Comic Girls - Actualité anime

Comic Girls

Critique de l'anime : Comic Girls

Publiée le Lundi, 25 Juin 2018

Comic Girls, vient de se terminer chez Crunchyroll.
Réalisée en 2017 par Nexus, la série de Hanzawa Kaori nous fait vivre le quotidien de quatre jeunes mangakas.


Tandis que deux d’entre elles connaissent déjà la notoriété et cherchent à concilier leur vie de lycéenne avec le travail. Les nouvelles arrivantes s’efforcent, quant à elles, de publier leur première série. Surtout Kaos, une lycéenne anxieuse, timide et peu sûre d’elle, qui peine à décoller. Sans amies au début de la série, son humour semble artificiel. En déménageant dans un dortoir réservé aux jeunes artistes, peut-être trouvera-t-elle de quoi nourrir son talent. Ensemble, les quatre amies s'entraident, trouvent de nouvelles sources d'inspiration et font parfois de leur mieux pour s'amuser en mettant de côté encre et papier.



Le commencement de la série est prometteur, car chaque personnage a sa propre personnalité. C’est bien sûr un Cute Girls Doing Cute Thing qui nous est proposé ici et celui-ci est bien mené. Les relations décrites et les émotions semblent authentiques et pleines de fraicheur. Mieux, elles sont intéressantes à suivre.

Certes, vous pourrez peut-être trouver Kaos pénible, pourtant la jeune fille est parfaite dans son rôle. Sa seiyuu, Hikaru Akao n’a pas eu de nombreux rôles, mais elle a su incarner son personnage. Il faut avouer qu’elle panique incroyablement bien, mais elle sait aussi apporter la petite étincelle de bonne humeur.



Cependant, la série n’occulte pas pour autant les immanquables ratés qui parsèment le chemin de la réussite. Bien au contraire, malgré son aspect positif, la série introduit des personnages qui ont rencontré l’échec et qui connaissent parfois le regret.

En revanche, aucune crainte d’avoir le moral sapé. Comic Girls est une série qui se veut drôle et divertissante. Son timing vif, son excellent travail d’expression et ses dialogues la rendent étonnamment pertinente sur ce point.



Malgré ses qualités, la série souffre tout de même d’un petit défaut. En tant que CGDCT, elle reste particulièrement plaisante toutefois, elle n’arrive pas à la hauteur de certains animes tel que K-on. Pour cela, il aurait fallu qu’il fasse davantage de focus sur certains personnages.
Nous retrouvons le traditionnel épisode à la page, le rendez-vous et les tropes habituels, mais cela ne fait guère avancer l’histoire. L’ajout de Suzu (artiste de manga d’horreur), manque également de substance et n’apporte donc pas grand-chose, malgré sa présence humoristique.



La relation entre Koyume et Tsubasa aurait pu être approfondie. Rapidement, cette dernière devient un modèle de personnage masculin, pour l’apprentie mangaka. On peut y voir le début de relation naissante, mais le potentiel Yuri n’est pas forcé et le tout est perçu comme naturel pour leur entourage. On pourrait s’en satisfaire, mais pourtant, on ressent tout de même une certaine déception, car l’ensemble est traité en surface. Vers la fin de la série, la relation entre les deux jeunes filles est presque totalement occultée.



Toutefois, ce détail reste excusable, car Comic Girls se focalise surtout sur Kaos et ses difficultés à devenir mangaka. Tout au long de la série, nous la voyons évoluer et malgré les coups durs, persévérer. Ce qui donne la série de jolis messages positifs au final, le tout accentué par un chara-design très mignon et pétillant.



Comic Girls offre également des fonds chauds et colorés, une animation très cohérente, et une variété de changements de style convaincants pour les réactions des personnages et les mangas sur lesquels ils travaillent.
Le compositeur, Kenichiro Suehiro (Re :Zero), fait du bon boulot avec la bande-son. Même si elle peut être minimale, il arrive à rehausser le ton comique de la série au besoin. L’opening est très agréable à l’écoute, malheureusement le thème final « Namida wa Misenai » est assez banal, une mélodie très lente totalement à l’opposé de l’ouverture du spectacle.

Semaine après semaine, Comic Girls fut donc une petite série très agréable à suivre. Même si elle n’atteint pas un niveau de créativité exceptionnel, on peut succomber à la gentillesse que ses personnages ont à offrir.



Si vous aimez ce genre de série misant sur le quotidien créatif d’artistes en tout genre, il en existe une myriade. Parmi eux nous pouvons citer Bakuman (Mangaka), Eromanga Sensei et A sister’s All you Need (Light Novel), K-on (musique), jeu vidéo (New Game), seiyuu (Girlish Number) ou même un peu de tout à la fois (Sakurasô no pet na kanojo). Clairement, Comic Girls ne brille pas pour son originalité, mais cette série reste amusante et source de bonne humeur.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
zebuline

13.5 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News