Chronique Animation - Shirayuki aux cheveux rouges - Intégrale Saison 2- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Chronique Animation - Shirayuki aux cheveux rouges - Intégrale Saison 2


Dimanche, 11 Mars 2018 - Source :Chronique Animation

La seconde saison de Shirayuki aux cheveux rouges reprend l'histoire là où nous l'avions laissée. Shirayuki avait fui sa patrie après qu'un prince égoïste ait voulu faire d'elle sa concubine. Réfugiée dans un pays voisin, elle fit la rencontre du prince au Zen et devint pharmacienne de la cour.



Dans la première saison, nous suivions le quotidien de la demoiselle et le développement de l'amour naissant entre les deux protagonistes principaux. Il faut avouer que le rythme était assez lent pour un dénouement très prévisible. Dans cette seconde saison, Shirayuki aux cheveux rouges reste une romance, mais son développement est quelque peu modifié. En effet, deux tiers des épisodes forment un tout dédié à un seul et même évènement. Seule la dernière partie se consacre aux anecdotes. Toutefois, celle-ci ralentit considérablement le rythme et la conclusion peine à arriver. Nous avons presque l'impression que les scénaristes ont cherché à combler les vides sans vouloir développer quelque chose d'approfondi.


Avec la structure du récit, le ton de l'anime change. Shirayuki est contrainte de retourner à Tanbarun, loin de sa nouvelle demeure. Les péripéties qui lui arrivent dans son pays natal révèlent l'inconfort qu'elle éprouve face à la situation.
Ce n'est que lorsque Zen et ses gardes arrivent qu'elle se sent en sécurité et que l'histoire redevient plus légère. Malheureusement, la façon dont se développe le récit est très incohérente. On ressent une volonté d'apporter une tournure dramatique à l'intrigue, mais cela ne prend pas.



La montre que Zen confie à Shirayuki n'a, par exemple, aucun poids narratif, alors qu'elle est montrée avec insistance. Quand elle se brise, cela peut faire office de symbole. Le temps de la demoiselle avec Zen est-il arrivé à son terme ? Pourra-t-elle retourner chez elle ? Sa vie est elle en danger ? Décidément non, nous n'arrivons pas à nous inquiéter pour elle.
Par ailleurs, le fait que Shirayuki et Zen soient séparés aussi longtemps peut aussi poser problème. Bien sûr, dans la structure traditionnelle du conte, il n'est pas rare que le prince n'arrive qu'à la fin, sur son beau cheval blanc. Toutefois, dans ce cas, cela lui dessert. Dans le déroulement de cette seconde saison, notre héroïne est bien plus souvent avec d'autres hommes qu'avec lui. La séparation permet à Shirayuki de solidifier ses sentiments, mais la façon dont les choses sont tournées permet surtout davantage d'aider Raji et Obi à se rapprocher d'elle.


Le duo Shirayuki-Obi fonctionne d'ailleurs à merveille. Il semble bien mieux construit et plus naturel que son couple avec Zen. Il faut dire qu'Obi est bien plus développé que le prince. Contrairement à ce dernier, nous pouvons voir le ninja évoluer au cours de la série. Déjà, dans la critique de la première saison nous avions pensé qu'il serait plus cohérent qu'elle le choisisse. Le développement des personnages ne change donc pas.
Zen est toujours le plus stéréotypé du lot, mais ce n'est pas celui qui pose le plus problème dans cette deuxième partie. Certains protagonistes apparaissent comme par magie, sortent de nulle part et ont peu d'impact sur les évènements. À quoi servent-ils ? On se le demande. Le père de Shirayuki en est un très bon exemple.


Malgré tout, Shirayuki aux cheveux rouges, reste agréable à suivre. L'anime se concentre surtout sur l'importance des rencontres et ce qu'elles peuvent apporter. Nous retrouvons l'idée du fil rouge qui lie le destin de deux personnes, car évidemment, la série reste très romantique. Il s'agit à l'origine d'un shôjo aux allures de conte. L'animation reste égale à elle-même. Le fait que de nombreuses scènes se déroulent lors de couchers de soleil, sous le clair de lune, augmente la féérie de l'anime. La coloration est toujours aussi dynamique.
Les paysages peints de vert, de bleu et de violet nous entrainent vers le pays des fées. Le chara-design des personnages n'est pas modifié, mais Shirayuki gagne quelques tenues supplémentaires plus que bienvenues, car elles apportent un peu de diversité.


Ainsi, malgré plusieurs défauts, la deuxième saison de Shirayuki aux cheveux rouges est certainement plus engageante que la première en raison de son histoire et de son action plus vivantes.
Même si elle retombe dans son style lent avant d'arriver à sa charmante conclusion et qu'elle vacille dans certains de ses développements, cette saison reste meilleure que la précédente.
L'avis du chroniqueur


Dimanche, 11 Mars 2018
13.5 20




commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Personnellement j'ai adoré les deux saisons ^^

Flop

De Flop [3034], le 12 Mars 2018 à 07h48

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Shirayuki aux cheveux rouges j'éspère qui vas avoire une saison 3 

Blandine Vaujois

De Blandine Vaujois, le 11 Mars 2018 à 16h52

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News