Nura - Le Seigneur des Yokaï - Intégrale - Actualité anime

Nura - Le Seigneur des Yokaï - Intégrale

Critique du dvd : Nura - Le Seigneur des Yokaï - Intégrale

Publiée le Jeudi, 31 Août 2017

Ayant rencontré un franc succès au Japon, Nura - Le Seigneur des Yokaï a été accueilli comme il se doit en France, avec une certaine attente.

Première longue série de son jeune auteur, Hiroshi Shiibashi, Nura est un titre qui possède des défauts à n'en pas douter, mais qui se noient dans un océan de qualité. Et pour information l'auteur ne sort pas de nulle part puisqu'il a été l’assistant de Hirohiko Araki, l’auteur de Jojo’s bizarre adventure…en voilà une sacrée référence !



Et comme toute série rencontrant un minimum de succès, il n'est pas étonnant de voir une adaptation animée: Le Seigneur des Yokaï, et celle-ci compte deux saisons de 26 épisodes (pour un total de 52 pour les plus mauvais en math).

Ce premier coffret regroupe l'intégral de la première saison avec donc pas moins de 26 épisodes sur 6 DVD.
A noter que deux épisodes, à savoir les 13e et 26e, ne servent à rien si ce n'est récapituler les épisodes précédents... pratique courante dans les animés, c'est le meilleur moyen de faire un épisode à moindres frais!



Malgré les apparences, Rikuo Nura n’est pas un garçon ordinaire ; dans ses veines, coule un quart de sang Yôkai, ces créatures mystiques qui peuplent les légendes et les croyances populaires japonaises.
Petit-fils du chef du clan Nura, sa situation est délicate. Son ascendance le destine à devenir à son tour un grand maître Yôkai et à préserver la paix des clans de la région de Tokyo. Mais son désir est tout autre : mener une vie tranquille de lycéen normal, au grand dam de son illustre parent !
Mais les Yokais ne l'entendent pas de cette oreille: ceux de son clan veulent qu'il assume ses responsabilités, et ceux des autres clans veulent le renverser afin de prendre le pouvoir!





Le manga avait su séduire par sa patte graphique et son ton mêlant humour et action, et bien l'animé est en tout point fidèle, tout ce qu'on trouve dans le manga se trouve adapté dans cette première saison, qui pour le coup n'apporte pas grand-chose à ceux ayant déjà lu le manga, à la limite on pourrait même lui reprocher un problème de rythme!
Alors que nous avons droit à un opening dynamique et entêtant, le contenu de la plupart des épisodes se veut assez lent, et on a régulièrement le sentiment qu'à l'issue d'un épisode l'intrigue n'a pas beaucoup plus avancé par rapport au précédent.
Pour avoir un ordre d'idée, cette première saison s’arrête après la guerre contre les Yokais de Shikoku qui correspond à la moitié du sixième tome du manga...cinq volumes et demi adaptés en 26 épisodes (24 en enlevant les deux épisodes récapitulatifs, qui rappelons-le ne servent à rien)...on aurait pu s'attendre à aller un peu plus loin dans le manga!
La série en elle même est appréciable, et on retrouve ce ton à la fois sombre et amusant, avec des personnages aussi charismatiques qu'attachants, mais il faut reconnaître qu'il nous arrive également de trouver le temps long!



La première partie plante véritablement le décor et les personnages, avec des intrigues courtes qui permettent de placer véritablement Nura en position de leader et d'héritier de son clan, elle permet d'introduire de nombreux personnages, notamment les alliés fidèles qu'on retrouvera tout au long de la série... C'est appréciable et intéressant, mais on attend malgré tout que les choses s'accélèrent, qu'une véritable intrigue plus poussée apparaisse... Et c'est ce qui arrivera dans la seconde partie de la saison, à partir de l'épisode 14 avec l'arrivée d'un clan adverse, les Yokais de Shikoku, bien décidés à s'emparer du pouvoir en commençant par abattre les généraux du cortège des cent démons de Nura!



Et alors qu'on entre enfin dans une intrigue vraiment prenante et bien construite, avec des antagonistes travaillés et inquiétants, on espère que le rythme va s'accélérer...mais cela ne vient pas! Au contraire on a tendance à ressentir encore davantage ce manque de rythme qui, il faut le reconnaître, handicape pas mal la série!
Restent les tout derniers épisodes, qui connaissent un regain de vitalité avec effectivement une accélération du rythme plus que bienvenue, mais malgré tout un peu tardive!
Nura est une série appréciable qui saura plaire au plus grand nombre, et à la limite sera peut être encore plus appréciée par ceux ne connaissant pas le manga qui pourraient sans doute moins ressentir cette lenteur qui nuit au plaisir de visionnage!
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

13 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News