Mobile Suit Gundam The Origin V - Conflit à Loum

Critique du dvd : Mobile Suit Gundam The Origin V - Conflit à Loum

Publiée le Lundi, 12 Mars 2018

La production des OAV Gundam The Origin se poursuit du côté du studio Sunrise.
Presque un an après le quatrième épisode, c'est au tour du cinquième volet, ouvrant l'arc de Loum, de paraître en septembre 2017 au Japon, puis en France pour ceux qui ont pu se permettre (financièrement) de passer par les précommandes d'@anime.





Dans cet avant-dernier épisode de la saga Origin, la guerre entre la Fédération Terrienne et Zeon a débuté. Le camp des spacenoïdes se montre en supériorité sur le plan militaire, n'hésitant pas à commettre quelques exactions pour montrer sa suprématie spatiale. Le monde tremble face à cette montée en intensité du conflit, aussi bien sur Terre que sur les colonies.
De son côté, Char Aznable fait ses preuves en tant que héros de guerre, ce qui lui vaudra un peu plus tard le surnom de « Comète Rouge »...





La conclusion, tragique, du quatrième épisode ne laissait aucun doute : le conflit, qui sera surnommé « Guerre d'Un An » et qui marquera la première série Gundam, a bel et bien démarré, et c'est cette amorce de guerre que se charge de conter ce cinquième épisode, particulièrement riche en événements.

On peut alors distinguer deux axes précis sur cette avant-dernière partie qui a deux objectifs distincts : narrer les premiers temps du conflit, mais aussi créer un lien, sans incohérences, avec l'histoire que les fans ont découverte dans la série de 1979 ou dans les trois films récapitulatifs (ceux distribués en France d'abord par feu Beez, puis plus récemment chez @anime). Dans un axe comme dans l'autre, l'épisode réussit habilement son pari, ce qu'on doit énormément au manga de Yoshikazu Yasuhiko dont l'anime The Origin est une adaptation, très fidèle au passage.





La particularité de Gundam The Origin, quand on connait la première œuvre, est de décortiquer des faits que le spectateur connait déjà. Les grandes phases de la guerre ayant été citées dans Mobile Suit Gundam premier du nom, ce cinquième épisode de The Origin a la charge de les montrer, lex expliciter et les contextualiser. Le fameux « colony drop », autrement dit la chute de la colonie sur Terre, n'est un secret pour personne, et cet épisode parvient à présenter l'événement de manière grave. L'objectif de l'anime est donc rempli par sa manière de développer ces premières étapes du conflit tout en précisant leur impacte sur la guerre et sur le Siècle Universel entier, des événements rendus particulièrement dramatiques par la mise en scène et, par conséquent, impactant sur le spectateur. Revisionner les trois films Mobile Suit Gundam sera même une expérience nouvelle après cet épisode qui dévoile de manière claire la tragédie qu'a été le début de la guerre, une succession de drames qui rendent une grande partie de l'épisode particulièrement prenante.





Outre le conflit, cet épisode s'intéresse une nouvelle fois à ses personnages, pour les développer, mais aussi les amener progressivement vers ceux qu'ils seront dans la toute première œuvre Gundam. Amuro, Sayla, et évidemment Char sont donc à l'honneur, à travers des séquences qui permettent de développer leur vision du conflit, et ne pas rendre leurs débuts dans Mobile Suit Gundam anodin. On notera notamment le développement de Sayla, qui n'a naturellement plus rien de l'enfant pleurnicharde des deux premiers épisodes, et dont l'arc sera crucial en guise de lien avec la première œuvre. On pouvait alors se questionner sur l'absence des Aznable ou de Don Teabolo dans la première série... des points d'intrigue qui ne laisseront plus de question au terme de cet épisode. Petit à petit, la boucle se boucle, aussi on reste confiant pour le sixième et ultime épisode qui devra conclure The Origin sans laisser d'incohérences.



On retiendra donc un épisode particulièrement rythmé et équilibré, et qui sait aussi proposer son lot de séquences d'action.
L'utilisation assez massive de CGI pourra en déstabiliser certains, mais la qualité de certaines scènes garantit le pur divertissement et permet de placer la 3D au second plan.
C'est en particulier la scène finale qui va conclure l'épisode avec brio, et créer de grandes attentes pour l'ultime épisode qui aura la lourde tâche de narrer les exploits de Char, et dire pourquoi celui-ci a écopé du pseudonyme de Comète Rouge.
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News