Berserk, L'Age d'Or - Film 3 - L'Avent - Actualité anime

Berserk, L'Age d'Or - Film 3 - L'Avent

Critique du dvd : Berserk, L'Age d'Or - Film 3 - L'Avent

Publiée le Mardi, 15 Août 2017

Après deux films excellents reprenant de façon très fidèle le célèbre manga de Kentaro Miura (qui compte actuellement 39 tomes au Japon), ce troisième film de Berserk, peut être le plus attendu, car reprenant le passage sans doute le plus marquant et le plus iconique de la saga, vient clore cette première phase avant la seconde qui trouvera sa suite dans une série animée!

Ce troisième film, marquant la fin de la partie dite de "l'âge d'or", sort en 2013 !



Suite au départ de Guts (mais également sa défaite face à lui), Griffith perd pied et s'introduit dans la chambre de la princesse du royaume de Midland, ce qui ne manquera pas d'attiser la colère du roi!
Griffith est capturé et atrocement torturé et la troupe entière du faucon est prise en chasse par les soldats du royaume.

C'est là dessus, alors qu'ils sont acculés, que Guts revient et redonne espoir à la troupe tout entière, y compris à Casca qui ouvre enfin les yeux sur les sentiments qu'elle éprouve pour le puissant guerrier. Ensemble ils décident d'aller secourir Griffith qui n'est plus que l'ombre du charismatique leader qu'il fut... Mais les rêves d'ambitions de ce dernier n'ont toujours pas disparu et il pourrait bien conduire tous ses anciens camarades vers une fin atroce...



La partie de l'âge d'or est appelée ainsi, car elle correspond à la phase de gloire de la troupe du faucon...mais c'est aussi l'âge d'or de la série avant que celle-ci ne périclite et ne devienne qu'une parodie d'elle même avec l'ajout de personnages sans intérêt, plus agaçants qu'autre chose!
Il faut donc profiter et savourer pleinement cette dernière partie, qui s'avère également être la plus violente et la plus malsaine!



Le film s'ouvre donc sur une troupe du faucon diminuée, fuyant les soldats du roi, cette même troupe qui fut autrefois adulée par le royaume et à qui l'avenir ouvrait grand ses portes! Alors qu'ils subissent un assaut mené par des assassins (qui viennent d'une autre contrée, mais cela on l'apprendra dans la série et non pas dans ce film) la troupe du faucon, et plus précisément Casca) est secourue par Guts qui rappelle à ceux qui l'auraient oublié à quel point il est puissant et terrifiant avec sa gigantesque épée!



Puis suit la libération de Griffith qui va également tourner à la boucherie avant que ne commence "l'avent", l'avènement du cinquième membre de la main de Dieu!
Si la première partie du film est intéressante et se montre source de nombreuses séquences sauvages et violentes, ce n'est rien comparé à la seconde partie avec un "avent" occupant facilement la moitié du film!

A partir de là le visage de la série va changer, on quitte le titre guerrier avec ses chevaliers luttant pour conquérir des royaumes, pour entrer purement dans le fantastique et l'horreur. Nous avions déjà eu quelques avant-goûts, avec Zodd notamment, mais cette fois nous y plongeons totalement, on assiste notamment à un changement d'ambiance radicale!


Le changement de décor (et donc de visuel) s'accompagne d'un changement sonore...mais il ne s'agit pas que de la musique, toute la séquence sera couverte par des cris d'effrois et d'horreur!
Un changement de ton radical qui fait un effet incroyable, même si on a lu le manga et qu'on sait ce qu'il va se produire, cela ne nous empêche pas d'avoir des frissons!
Il n'y a pas de mot pour décrire l'horreur indicible que vont traverser les personnages: un océan de sang, des montagnes de cadavres, des murs de monstres tous plus malsains les uns que les autres, des monstres que Lovecraft n'aurait pas reniés (petit clin d’œil des membres des "God Hand" qui renvoient à Hellraiser)...
Au sein de cette horreur, les premiers à mourir seront les plus chanceux, ils s'épargneront une interminable terreur et une agonie sans fin!



Si les premiers films faisaient déjà très forts en termes de sauvagerie et de violence, celui-ci repousse encore le curseur, mais violemment! La scène par exemple où Guts perd son bras, de façon absolument atroce, est véritablement éprouvante pour le spectateur qui va partager la douleur de son héros, une scène forte, animée par la colère et la sauvagerie, mais qui sera presque insoutenable!
Comme on pouvait s'y attendre, le film se termine sur une non-fin, laissant désormais la place à la série animée, partie n'ayant jamais été adaptée jusque là!
On termine donc ce troisième film encore sous le choc des événements s'étant produits durant l'éclipse avec une seule envie: se replonger soit dans le manga soit dans la suite en série...mais on sait que cette suite ne sera jamais aussi prenante et passionnante que ce qu'on vient de vivre...et cela en est vraiment frustrant!


Un excellent troisième film, celui avec lequel Berserk bascule totalement dans l'horreur! Toujours aussi bien réalisé, on est captivé du début à la fin!
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News