no flash plugins detected

Dragon Ball Z Kai - Blu-Ray Vol.1

Critique du dvd : Dragon Ball Z Kai - Blu-Ray Vol.1

Publiée le Vendredi, 27 Novembre 2015

Démarrée au printemps 2009, Dragon Ball Kai (le Z ayant été rajouté uniquement en occident) est une compilation en HD de Dragon Ball Z. La série d’origine ayant été rallongée à cause du rythme de diffusion qui rattrapait le manga, la série nous est présentée pour la première fois dans une version fidèle au manga d’Akira Toriyama. Le bilan est étonnant en termes de nombre d’épisodes : 159 épisodes contre 291 à l’origine. Concernant la première partie de cette réadaptation, soit les 98 premiers épisodes, la bande sonore nouvelle fut composée par un certain Kenji Yamamoto. Mais accusé de plagiat sur son travail, pompant par exemple le thème principal des films Terminator, les musiques d’époque de Shunsuke Kikuchi furent utilisées pour les versions DVD et pour la série à l’étranger, c’est donc cette monture que nous retrouvons sur les Blu-ray.


Est-il utile de reparler de l’histoire, celle de Son Gokû devenu adulte se confrontant à ses origines de guerriers Saiyen lorsque son frère apparaît sur Terre pour le recruter ? Le scénario est tel que nous l’avons connu et propose son lot de combats et de rebondissements en tout genre. Il est évidemment plus simple de se laisse prendre dans l’action quand on connaît l’histoire de Gokû depuis ses débuts plutôt que de débuter la saga de Toriyama par cette monture animée, les révélations devenant plus efficaces, mais la série peut constituer une porte d’entrée tout à fait correcte dans l’univers.


Le rythme de Dragon Ball Z Kai est un énorme atout pour apprécier le dessin animé. Certes, la nostalgie nous fait regretter certaines séquences inédites à la version des années 90 tout comme les nouveaux génériques n’ont pas l’impact d’un « Chala Head-Chala » mais avec du recul, le découpage opéré sur la version Kai est complètement légitime. Ainsi, si on s’ennuyait souvent devant les rallonges incroyables de l’anime et ses histoires absurdes sorties du chapeau pour combler quelques épisodes, le rythme de cette nouvelle version est des plus efficace. L’essentiel a été gardé, ce qui correspond au manga d’Akira Toriyama, permettant aux quarante-neuf épisodes de ce coffret d’être enchaînés sans le moindre effort. La prouesse est d’autant plus appréciable que l’arc Freezer était particulièrement long dans l’anime d’origine. Truffé de combats et de rebondissements, l’apprécier sur un rythme maitrisé relève donc du rêve de fan qui n’a plus à faire le tri entre les épisodes utiles et les plus obsolètes.


Le fait que les musiques d’époque de Shunsuke Kikuchi aient été utilisées pour cette première partie est un atout indéniable qui permettra aux plus nostalgiques de se replonger aisément dans les combats de Son Gokû et se retrouver l’ambiance d’époque en beaucoup plus rythmée. Néanmoins, on a souvent la désagréable impression que la bande originale de Dragon Ball Z a été placée dans l’urgence un peu au hasard, ne serait-ce qu’à ces moments où l’hymne du Tenkaichi Budokai sert de thème de résumé aux épisodes précédents.


L’un des avantages de Dragon Ball Z Kai sur le support Blu-ray est la haute définition, motif d’origine pour ce remontage de la série. La restauration est globalement très satisfaisante, de nombreux plans gagnant un sacré coup de jeune. Pas question de retrouver un seul grain sur l’image qui est très vive à l’écran. Toutefois, certains plans plus complexes bénéficient d’un rendu moins évident, de même que les dessins de quelques scènes n’ont pu bénéficier de retouche tant d’années après, elles n’ont ainsi rien à envier au fameux épisode 5 de Dragon Ball Super. La HD a tendance à faire ressortir des moments qui, heureusement, restent limités et ne représentent que peu de choses par rapport aux bienfaits de cette remasterisation.


Enfin, s’il est un dernier plaisir qui satisfera tous les fans tombés amoureux de la série lors des années Dorothée, c’est bien le retour de nombreux comédiens d’époque sur le doublage français. Brigitte Lecordier, Patrick Borg, Eric Legrand et Philippe Ariotti, pour ne citer qu’eux, ont répondu présents et savent très bien se refaire à leurs personnages en poussant même davantage leurs interprétations, un travail facilité par l’adaptation nouvelle et cette fois fidèle à la série d’origine. Pour plus de fluidité dans la VF, les comédiens ne sont limités qu’à leurs grands rôles, donnant alors plus de variété à ce doublage qui a malheureusement dû se passer de certaines grandes voix de comédiens défunts, on pense alors au regretté Pierre Trabaud.


Il fallait pourtant qu’un détail nous fâche dans notre expérience de retrouver Gokû et les siens dans des conditions optimales. En effet, c’est bien l’édition de Kazé qui nous fait grincer des dents, d’abord pour son prix exorbitant, et ce même si nous avons affaire à de la Haute-Définition, mais surtout parce que le prix ne sert pas à rentabiliser un bel objet puisque le fan doit se contenter du minimum syndical. Le coffret n’est qu’un simple fourreau cartonné, souple de surcroît, qui accueille les trois boîtiers amaray qui contiennent entre un et deux disques. A ce prix-là et pour une série si légendaire que Dragon Ball, on espérait un digipack digne de ce nom, sans compter que ce premier coffret prend le parti de ne pas couvrir totalement la saga Freezer afin de diviser correctement la première partie de l’anime en deux… Finalement, les derniers coffrets proposés par AB assumaient davantage le titre de collector que cette version proposée par Kazé.


Au final, Dragon Ball Z Kai est une excellente idée, un moyen pour les vieux fans comme les nouveaux spectateurs d’apprécier la série sans les interminables rallonges. Jamais l’arc Freezer n’aura été aussi enthousiasmant, à ceci s’ajoute le bon travail de remasterisation qui a un impact très bénéfique sur l’image. De cette manière, c’est sans rechigner qu’on se jettera sur la suite de la saga, du moins si les moyens suivent. Dommage cependant que la série n’ait pas eu droit à une édition collector digne de ce nom…
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News