Pokemon - Film 1 - Mew vs. Mewtwo - Actualité anime

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Dvd - Volume

Pokemon - Film 1 - Mew vs. Mewtwo

Age conseillé
12+
Note de la rédaction
Price
9.99 €
N/C

A moins d'avoir vécu dans une grotte plus d'une décennie, il est impossible de n'avoir jamais entendu parler des Pokémons, ces adorables (ou non pour certaines) bestioles parues simultanément chez nous en jeu vidéo et dessin animé, une franchise qui créa l'engouement général auprès des jeunes à sa sortie et continue de séduire aujourd'hui un large public, que ce soit petits ou grands.

A l'époque de sa sortie dans les salles de cinéma française, le phénomène était énorme : le premier cycle de l'anime battait son plein, et nombre de fans ne demandaient qu'à voir les aventures de leurs monstres favoris sur grand écran. Aussi, l'affiche avait de quoi intriguer, proposant ni plus ni moins l'affrontement entre Mewtwo, le plus puissant Pokémon de la première génération, et Mew, l'original de Mewtwo, qui ne pouvait être attrapé "officiellement" que d'une manière encore inconnue à l'époque.

Ce premier film a pour principal intérêt de toucher tous les publics, toutes les tranches d'âges parmi les fans. Ainsi, le mini-film "les vacances de Pikachu" s'adresse avant tout aux plus jeunes. Sacha, Ondine et Pierre décident de laisser le temps d'une journée leurs compagnons dans un camp de détente pour Pokémons. Mais aussitôt arrivée, la fine équipe est confrontée à quelques rivaux à travers différentes épreuves... La bonne humeur répond présente pour cet épisode ne comportant que des Pokémons. Les dialogues entre bestioles sont retranscrits par le narrateur, le même que celui de la série animée. Il ne faut chercher ici ni challenge ambitieux ni combats dantesques, le tout est de passer un bon moment à travers cette aventure à l'ambiance bon enfant. Mais rappelons-le, à l'époque, cet épisode diffusé en salles avant le film présentait en avant-première certaines créatures de la seconde génération comme Snubull ou Marill !

Le vrai film se situe chronologiquement un peu avant la fin du premier cycle (rappelons le, la scène ou Mewtwo faisait exploser le laboratoire de Giovanni faisait partie intégrante d'un épisode !). Sur ordres du leader de la team Rocket, une bande de scientifiques créa un clone du Pokémon légendaire Mew, à partir d'un cil focilisé de ce dernier. L'expérience fut un succès, et en naquis la plus puissante créature de l'histoire : Mewtwo. Loin d'être un simple clone, le Pokémon est doté d'une conscience et parle de langage humain. Voyant que ses créateurs ne le considèrent que comme un rat de laboratoire, Mewtwo décide de se rebeller et détruit le laboratoire en question. Il est ensuite déniché par Giovanni qui lui promet une association d'égal à égal, jusqu'à ce que Mewtwo découvre la supercherie et décide de préparer sa revanche sur les humains en rebâtissant le laboratoire de ses créateurs, et inviter les plus talentueux dresseurs en vue d'un "tournoi" extraordinaire. Sacha fait parti de ses invités, mais il ne se doute pas de l'identité de son hôte, ni du piège que celui-ci a tendu à tous ces dresseurs...

On se souvient tous des histoires très légères de la série, généralement centrée autour d'une rencontre puis d'un duel face à la team Rocket. Du coup, on est surpris de voir une intrigue plus sérieuse et complexe dans ce premier film de la série, une tradition qui ne changera pas puisque presque tous les longs métrages garderons cette vocation. La touche complexe de cette première tentative cinéma est principalement constituée par le personnage de Mewtwo. Loin d'être un simple Pokémon car doué de parole et d'une capacité de réflexion, la psychologie de celui-ci se révèle intéressante, une remise en question de sa condition des clones et une dénonciation légère de la domination humaine. Certains penseront que ça ne vole pas haut mais n'oublions pas que Pokémon est une série destinée à un jeune public, aussi le simple fait d'avoir quelques questionnements d'ordre philosophique se révèle surprenant et agréable. On regrettera peut-être quelques temps morts ou passages redondants comme les interventions de la team Rocket dont la présence est inutile, présents à l'écran dans la simple volonté de satisfaire les fans de ce trio haut en couleurs. Et de ce point de vue, on regrette aussi que l'utilité d'Ondine et Pierre, pourtant redoutables dresseurs puisque champions d’arène, soit si réduite. Mauvaise gestion des personnages, car seul Sacha est montré comme héroïque et a droit à son moment de gloire, les autres obtiennent le simple rôle de figurants.

Du côté réalisation, le film est de bonne facture pour l'époque. On regrette peut-être un manque de combats spectaculaires, la grande part des affrontements entre Pokémons se faisant au corps à corps. Néanmoins, le face à face entre certains Pokémons populaires et leurs clones comme Tortank, Dracaufeu et Florizarre, ou encore le duel entre Mewtwo et Mew, rattrape ce manque d'action détonante. La bonne surprise concerne la bande originale du film. Du côté des BGM, la piste sonore est la même que dans la version japonaise. Le thème principal du film reflète le côté malveillant de Mewtwo et sa soif de vengeance tandis que d'autres chansons se veulent bien plus jolies, par exemple celle du sacrifice de Sacha qui aura peut-être fait verser quelques larmes aux plus sensibles, à l'époque. Aussi, cette monture occidentale remaniée par 4Kids a droit à quelques chansons américaines en guise de bande originale, en partie. L'idée peut irriter mais au final, ça passe plutôt bien. La chanson marquante reste « Brother my brother » donnant au combat entre Pokémons et clones une dimension émouvante. Et petite surprise du côté du thème d'ouverture du film : une reprise du premier générique français de la série, qui fut d'ailleurs interprété par Billy Crawford lui-même dans la version américaine. Difficile alors de ne pas fredonner ces paroles si célèbres lorsque le générique se joue, sur un combat de Sacha...

Le DVD contient quelques bonus appréciables. Outre le clip du générique de fin occidental du film très quelconque, on retrouve une court métrage sur la création de Mewtwo, la façon dont les scientifiques de Giovanni l'ont mis au monde. Le point regrettable, c'est qu'une grande partie de ce flashback fut supprimé dans cette version destinée au marché occidental, ce qui nuit cruellement à toute la psychologie de Mewtwo qui se voyait ainsi d'avantage développée. Et en guise de goodies pour accompagner ce DVD lors de la sortie, certains se souviendront peut-être de la carte promotionnelle Mewtwo, véritable collector à l'heure actuelle !

Pokémon le film est un long métrage que nombre d'entre-nous pourront regarder par pure nostalgie. Néanmoins, ce premier volet d'une longue série de films est le parfait moyen pour appréhender l'anime Pokémon d'une manière plus sérieuse tant l'intrigue se veut plus sombre, agrémentée d'une pointe de questionnement existentiel sans prétention. Et à tous les fans du personnage de Mewtwo, sachez qu'un long métrage spécial se déroulant en plein arc Johto est sorti chez nous directement en DVD, sobrement intitulé « le retour de Mewtwo » ! Un premier bon film donc, qui se visionne sans soucis tant la nostalgie est présente...


Takato


Suivre les commentaires du dvd

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Enigma

D'où vient cette réplique ?
Gon est un jeune garçon intrépide et aventureux qui vit chez sa tante Mito. Son rêve : devenir un Hunter, comme son père.
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News