Halo - Nightfall - Actualité anime

Halo - Nightfall

Critique du dvd : Halo - Nightfall

Publiée le Mardi, 06 Juin 2017

Halo...un nom que tous les possesseurs de XBox connaissent forcément, et que les partisans de Sony et de sa Playstation ne connaissent que de nom!



Halo fut longtemps l'étendard de Microsoft, en tant qu'exclusivité XBox, le premier opus, développé par Bungie, ayant vu le jour avec la première XBox, en Novembre 2001. S'en est suivi une série de suite, sur 360 puis sur One, mais toujours exclusive à la console de Microsoft. Il n'est donc pas étonnant que Halo connaissent notamment un grand succès aux États-Unis...


Pendant longtemps on a parlé d'adaptation au cinéma, mais jamais le
grand écran n'aura connu de film Halo...il aura fallu passer par d'autre
média...





Le film qui nous intéresse ici, à savoir Halo - Nightfall est à la base une mini série de 5 épisodes datant de 2014 destinée aux possesseurs de X Box One.

Kaze nous le propose sous forme de film d'une durée de 98 minutes, où seuls des écrans noirs très bref nous signalent le passage d'un épisode à l'autre!



On connaît l'univers d'Halo, mais concrètement ce film raconte quoi? Il se situe comment? Est-il canon? Autant de questions qui trouveront leurs réponses au cours du visionnage (et dans la suite du texte).

Jameson Locke dirige une troupe d'agents très spéciaux, spécialisés dans la lutte anti terroriste, l'ONI. Ils se rendent sur Sedra une colonie pour intercepter un Covenant qui fait de la contrebande...avant d'intervenir, il a le temps de transmettre une bombe... Après l'explosion de celle-ci, marquant le début d'une nouvelle menace bactériologique qui ne s'en prend qu'aux humains, son équipe ainsi que celle de Randall Aiken, un Sedran, ancien Spartan, sont forcé de coopérer!



Ensemble ils se rendent sur les restes d'un Halo détruit par le Master Chief sur lequel se trouve un composant essentiel pour la confection de l'arme biologique. Leur mission: détruire la source de ce composant.
Problème, la journée sur ce qui reste du Halo en orbite autour d'un soleil, la température atteint les 500 degrés...la nuit ne dure que 8 heures...le temps qu'ils ont pour remplir leur mission!
A quel moment se situe le film dans la saga Halo? Entre les quatrième et cinquième, il peut en quelque sorte servir d'introduction au cinquième opus puisqu'il introduit le personnage de Locke.
Est-il canon? Oui, on vient de le voir! D'autant que le morceau de Halo où se situe l'essentiel du film est ce même Halo détruit par le Major 117 à la fin du tout premier jeu!
On retrouve les équipements, les tenues, les armes, les vaisseaux, une partie du "bestiaire" des jeux...tout ce qu'il faut pour que les plus grands fans se sentent comme à la maison!
Et en même temps tout est suffisamment clair et explicite pour que ceux qui ignorent tout de la saga puissent suivre le film en toute tranquillité!



Pourtant ce qui surprend et pourrait en décevoir certains, c'est que quand on pense à Halo on pense à un shoot, on s'attend donc à crouler sous l'action et les scènes de mitrailles...et bien pas du tout! Le parti pris de ce film est d'en faire un sorte de survival se centrant sur les personnages et l'évolution de leurs rapports...c'est intéressant, mais assez déstabilisant, ne correspondant pas forcément aux attentes d'un film estampillé "Halo"!



Très rapidement on entrevoit ce que le film nous réserve dès que les bases sont posées: on se doute que cela deviendra une course contre la montre avant que le soleil ne se lève sur le Halo, brûlant ainsi tous ceux qui s'y trouvent encore.
Parmi tous les personnages, on devine que nombre d'entre eux sont sacrifiables (là plupart n'étant là que pour ça d'ailleurs) et qu'on va assister à des sacrifices héroïques...et on ne se trompe pas, à ce niveau le film ne surprend nullement, il est très basique dans sa construction.
L'essentiel du film se déroulant de nuit, les personnages devant tenter de rejoindre un vaisseau en évitant les créatures les repérant facilement, on a plus l'impression d'être devant un remake de Pitch Black que devant un film Halo!



Pour autant est-ce qu'on s'ennuie? Eh bien non! C'est sûr qu'il ne s'agit pas d'une grosse production, que la réalisation est assez convenue, voire paresseuse, mais le film parvient à nous tenir durant son déroulement.
On retrouve (ou découvre) Mike Colter dans le rôle de Locke, toujours aussi impressionnant et charismatique qu'il ne l'était dans Luke Cage; Steven Waddington dans le rôle d’Aiken l'éternel habitué aux seconds rôles reste un acteur de qualité...et pour les autres, ils sont oubliables!
On a donc là un film intéressant qui se montre assez surprenant par rapport aux attentes qu'on pouvait en avoir, mais qui n'est pas un mauvais film pour autant, au vu des moyens disponibles.
Certes pas nécessaire, mais sympathique tout de même!
Par contre l'édition DVD de Kaze nous propose de nombreux bonus, comprenant des présentations sur les acteurs, l'univers du film et bien d'autres choses par le biais d'entretiens avec l'équipe du film.
Un surplus vraiment appréciable!
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News