voir se faire maîtriser en quelques pages viendrait presque rendre tout ce qui a précédé inutile.
Mais plus important (et à la limite plus décevant), on assiste enfin à l’affrontement entre Mamoru et Zelm…qui ne durera qu’un chapitre, vite expédié, ce combat ne tiendra pas du tout ses promesses, on se demande même pourquoi les membres de la Black Unit craignaient tant leur chef qui possède une arme bien particulière (comme les autres) mais ridicule.

Les choses semblent donc se précipiter dans ce tome, enfin l’intrigue avance un peu, les combats se concluent mais on pourrait trouver pénalisant le traitement réservé à certains. Mais cela reste un bon tome plein de surprises qui remonte encore un peu la pente que la série avait emprunté.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News