Gunnm Last Order - Actualité manga

Gunnm Last Order

Critique de la série manga

Publiée le Samedi, 13 Décembre 2014

Tout lecteur de manga digne de ce nom, tout amateur de SF, de cyber punk, ou tout simplement toute personne appréciant les scénarios travaillés, se doit d'avoir lu Gunnm, série emblématique de SF, formidable aventure humaine sortie tout droit de l'imagination de son auteur Yukito Kishiro. Série courte de seulement neuf volumes, le titre a marqué son époque et est resté, et reste toujours, une référence. On avait connu une fin un peu précipitée, mais qu'importe, le titre était parfait en lui même !


Et bien voilà qu’après une longue absence de plusieurs années, Gunnm est revenu sous la forme d'une suite, se présentant comme une fin alternative venant répondre aux questions laissées en suspend à la fin de la première série...mais toutes les suites sont loin d’avoir autant d’intérêt que leurs prédécesseurs…


Last Order n’est pas véritablement une suite du remarquable Gunnm… L’auteur n’ayant pas pu conclure la première série comme il l’aurait souhaité, encouragé par son éditeur à conclure la série, il a supprimé nombre de choses qu’il voulait introduire…


Du coup cette « suite » vient en fait s’intercaler entre les premiers chapitres du dernier volume et la fin qu’on connaît…tout le passage sur Zalem, revu et corrigé par l’auteur lui-même !


Cela crée quelques incohérences avec la première série, tous les chapitres ne collant pas parfaitement avec Last Order, mais dans l’ensemble on s’y retrouve…


La première chose à faire est donc de situer GLO par rapport à Gunnm pour mieux faire le lien entre les deux séries. Et ensuite seulement on peut rentrer dans le titre, ce qui ne sera pas simple… Au-delà des questions philosophiques sur la nature humaine et sa place dans l’univers déjà présentes dans Gunnm, tout ceci vient se situer dans un contexte géopolitique spatial, on est désormais sur Zalem, et Gally découvre différentes races humanoïdes, des luttes de pouvoirs entre les différents empires…la décharge paraît bien loin et ses problèmes bien simplistes !


Dans un premier temps on est automatiquement conquis, tellement heureux de retrouver l'univers si riche de Gunnm, mais rapidement le doute et le scepticisme s'emparent de nous. L'auteur nous plonge dans un tournoi intergalactique, le ZOTT, où chaque planète est représentée par des combattants. Il y a bien entendu plusieurs niveaux de lecture, chacune de ces planètes renvoyant à un système politique ayant existé, mais au-delà de l’approche sociologique et politique, on a surtout l'impression de se retrouver devant un bête shonen où les affrontements s’enchaînent. Et le pire c'est que plus le titre avance et plus on s'y perd. On commence à perdre le fil de l'histoire, on perd les enjeux qui deviennent beaucoup trop compliqués, noyés dans des explications métaphysiques, on perd le ton de l’œuvre et on finit par perdre l'envie de continuer à lire !


Si l'auteur n'avait pas su nous retenir avec une superbe histoire de vampires s'étendant sur quelques tomes (paradoxalement une histoire beaucoup plus humaine que l'ensemble du titre), il est probable que davantage de lecteurs aient décroché avant la fin.


Après ce magnifique passage on s'embourbe à nouveau dans ce tournoi qui ne passionne plus et donc on attend la fin avec impatience.


Les personnages sont dans l'ensemble beaucoup moins intéressants que ceux qu'on trouvait dans la première série, à l'exception de quelques-uns, mais clairement on sent que l'auteur a perdu de sa superbe !


Heureusement il raccroche les wagons au tout dernier moment, dans les derniers tomes où il nous propose une conclusion nous renvoyant aux racines de la série, et finalement on retrouve la magie du titre...mais beaucoup trop tard !


On retrouve l’univers violent de la série d’origine, des personnages complexes et torturés, les doutes de ceux-ci, mais la magie est tout de même moins présente, allant jusqu'à s'effacer lors du ZOTT.


Last Order apporte un complément d’information à la première série, en développant grandement l’univers, en développant également le passé de Gally…ce qui manquait tout de même à Gunnm premier du nom, mais au final la série est trop longue, elle nous perd en cours de route et vient malheureusement entacher l'image de la première série. Peut être aurait il mieux valu que GLO ne voit pas le jour, ou alors il aurait fallu que la série soit écourtée d'au moins dix volumes pour ne pas s'embourber dans des délires psychologico-métaphysique.


A lire uniquement si vous connaissez Gunnm, mais paradoxalement si vous connaissez et appréciez ce titre, il se peut que GLO ait du mal à passer...


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
15.69/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.00,16.00,14.00,16.00,15.00,12.00,13.00,17.00,18.00,15.00,8.00,12.00,10.00,9.00,16.00,13.00,11.00,17.00,17.00

Les critiques des volumes de la série

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News