Naruto - Hachette collection Vol.2 - Actualité manga

Naruto - Hachette collection Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 September 2020

Bien que Tazuna ait menti par rapport aux enjeux de la mission visant à l'escorter, l'équipe 7 menée par Kakashi tiens à l'honorer jusqu'au bout. Après avoir vaincu le dangereux Zabuza, ils arrivent au village de Nami, terre natale du charpentier. Mais le boulot n'est pas fini pour autant : Kakashi, Naruto, Sasuke et Sakura doivent jouer les gardes du corps jusqu'à l'achèvement de la construction du pont. Tandis que Kakashi en profite pour enseigner à ses élèves la maîtrise du chakra durant ce séjour, Naruto apprend les maux vécus par le village, et notamment ceux du petit-fils de Tazuna : Inari. Mais le danger rôde, car Zabuza est toujours en vie...

Le second épais volume de l'édition grand format Hachette de Naruto compile les volumes 3 et 4 du manga initial. Ceux qui le connaissent bien le savent, le premier arc de la série y tire sa révérence, tandis que le second démarre.

La fin de l'histoire au pays de Nami occupe une place majeur au sein de ce tome, dont le découpage s'avère idéal pour profiter d'une traite de cette intrigue. Car l'arc en question se révèle particulièrement intense et riche dans les drames écrits par Masashi Kishimoto. Alors, on est capté par le triste passé du petit Inari, tandis que l'attendu combat contre Zabuza et son acolyte tient se promesses tant celui-ci s'avère époustouflant et émotionnellement dense. Au terme de la bataille, il est difficile de ne pas verser sa petite larme. A l'époque où Kishimoto savait brillamment mener un début de série, il nous proposait déjà une fin d'arc poignante, parfaitement servie par son traitement du mythe du ninja, mais aussi par son découpage du récit.

Et encore une fois, cette version grand format aux dimensions du Jump se révèle idéale pour savourer Naruto à sa juste valeur. La narration de la série est exemplaire, vive et pertinente dans tout ce que le mangaka cherchait à véhiculer à l'époque. La retrouver au format de la prépublication est un réel plaisir et renforce le côté addictif de la lecture. L'édition collector publiée par Kana dès 2012 le faisait déjà en un sens, mais le fait que la version Hachette ne recense que deux volumes simples et propose un papier de bonne qualité rend l'expérience plus efficace.

La fin d'un arc appelle le début de suivant, aussi c'est sans réel temps de pause que le récit aborde une autre partie importante de son récit, celle qui propulsera l'univers de Naruto : L'arc de l'examen des classes moyennes. On reste dans une amorce assez simple dans ce qui nous est proposé pour le moment, mais néanmoins efficace. Ainsi, les nouveaux élèves aussi charismatiques qu'apparemment redoutables sont nombreux, et l'auteur en profite pour aborder les relations entre les différents pays, point ô combien important dans l'univers pour le moment. Si ces premiers chapitres ne permettent pas de saisir toute l'ampleur de l'arc, le démarrage n'en n'est pas moins réussi.

Découvrir ou redécouvrir Naruto par cette édition constitue donc toujours un plaisir solide. Le récit de Masashi Kishimoto est prenant, intense et habilement mené, aussi le grand format rend la lecture encore plus plaisante qu'à l'origine. On peut le redire : Cette version reste idéale pour celles et ceux qui aimeraient se plonger dans les aventures du ninja orange.
 

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News