no flash plugins detected

Monster Boy - Hwayi - Blu-ray

Critique du dvd : Monster Boy - Hwayi - Blu-ray

Publiée le Vendredi, 27 Janvier 2017

Monster Boy puise dans tous les ressorts narratifs et stylistiques du thriller coréen : la longue mise en place, une succession de petits twists, des personnages psychopathes, des effets visuels rares ailleurs – mentionnons le passage où le Père regarde dans la cave, le visage complètement dans l'ombre, mais dans lequel on peut distinguer des petits reflets lumineux sur ses globes oculaires, un effet fin et ténébreux dont nous a habitués le cinéma coréen.


Mais c'est là que le bât blesse : on peut utiliser de bons ingrédients, réussir plutôt correctement sa recette, mais sans rentrer dans les annales. C'est le cas de ce film, sorti en 2013, bien après plusieurs vagues de thrillers coréens tous plus jusqu'au-boutistes que les autres. D'autres viendront après et se révèleront bien plus puissants également (par exemple, Asura : The city of madness, que le public parisien a pu voir au FFCP 2016).



Monster Boy emprunte donc des éléments au genre et ne parvient pas à les utiliser de manière harmonieuse. Mais alors, qu'est-ce qui fait défaut à ce film, pour qu'on puisse le trouver assez bien fichu et pourtant pas au niveau ? Donc fade en quelque sorte ? En réalité, le problème, c'est que Monster Boy est surtout un film d'action, et qu'il puise dans les gimmicks des thrillers psychologiques et stylistiques de ce grand pays du cinéma, qui relève d'ordinaire d'une mise en contexte de l'intrigue bien plus élaborée. Lorsqu'un film, comme celui-ci, a pour principal but de montrer des scènes d'action, une escalade classique de la violence, il y a moins de place pour la création d'une atmosphère particulière. Et comme Monster Boy montre des personnages qui ont totalement l'air issus de ce genre d'univers, le déploiement de leur jeu, l'impact, des caractères dans l'intrigue est complètement atténué.


On se retrouve en présence de tueurs psychopathes, et s'ils peuvent se montrer inquiétants par moments, ils ne provoquent pas l'horreur qu'ils devraient nous inspirer, à cause d'une mécanique narrative pas assez subtile. La différence avec des films comme Old Boy ou J'ai rencontré le diable réside dans la recherche stylistique. Il y a des scènes d'action dans ces films, mais le réalisateur s'est focalisé sur leur originalité, et sur le contexte qui mène à la violence. Monster Boy ne connait pas un traitement équivalent : les scènes d'action sont assez simples en comparaison, et l'aspect glauque du film ressort du scénario et non d'un travail d'atmosphère. Les composantes du film pourraient se résumer ainsi : scénario (typique des thrillers coréens, avec ses accès de violence et ses personnages psychopathes) développé à travers un schéma classique d'avancée dans l'intrigue et flashbacks et ponctué de scènes d'action assez basique. Le vrai thriller coréen insiste beaucoup plus sur l'horreur de la situation, via des plan-séquences élaborés, des scènes de violences plus viscérales et des twists particulièrement extrêmes.



Pour autant, et c'est heureux pour le film, Monster Boy n'est pas une œuvre décérébrée comme peuvent l'être certains films d'action. La réalisation et la photographie sont effectuées avec une grande expertise. Le jeu des acteurs est convaincant (c'est donc bien le développement dans l'histoire qui ne les rend pas aussi fous qu'espéré), hormis peut-être le jeune acteur qui interprète Hwayi, sans doute trop immature à l'époque du tournage. La base du scénario est correcte, et le développement n'est pas complètement inefficace. Il est vrai cela dit que la narration, même si elle n'est pas assez subtile, n'est pas toujours des plus limpides pour autant, au point que certains twists peuvent apparaître au spectateur comme sortis de la manche.

Nous sommes donc en présence d'un film qui possède quelques qualités de fabrication, mais qui peine à convaincre pleinement, tant il manque un élément du background qui vienne nous scotcher. Ça et une mécanique narrative un peu mieux huilée.

L'édition blu-ray possède une très belle qualité d'image et justifie de choisir cette version.
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Raimaru

13 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News