Manganews - Voyage de Ryu (le) https://www.manga-news.com/ Toute l'actualité du manga : présentation de toutes les séries sorties en France, le planning, les résumés, les auteurs, les éditeurs, manga en ligne, dossiers... Fr Mon, 09 12 2019 04:20:50 +0100 manga-news.com http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss manga-news Commentaire de DemiCercle https://www.manga-news.com/index.php/serie/Voyage-de-Ryu-le urn:md5:3db5b9a15d944ce455e71a89b639ee81 Sat, 08 Aug 2015 19:09:06 +0200 manga-news <p>Lors de la fin des ann&eacute;es 60, on observe la mont&eacute; de mouvement contestataires, et souvent pacifiques, ils sont surtout connus aux USA sous le nom de Hippies et sont proche du psych&eacute;d&eacute;lisme, du rock progressif et de tout un tas de super trucs (tous le monde en 68 n'&eacute;tait pas forc&eacute;ment hippie mais pouvais &ecirc;tre m&eacute;content et pacifique). Ce manga, bien que japonnais et sorti en 70, s'impr&egrave;gne totalement de ces th&eacute;matiques et les assumes totalement, avec d&egrave;s les 1eres pages du r&eacute;cit, une r&eacute;plique faisant certainement r&eacute;f&eacute;rence &agrave; la plan&egrave;te des singes (Ah les criminels, ils les ont fait saut&eacute;s leurs bombes ! Ah les fous ! Soyez maudits ! Je vous hais jusqu'&agrave; la fin des si&egrave;cles !) ainsi que des r&eacute;f&eacute;rences plus &eacute;videntes &agrave; 2001. Ces inspirations sont tellement flagrantes, qu'il suffit de comparer ces films avec ce manga pour d&eacute;finir facilement le dernier. Si vous avez aim&eacute; les th&eacute;matiques de ces deux films, et de la SF &eacute;colo/m&eacute;taphysique de l'&eacute;poque 68-70, arr&ecirc;tez de lire et allez-y ! <br /><br />Car inspiration ne veux pas dire plagiat, et originalit&eacute; ne signifie pas qualit&eacute;, ainsi m&ecirc;me si ce titre n'est pas vraiment original pour son &eacute;poque, il n'en reste pas moins tr&egrave;s bon, et ne se r&eacute;sume pas &agrave; une copie de 2001 mais plut&ocirc;t &agrave; un m&eacute;lange de 2001, de la plan&egrave;te des singes, du seigneur des anneaux etc.<br />Le voyage de Ryu a tout du voyage initiatique cher &agrave; nos amis chevelus &agrave; lunettes rondes, voyage initiatique servant de pr&eacute;texte &agrave; des r&eacute;flexions m&eacute;taphysiques sur la nature humaine et le bien suppos&eacute; du progr&egrave;s. Rien que &ccedil;a.<br />Autant vous dire que m&ecirc;me si la plan&egrave;te des singes et 2001 abordait les m&ecirc;mes th&egrave;mes, ils n'ont pas tout abord&eacute;s, et le voyage de Ryu propose une autre r&eacute;flexion, et une autre structure narrative tout simplement. <br />Ici le r&eacute;cit est d&eacute;coup&eacute; en plusieurs chapitres et arcs, chaque arc sc&eacute;naristique est donc l'exploration soit d'une facette du personnage principal, et donc de l'humanit&eacute;, soit d'une forme de soci&eacute;t&eacute;, Ryu va d'abord vivre seul, puis va rencontrer une soci&eacute;t&eacute; de singes, puis d'humains primitifs, puis d'humains plus d&eacute;velopp&eacute;s etc etc.<br />Autant vous dire qu'il y a de quoi faire travailler ses m&eacute;ninges, cela dit, le titre, m&ecirc;me si il pourrait &ecirc;tre pr&eacute;sent&eacute; comme une sorte d&rsquo;all&eacute;gorie purement philosophique est avant tout une fiction.<br /><br />Et une tr&egrave;s bonne fiction, qui ose un certains nombre de choses impensables aujourd'hui, et encore plus improbables dans un shonen, et cette structure en arc permet (d'aborder des th&egrave;mes profonds certes) de dynamiser le r&eacute;cit, de le rendre instable et donc toujours int&eacute;ressant, la vari&eacute;t&eacute; de th&egrave;mes, de d&eacute;cors et de personnages (d'autant que l'on ne sais pas trop qui va survivre dans ce petit monde hostile) fait de ce titre tant&ocirc;t une s&eacute;rie de survie post-apo, tant&ocirc;t un shonen de baston, tant&ocirc;t une romance, tant&ocirc;t une s&eacute;rie plus strat&eacute;gique sur de la gestion de villes, et tant&ocirc;t un titre purement m&eacute;taphysique (oui il faudra quand m&ecirc;me passer aux pages plus psych&eacute;d&eacute;liques &agrave; la 2001, mais elles y sont moins pr&eacute;sentes, moins primordiales et plus compr&eacute;hensibles que dans 2001, m&ecirc;me si ce film reste un des plus grand chef-d&rsquo;&oelig;uvre du 7eme art), cela rend du coup le tout plus digeste, car il est non seulement intelligent dans son propos, mais le titre se permet aussi d'&ecirc;tre palpitant. C'est un v&eacute;ritable r&eacute;cit d'Aventure, avec un grand A :D !<br /><br />C&ocirc;t&eacute; dessin, rien de surprenant, en effet je vous parle de films depuis tout &agrave; l'heure, et l'auteur fut l'&eacute;l&egrave;ve du grand Tezuka, par cons&eacute;quent, son style est tr&egrave;s proche de celui du Dieu du manga aussi bien au niveau du trait que du d&eacute;coupage, tr&egrave;s disneyen et d&eacute;coup&eacute; comme un film. Cependant cela n'emp&ecirc;che pas l'auteur de nous proposer au choix entre des planches spectaculaires/impressionnantes ou des planches tr&egrave;s d&eacute;coup&eacute;es et dynamiques, notamment pour des dialogues ou des effets de mise en sc&egrave;ne sympatoche.<br /><br />Bref vous l'aurez compris je l'esp&egrave;re, ce titre est tr&egrave;s bon, et plaira a tous les amateur de manga un peu ancien et de Tezuka, car ses th&eacute;matiques, sa narration et son dessins sont vraiment typiques de cette &eacute;poque.<br />Et c'est bien l&agrave; le probl&egrave;me : Le voyage de Ryu est un pur produit de son &eacute;poque, psych&eacute;d&eacute;lisme, pacifisme, peur du nucl&eacute;aire et de la guerre froide etc, tout dans cette &oelig;uvre rappelle les ann&eacute;es 68-69. Cette &oelig;uvre loin d'&ecirc;tre visionnaire pour son temps, en est en fait le reflet. Elle plaira donc aux amateurs du style r&eacute;tro, et plus globalement de bonnes histoires, cependant elle ne poss&egrave;de pas ce petit quelque chose qui rendrait cette s&eacute;rie v&eacute;ritablement culte (comme un Devilman par exemple &agrave; la m&ecirc;me &eacute;poque) ce qui fait qu'elle n'est pas &agrave; conseill&eacute; &agrave; tous les fans de manga, pour se faire une culture (enfin si c'est toujours bon &agrave; prendre) mais simplement aux fans de r&eacute;tro et/ou de SF ... Ce qui est d&eacute;j&agrave; bien, car la s&eacute;rie reste tr&egrave;s bonne, mais aussi bonne qu'une s&eacute;rie de maintenant pourrait l'&ecirc;tre.<br /><br />Lisez l&agrave; tout de m&ecirc;me si vous la trouvez en m&eacute;diath&egrave;que, ou chez un ami, car &ccedil;a reste du tr&egrave;s bon cru, et justement, c'est plut&ocirc;t marrant de se plonger dans cet univers disparu des ann&eacute;es 68 x) .</p> https://www.manga-news.com/public/images/membres/.DemiCercle-MN_Avatar_s.jpg Commentaire de darkjuju https://www.manga-news.com/index.php/serie/Voyage-de-Ryu-le urn:md5:b801cf9dfcc0070bc787183bd13d0bd7 Sat, 30 Aug 2014 12:53:45 +0200 manga-news <p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Critique de l&rsquo;int&eacute;gralit&eacute; de la s&eacute;rie</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Shotaro ISHINOMORI a commenc&eacute; sa carri&egrave;re comme assistant d&rsquo;Osamu TEZUKA. Aussi prolifique que son mentor, il s&rsquo;en rapproche visuellement, mais a su d&eacute;velopper son propre univers.</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman'; min-height: 21px;>&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Ryu se r&eacute;veille apr&egrave;s un long sommeil cryog&eacute;nique. &Agrave; bord de sa navette, il est le seul survivant, l&rsquo;&eacute;quipage &eacute;tant mort de vieillesse. Perdu sur une plan&egrave;te hostile, peupl&eacute;e d&rsquo;animaux sauvages &eacute;volu&eacute;s et dangereux, il d&eacute;couvre qu&rsquo;il est sur la Terre. Notre h&eacute;ros d&eacute;cide d&rsquo;explorer la plan&egrave;te &agrave; la recherche d&rsquo;une civilisation.</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman'; min-height: 21px;>&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Cette oeuvre de science-fiction, nous fait d&eacute;couvrir un monde o&ugrave; la nature a repris ses droits. L&rsquo;histoire, pleine d&rsquo;actions et de r&eacute;v&eacute;lations, est superbement men&eacute;e. L&rsquo;auteur distille habilement les modifications que la Terre a connue. Les esp&egrave;ces v&eacute;g&eacute;tales et animales dominent, et toutes traces de civilisation ont disparu. Cela n&rsquo;emp&ecirc;che pas Ryu de croire en l&rsquo;humanit&eacute; avec une volont&eacute; de fer. Il d&eacute;couvre d&rsquo;anciennes traces de vie, autant primitives que futuristes, et rencontre des personnages improbables et des lieux insolites. Notre rescap&eacute; veut connaitre la v&eacute;rit&eacute; sur le changement brutal que la Terre a endur&eacute; et il ne sera pas au bout de ses surprises ! De plus certains pouvoirs se manifestent chez lui, ce qui l&rsquo;&eacute;loigne de sa nature m&ecirc;me et de ses convictions.&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>V&eacute;ritable critique sur l&rsquo;&eacute;volution de l&rsquo;homme et ses cons&eacute;quences, l&rsquo;oeuvre met en garde le lecteur face au progr&egrave;s utilis&eacute; pour faire la guerre, le gaspillage des ressources et la folie des hommes. Le manga nous dresse un tableau avec de nombreuses situations entre espoir et d&eacute;sillusion.&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman'; min-height: 21px;>&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Le dessin est tr&egrave;s d&eacute;taill&eacute; au niveau des d&eacute;cors et des monstres, les personnages et vaisseaux sont dessin&eacute;s plus simplement, dans les standards de l&rsquo;&eacute;poque (1969). Le Mangaka n&rsquo;h&eacute;site pas &agrave; torturer ses pages, et cr&eacute;er des paginations peu ordinaires. Il prend plaisir &agrave; r&eacute;aliser de sublimes pages doubles avec des d&eacute;cors renversants. La repr&eacute;sentation des robots et ordinateurs est aujourd&rsquo;hui vieillotte, mais pas ridicule.</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman'; min-height: 21px;>&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Gl&eacute;nat, dans sa collection &laquo; Vintage &raquo; a publi&eacute; ce titre. L&rsquo;&eacute;dition en elle-m&ecirc;me est correcte, m&ecirc;me si elle est publi&eacute;e dans un format pour r&eacute;duire les co&ucirc;ts. L&rsquo;&eacute;diteur prend le risque d&rsquo;&eacute;diter ce titre et ce choix est tout &agrave; fait justifi&eacute;. Toutefois tout n&rsquo;est pas rose dans l&rsquo;&eacute;dition, par moments le papier manque un peu d&rsquo;&eacute;paisseur, la couverture est fine et tr&egrave;s fragile, et les pages doubles sont trop proches du centre du livre, ce qui emp&ecirc;che parfois d&rsquo;appr&eacute;cier pleinement le dessin. &Agrave; noter qu&rsquo;il n&rsquo;y a pas de couverture amovible, ni de postface sur l&rsquo;oeuvre.</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman'; min-height: 21px;>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p style=margin: 0px; font-size: 18px; font-family: 'Times New Roman';>Cette oeuvre m&ecirc;le voyages spatiaux, terre d&eacute;sol&eacute;e, &eacute;volution de la vie et souhaite &eacute;tablir une r&eacute;flexion sur nos actions, notre &eacute;go&iuml;sme et notre folie des grandeurs. V&eacute;ritable bijou de science-fiction, l&rsquo;auteur d&eacute;montre son talent dans ce type de r&eacute;cit, en m&eacute;langeant une vie primitive et futuriste tr&egrave;s bien mis en sc&egrave;ne. Concluant sur une excellente fin.</p> https://www.manga-news.com/public/images/membres/.darkjuju-8498_s.jpg