Sekai Seifuku - Le complot Zvezda - Actualité anime

Sekai Seifuku - Le complot Zvezda

Critique de l'anime : Sekai Seifuku - Le complot Zvezda

Publiée le Mardi, 26 Juin 2018

Produit en 2014 par le studio A1-Picture, Sekai Seifuku : le complot Zvezda raconte l’histoire d’une petite fille voulant conquérir le monde avec l’aide de ses généraux maléfiques.

« Si tu me jures fidélité, je partagerai avec toi mon goûter et le monde » !


Les premières minutes nous laissent dubitatifs et après quelques épisodes, le doute n’est plus possible : cette série ne se prend absolument pas au sérieux.
Dans un sacré paquet d’animes (comme Pokemon), le héros se retrouve confronté à une organisation maléfique un peu stupide qui tente d’assoir sa domination. Forcément, il déjoue à chaque fois leurs plans.

Dans Zvezda, nous suivons le quotidien des méchants. Forcément ça change la donne : voulez-vous les voir réaliser leurs objectifs comme nous aimerions un jour, peut-être, voir Sacha devenir maitre de la ligue ? A vous de choisir.





L’histoire débute avec Jimon Asuta, un lycéen ordinaire, qui a fait une fugue pour une raison inconnue. Affamé, il rencontre une petite fille du nom de Kate qui lui confie d’emblée son projet : conquérir le monde. Bien malgré lui Asuta va se retrouver mêlé à un groupe de malfaiteurs répondant au nom de Zvezda. Mais ce n’est peut-être pas plus mal pour lui, car il gagne finalement le gite et le couvert en échange de ses modestes services.

Si le chara-design et l’ambiance générale avaient du potentiel, celui-ci se retrouve bien vite gâché par une histoire trop générique. Hormis Kate, les personnages sont bien trop stéréotypés et trop généraux pour que nous puissions nous y attacher.
La fillette est sans nul doute possible le meilleur protagoniste. Se comportant tantôt comme un tyran, tantôt comme une enfant normale, elle se révèle fort intrigante.


Nous avons envie de connaitre ses secrets. Les différents flash-backs nous montrent clairement que, malgré les années d’écart, elle ne semble pas vieillir. Pourquoi ne grandit-elle pas alors que le temps passe ? Et après tout, pourquoi veut-elle dominer le monde ?

Malheureusement, Zvezda ne donne que quelques explications, qui arrivent très tardivement dans le développement de l’intrigue. Nous avons pris notre mal en patience, pour finalement peu de chose. De même, les différents éléments du récit, disséminés çà et là ne sont jamais véritablement approfondis tandis que des détails sont creusés en long en large et en travers. La série se révèle alors déroutante.


En plus d’avoir un ordre de priorité discutable, elle semble suivre sa logique interne en partant du postulat que le spectateur pourra lire entre les lignes.

Mais à trop complexifier, elle perd tout son intérêt et ce que nous retenons surtout de Zvezda, c’est qu’il s’agit d’un véritable casse-tête géant, où le développement est particulièrement difficile à comprendre.



La faute aux révélations stupides, aux rebondissements plutôt mauvais et à la façon dont le tout est montré. Nous avons presque l’impression que l’histoire est racontée par un enfant qui invente à la volée. Un sentiment renforcé par l’absence de cohérence entre les épisodes.




Mais la série parviendra peut-être à vous faire rire, parfois quand il ne faut pas. Une grande partie de la comédie vient d'Asuta essayant désespérément de concilier – sans les mêler – vie scolaire et Zvezda. Après tout le pauvre se rate à chaque fois, et a même le béguin pour celle qui est, à son insu (mais aussitôt démasquée par le public), son ennemie jurée.



Du côté de l’animation, les avis seront sans doute partagés. L'utilisation de CG pour les gros monstres et les armes se heurte à l'animation régulière, mais cela reste regardable. Les personnages plongent tête la première dans le fan-service, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soit, à part pour Kate qui se retrouve hypersexualisée en dépit de son jeune âge. A vrai dire, la majorité des plans de qualité sont ceux où elle apparait. A vous de voir si c’est un défaut ou une qualité.



Finalement, Sekai Seifuku : le complot Zvezda peut se regarder pour deux raisons. Soit parce que vous cherchez une parodie d’anime de super-héros, soit parce que vous aimez regarder Kate. Il faut bien avouer que l’histoire d’une petite fille voulant conquérir le monde a du charme. Mais cela suffira-t-il à vous faire regarder cette comédie légère, un peu stupide qui parodie les genres établis ?

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
zebuline

9.5 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News