Chobits - Intégrale - Actualité anime

Chobits - Intégrale

Review du dvd : Chobits - Intégrale

Publiée le Jeudi, 11 December 2014

Chobits est un anime de 26 épisodes, adaptant le manga éponyme signé de Clamp.
La série traite des relations entre humains et ordinateurs et fait une (petite) critique de la place grandissante des technologies dans la vie quotidienne, le tout arrosé d'une sauce romantique.



Watashi wa Chii desu !

Chobits est tournée sur la relation qui se crée peu à peu entre les deux héros : Hideki et Chii. En se basant sur la place de la technologie dans la vie quotidienne (très présente, notamment au Japon), l'histoire s'avère relativement originale et intéressante.
De plus, Chii cache un passé bien mystérieux qu'on découvrira au fil des épisodes. L'intrigue de l'anime est donc bien alléchante et l'intervention du livre acheté par Chii, "La ville déserte" est une excellente idée et donne une très bonne cohésion à l'histoire.



Quant aux personnages, on s'attache très vite à eux : Hideki malgré son côté un peu pervers très classique et sa maladresse quand il s'agit de la gent féminine, Chii ce petit robot aux airs de petite fille kawaii de pas plus de dix ans, si mignonne avec ses robes extravagantes à dentelles, sa coiffure plus que grotesque avec ses couettes gigantesques, ses petites oreilles et son air naïf et niais, mais séduisant. Les personnages secondaires ne sont pas en reste. La petite Sumomo est délirante et mignonne à croquer. Chaque protagoniste révèle également une histoire très intéressante, mais malheureusement, beaucoup moins développée.
Donc finalement, on se dit : quel est le problème ?
A quand un Persocom dans nos chaumières ?




L'anime traite de la place des robots dans la société, mais d'une manière qui dérange. En effet, la plupart des Persocoms sont représentés par de jolies jeunes filles soumises aux ordres de leur maître. Un des personnages secondaires, Minoru, génie de dix ans, prend un malin plaisir à affubler ses ordinateurs personnels de costumes de soubrettes (fantasme qui revient continuellement dans les animes destinés à un public masculin) et aux décolletés plongeants. Quant à Hideki, sa relation avec Chii ressemble plus à celle d'un maître et son chien : ses caresses, loin d'être sensuelles, s'apparentent plus à de petites tapes bienveillantes et condescendantes qui pourront énerver. Bien sûr, il est inutile de chercher trop compliqué dans cet anime qui n'a vraisemblablement pas l'intention de philosopher ou d'apporter de messages profonds aux spectateurs.




Autre point négatif : l'anime est tiré du manga du même nom, mais ne reprend pas tout à fait l'intrigue. Des épisodes indépendants et complètement inutiles ont été rajoutés du style : Chii fait ses courses, Chii va acheter des culottes, Chii va à la mer, etc. (ça ressemblerait un peu aux livres de Martine datant des années 50). Le rythme qui n'allait pas déjà à toute allure dans le manga n'en est que plus ralenti.



La première partie de l'anime, arrosée par une dose de fan service et comique de gestes de bas niveau, devient alors très vite lassante et pénible. Le seul intérêt sera peut-être de permettre aux spectateurs de mieux connaître les deux héros et de s'attacher à eux plus facilement.
On remarquera deux génériques de fin différents. Le premier est beaucoup plus festif et gai, alors que le deuxième se rapproche plus de l'ambiance générale de la deuxième partie de la série. Autant le début de Chobits était un peu ennuyeux, autant la suite commence à devenir plus dramatique et enfin digne d'intérêt.
On en découvre notamment beaucoup plus sur le passé de Chii...



Toutefois, l'intrigue est réglée en très peu d'épisodes et le dénouement pourrait en décevoir certains. Vraiment, 26 épisodes, dont 2 de résumé, c'est beaucoup trop, avec un profond déséquilibre entre une première partie à la limite du soporifique sur l'apprentissage de Chii et une deuxième avec plus de suspense, mais qui est bouclée en pas plus de six épisodes.
Un nouveau style pour Clamp
D'un point de vue graphique, le dessin est presque irréprochable au niveau des personnages. Les jeunes filles sont mignonnes au possible, mais les yeux de têtard d'Hideki pourront surprendre.
A la manière des shôjos, les décors sont inexistants, mais on voit de temps en temps des fleurs ou des étoiles en fond, ou des petites robes à dentelle et frou-frou (poupée de porcelaine) : très mignon avec de jolies couleurs vives. Clamp a changé de style, et c'est très réussi.




La musique quant à elle colle bien à l'anime. Elle se fait légère au début et plus sérieuse par la suite. Sans être extraordinaire, elle se laisse écouter facilement. Le générique du début est indéfinissable et laisse perplexe. Mignon et niais seraient les deux qualificatifs. En revanche, les génériques de fin sont beaucoup mieux et caractérisent parfaitement l'évolution de l'anime du point de vue de son intrigue.




Chobits est un anime agréable à regarder qu'on soit fille ou garçon, mais qui pourra vite lasser par sa lenteur et son manque de rythme, notamment en première partie. L'histoire aborde un thème d'actualité, mais de manière légère. Ici, il n'est pas question de pousser à une réflexion forte sur la possible humanisation des robots dans le futur ou de prôner une quelconque morale (d'ailleurs la fin n'en a pas en soi), mais de permettre au spectateur de passer un moment agréable, avec des héros attachants.

Meneltarma
Critique 1 : L'avis du chroniqueur


14 20


Note de la rédaction
Note des lecteurs





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News