Tsuru Moriyama - Actualité manga
Dossier manga - Tsuru Moriyama

Reader Rating 17 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 17 March 2011


Dès le début de l'année 2010, le catalogue des éditions Akata/Delcourt a vu apparaître un nouveau nom en la personne de Tsuru Moriyama. Venu enrichir la thématique sur la famille abordée par l'éditeur depuis quelques années, cet auteur vient s'inscrire dans la lignée du genre gekiga, et cherche à mettre en avant certains sujets forts en s'appuyant sur un style tout à fait personnel. Nous vous proposons ici de découvrir les différentes facettes d'un auteur atypique et engagé, via un dossier qui s'axera autour de ses deux oeuvres parues dans nos contrées au jour de la publication de ce dossier : Un bol plein de bonheur et Mon vieux.
 
 

Présentation de l'auteur


Tsuru Moriyama (もりやまつる) reste un auteur bien discret en ce qui concerne sa vie privée, puisque nous savons simplement de lui qu'il est originaire de la ville d'Osaka.



  
Sa carrière est lancée en fanfare en 1986, lorsqu'il remporte le prix "Tetsuya Chiba" en tant que meilleur espoir, grâce à une histoire courte qui est par la suite renommée Funky Monkey Teacher, et qui ne tarde pas à devenir une série. S'étalant sur un total de neuf volumes, cette oeuvre connaît un beau succès, et se place comme un des piliers fondateurs de cette catégorie de titres mélangeant social, tranches de vie et humour et se centrant sur des professeurs au grand coeur, dont font partie des mangas renommés comme Great Teacher Onizuka ou Gokusen. Funky Monkey Teacher est publié du 6 juillet 1987 au 18 février 1990 dans la revue seinen Young Magazine des éditions Kodansha, auxquelles il restera fidèle jusqu'en 2000. L'influence de la série est telle qu'elle connaît également une adaptation en film au milieu des années 1990.
 



Pendant l'été 1990, il conçoit une courte série en deux volumes, Machi no Wake Ari Brothers, restant dans le style comédie/tranches de vie.




Puis, un an plus tard, en juin 1991, débute sa plus longue oeuvre à ce jour, Tenjo Tenge Yuiga Dokuson, saga de seize volumes mélangeant action et tranches de vie. La série prend fin plus de quatre ans plus tard, en novembre 1995.




Moriyama enchaîne ensuite quelques séries courtes mélangeant allègrement humour, action et tranches de vie, le tout étant souvent saupoudré de sa volonté de faire dans le social. Ainsi, la série humoristique en deux volumes Takoyaki-man Story paraît dans la deuxième moitié de l'année 1996, suivie en décembre 1997 par le one-shot Nande Yanen. Le mangaka s'essaie ensuite dans les histoires courtes à suspense, avec la parution du recueil Disorder en mars 1999.

   


L'arrivée du nouveau millénaire marque un petit changement dans la carrière du mangaka, puisqu'il quitte Kodansha pour aller publier aux éditions Shogakukan Oyaji, plus connu en France sous le titre Mon vieux. Puis à partir de novembre 2001, il s'essaie, toujours chez Shogakukan, au récit à vocation un peu plus historique, avec Shippuu Jinrai, série qui s'achèvera en février 2003 avec son cinquième volume.
 



Il faut ensuite attendre un an et le mois de février 2004 avant de revoir Tsuru Moriyama aux commandes d'une nouvelle série, Warakado – Waraukado ni wa Fukukitaru, titre de quatre volumes ne trahissant aucunement le goût de l'auteur pour la tranche de vie et l'humour.
 



Le mangaka réalise ensuite deux one-shot. En décembre 2006 paraît Okan (Un bol plein de bonheur), suivi en juillet 2007 par le recueil d'histoires courtes Tsuru Moriyama Tanpenshuu – Fuyuuden.
 



Le mois d'août 2007 marque le retour pour un temps de l'auteur aux éditions Kodansha, pour lesquelles il publie jusqu'en mai 2009 les cinq volumes de Gold Dash, série de sport orientée tranche de vie.
 



En décembre 2010, il retourne aux éditions Shogakukan pour publier le one-shot Gorienchô Monogatari, dans lequel un homme au physique de brute épaisse se retrouve à travailler en tant qu'éducateur dans un jardin d'enfants ! C'est le même mois que paraît le premier volume de sa dernière série en date, Obahan Soul, série humoristique suivant une vieille femme haute en couleur. Elle se terminera à la fin du mois de mars 2012, au bout de quatre volumes.
   
 


S'essayant à l'occasion à d'autre thèmes comme l'histoire ou le sport, appréciant l'humour, Tsuru Moriyama nous offre une bibliographie qui n'en reste pas moins unie par sa volonté d'aborder la condition sociale de ses protagonistes.


Présentation des deux titres parus en France

  

Mon vieux


L'histoire
Lors d'une soirée d'été, un homme au physique d'ours débarque dans les rues des quartiers pauvres d'Osaka. Takeshi Kumada, puisque c'est son nom, vient de finir une peine de prison de seize pour avoir protégé sa famille face à des yakuzas qu'il avait littéralement massacrés. Aujourd'hui, il revient, prêt à retrouver sa femme à qui il a laissé seule, pendant trop longtemps, la charge de veiller sur leurs deux enfants, Kumiko et Yosuke, aujourd'hui jeunes adultes. Armé de sa droiture infaillible et de son amour pour les siens, il devra remettre sur le droit chemin une fille tourmentée par sa relation houleuse avec un petit yakuza, et un fils faible qui s'écrase au moindre problème.
 


Fiche signalétique
Mon vieux (Oyaji/親父), présenté comme un drame social, est une série en trois volumes dont la publication a débuté en 2000 aux éditions Shogakukan au sein du magazine Big Comic Superior, dans lequel figurent ou ont figuré de nombreuses séries à succès comme Ki-Itchi!!, Moonlight Mile et Team Medical Dragon. Le premier volume relié paraît en juin 2000, suivi par le deuxième tome quatre mois plus tard. Le troisième et dernier opus, quant à lui, arrive entre les mains des lecteurs japonais en avril 2001.
En France, la série paraît aux éditions Akata/Delcourt au rythme d'un volume tous les deux mois, d'octobre 2010 à février 2011.
   
 
Personnages principaux

Takeshi Kumada



Takeshi Kumada est le personnage principal de Mon Vieux. Doté d'une mine renfrognée et d'un corps imposant, musclé et envahi de cicatrices, il paraît peu abordable, d'autant que l'expression de ses sentiments est loin d'être son fort. Et pourtant, derrière ce visage bourru sortant tout juste de 16 années de prison se cache un homme fort de ses convictions, prêt à tout pour protéger les siens qu'il chérit plus que tout.


Mme Kumada



La femme de Takeshi Kumada est une mère de famille sérieuse, un brin dépassée par moments, mais qui fait de son mieux pour élever seule ses deux enfants, en attendant le retour d'un mari qui n'a jamais cessé d'exister dans son coeur.


Kumiko Kumada



La fille de Takeshi Kumada, mariée à un yakuza, a vu sa relation avec ce dernier se détériorier par sa petite frappe de mari qui la triate désormais de manière peu enviable. Takeshi pourra-t-il y changer quelque chose ?


Yosuke Kumada



Le fils de Takeshi Kumada apparaît comme un jeune homme assez faible, lâche et ayant tendance à s'écraser devant les autres. Le retour de son incroyable père pourrait bien le changer du tout au tout.
 
 

Un bol plein de bonheur


L'histoire
Dans un quartier populaire d'Osaka des années soixante, Kazuko, une mère de famille, décide de quitter son mari, alcoolique et accro au jeu, qui n'a jamais rien fait pour leur fils Hiroshi. Emmenant avec elle sa progéniture, elle se retrouve plus ou moins démunie, n'ayant que peu de moyens, mais fera tout pour inculquer à son rejeton les valeurs de la vie, et pour lui permettre de réussir en grandissant. Désormais, une seule chose compte pour elle: que son enfant devienne un homme droit et fier de ce qu'il est.


 
Fiche signalétique
Un bol plein de bonheur (Okan/おかん) est un one-shot paru en décembre 2006 au sein des éditions Shogakukan. L'oeuvre a été prépubliée dans le magazine Big Comic Original, où sont notamment parus les hits de Naoki Urasawa Monster, Pluto et Pineapple Army, mais également Jinbe de Mitsuru Adachi et Un bouquet de fleurs rouge de Rumiko Takahashi.
Akata/Delcourt nous a offert la version française de ce titre en janvier 2010. Il s'agit donc de la première œuvre de Tsuru Moriyama parue dans nos contrées.


Personnages principaux

Kazuko Yoshino



Laissant derrière elle un mari alcoolique et joueur invétéré, cette femme part élever seule son enfant, Hiroshi, désormais sa seule raison de vivre. Pourvue d'un sens du sacrifice sans égal et d'une attention de chaque instant envers son fils, elle fera tout pour que l'enfant devienne un adulte on ne peut plus respectable.


Hiroshi Yoshino



Hiroshi est encore un petit enfant lorsque sa mère Kazuko quitte son père. Bichonné tant bien que mal par sa mère malgré sa situation précaire de mère célibataire dans les quartiers pauvres, il va grandir au contact de cette femme qui va tout donner pour lui, et une fois devneu adulte, il ne pourra que la remercier pour tout ce qu'elle a fait pour lui.
 
 

OYAJI © 2001 - OKAN ©2007 Tsuru MORIYAMA / Shogakukan Inc.