Fairy Tail - Nouvelle édition Collector - Coffret A4 DVD Vol.1 - Actualité anime

Fairy Tail - Nouvelle édition Collector - Coffret A4 DVD Vol.1

Critique du dvd : Fairy Tail - Nouvelle édition Collector - Coffret A4 DVD Vol.1

Publiée le Mercredi, 15 Août 2018

Est-il encore nécessaire de présenter Fairy Tail, la célèbre série d’Hiro Mashima ? Particulièrement populaire, la série a fait l’objet d’une adaptation en anime qui fut déclinée en de nombreux DVD / Blu-ray dans les pays francophones.

Ce nouveau coffret est une édition collector limitée qui englobe les 175 premiers épisodes, correspondant aux 4 premières saisons de l’anime. Nous pouvons grâce à lui redécouvrir les débuts de la série, jusqu’à l’affrontement entre Natsu et les dragons jumeaux lors des Grands Jeux magiques. Pour les lecteurs du manga, cela correspond donc au tome 35.



C’est un vrai plaisir de replonger dans cette histoire, celle d’un shônen typique qui garde pourtant une grande fraicheur grâce à une action dynamique. Bien sûr, Fairy Tail reprend les codes du genre et met donc l’accent sur l’amitié, l’effort et l’importance du travail d’équipe. Cela pourra paraître enfantin pour certains, mais, après tout, il s’agit avant tout d’une série qui se veut légère et plaisante à regarder. En ce sens, elle atteint parfaitement son but tout en délivrant les messages dont elle est porteuse.

Les 175 épisodes se regardent bien vite et il est difficile de s’ennuyer. Il faut dire que l’anime suit pratiquement à la perfection l’œuvre originale, ne s’accordant que très peu de filler. Une chance pour ceux qui auraient éventuellement reproché à des séries comme Naruto d’en abuser au détriment de la qualité et de la cohérence générale.



De son côté, l’animation permet également de nous maintenir en haleine grâce à une palette de couleurs très vives. Nous voyons l’art évoluer progressivement pour s’améliorer un peu plus à chaque arc, même si depuis le début la qualité au rendez-vous. Ainsi, l’ambiance du manga se retrouve parfaitement retranscrite au travers d’un univers chatoyant, qui met en valeur les différents personnages, leur chara-design et le fan-service qui les accompagne.



Il est difficile de parler de Fairy Tail sans aborder ce dernier point. Il est clair que la série utilise poitrines et fesses pour appâter un large public, principalement masculin. La première victime de cette prédisposition est sans aucun doute Lucy qui est souvent reléguée à son seul physique.

Cependant, les hommes de la guilde ne sont pas oubliés pour autant. Les plans qui zooment sur les abdos luisants sont particulièrement nombreux et parfois, nous en découvrons un peu plus sur l’anatomie de Natsu ou de Grey.

En ce sens, certains pourront penser que la série est excessive et il est difficile de les contredire par moment. Toutefois, on s’y habitue vite et arrivé à l’épisode 163, basé sur un duel en bikini, nous ne sommes même plus surpris.



Malgré tout, le fan-service permet parfois de mieux comprendre les différents liens existants entre les personnages. Sans que cela soit explicite, nous pouvons deviner certains couples éventuels grâce à leur proximité physique ou aux nombreux sous-entendus glissés çà et là. Qu’il s’agisse de « Nalu », « Greyju », ou du « Jerza », les scénaristes s’amusent à nous faire miroiter d’éventuelles relations. Il faut bien avouer que Fairy Tail peut parfois être frustrant à suivre. La faute à un grand nombre de personnages qui prennent un malin plaisir à nous laisser espérer.

Mais pour ceux qui seraient perdus face au casting très imposant de la série, rassurez-vous. Les principaux membres de la guilde ont le droit à une description dans le livret proposé par l’édition. Celui-ci est d’ailleurs bien pensé et présente également les résumés de chacun des épisodes du coffret. Mais ce sont surtout les paroles des différents opening et ending de la série dans leur ordre d’apparition qui nous séduisent.



Les détracteurs de Fairy Tail peuvent critiquer son caractère éventuellement trop simple, ou la fâcheuse tendance de Mashima-sensei à faire basculer l’ensemble des antagonistes vers le bon côté grâce au pouvoir de l’amitié, quand il n’est pas occupé à ressusciter jusqu’au plus infime d’entre eux. Toutefois, ils devront admettre que la série a une excellente OST, reprise à merveille par cette édition. Le thème principal est surement la meilleure des pistes, non seulement il est accrocheur mais on peut aussi le qualifier d’iconique, tant de fans d’animes l’ayant entendu.
Les musiques utilisées durant les scènes d’action rendent l’ensemble épique et mémorable tandis que les génériques sonnent toujours justes, même s’ils sont parfois classiques. Bien sûr, le plus marquant reste sans doute, la première chanson d’ouverture « snow fairy ». A l’aide du livret mais aussi des bonus, il est donc possible de les chanter ou, au moins, de les fredonner.




En eux-mêmes, les DVD sont aussi très agréables. La navigation est facile, notamment si vous voulez changer la langue. C’est donc à vous de trancher entre la version française, la néerlandaise, ou la vostfr même si le doublage français, comme souvent, est cependant bien moins convaincant.

En conclusion, ce premier coffret a su nous charmer. Il nous permet d’avoir, dans un très beau format une série connue et souvent appréciée. Les 5 cartes postales offertes, mettant en valeurs les personnages les plus emblématiques. Ainsi, l’édition vaut largement le coup pour les amateurs de la franchise, tant son rapport qualité/prix est excellent.
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
zebuline

16.5 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News