Pokemon - Film 3 - Entei Le Sort des Zarbi - Actualité anime

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Dvd - Volume

Pokemon - Film 3 - Entei Le Sort des Zarbi

Age conseillé
12+
Note de la rédaction
Price
14.99 €

Le professeur Spencer Hale, spécialiste des Pokemon, a disparu du centre de recherche de Greenfield. Au comble de l'angoisse, sa fille Molly s'en remet à la magie des rêves et se laisse emporter au pays des Zarbi, de mystérieux et redoutables Pokemon qui ont le pouvoir de lire dans les esprits. Molly s'engage alors dans une nouvelle dimension et se place sous la protection d'une créature géante: Entei, en qui elle croit reconnaître son père.

Dans un village de la région de Johto vit Molly Hale, une jeune fille dont le père est un chercheur Pokémon et la mère mystérieusement disparue depuis des années. Pour combler l’absence de sa mère, Molly profite d’un père aimant, bien que débordé par son travail et son sujet de recherche favori : les Zarbi. Molly, elle, est passionnée par Entei, un Pokémon légendaire illustré dans ses livres d’enfant. Alors que le Professeur Spencer Hole part en recherches, Molly active malgré elle le mystérieux pouvoir des Zarbi qui enferment son père dans une dimension parallèle et créent face à la jeune fille un géniteur de rêve en la matérialisation d’Entei. Dès lors, le village se retrouve inondé de cristal, de même pour la résidence de Molly qui devient une gigantesque tour de cristal. Passant dans la bourgade par hasard, Sacha, Ondine et Pierre assistent au spectacle et décident d’infiltrer la tour de cristal lorsque la mère de notre héros est kidnappée par Entei…



« Le sort des Zarbis » est le troisième film de la saga Pokémon, et aussi le dernier à être sorti dans nos salles obscures le 13 Juin 2001. Pourtant, la saga cinématographique se poursuit encore chez nous, mais directement en DVD, ou à la télévision comme nous l’a prouvée la diffusion du seizième métrage sur la chaine Gulli. Mais avant de savourer le troisième film, il faut passer par l’inévitable court-métrage mettant en scène Pikachu et ses amis Pokémon, tout en sachant que c’est la dernière fois que ce petit épisode destiné à un public très jeune sera inclu dans les DVD. Sa présence ici n’est due qu’à la diffusion du film dans les salles françaises. Dans ce nouveau court film, nous suivons Pikachu en milieu urbain. La sortie du film coïncidant avec l’arc Johto de l’anime, il est normal que nous retrouvions de nombreuses créatures issues de la seconde génération. Mais l’atout de ce court épisode est bien la présence des deux Pichu, véritable phénomène à l’époque puisqu’il s’agit de la pré-évolution de Pikachu. On regarde cette petite histoire pleine de bons sentiments en regagnant notre âme d’enfant, mais le meilleur est bien dans la suite : le véritable troisième film !


« Le sort des Zarbis » démarre par une introduction autour de Molly et son père. Dans cette séquence, le ton du film est donné. L’histoire fera la belle part aux tourments d’une enfant et aux désastres qu’inconsciemment, la petite fille causera. Ce qui touche, c’est bien la vie de la jeune fille, l’amour pour un père souvent absent, le manque évident d’une mère. Les complications ne tardent pas et rapidement, la ville de l’enfant se retrouve prise par le cristal suite à l’intervention des Zarbi et à la naissance d’Entei. Sacha finit par ouvrir le bal avec l’opening du film, une séquence classique basée sur une rencontre avec un autre dresseur, l’un des personnages secondaires du métrage. Mais rapidement, nos héros rejoignent la scène centrale du récit, et le kidnapping de la mère de Sacha entrainera directement notre trio dans l’aventure.


Parmi les trois films Pokémon sortis dans les cinémas français, le troisième est bien le meilleur. Sa force, c’est bien son ambiance mais aussi les thématiques abordées. Ici, le scénario s’intéresse au désespoir d’une enfant, sa simple envie d’être heureuse et aimée, sans se rendre compte de l’impact de ses vœux sur la ville qui l’entoure. La notion de famille est omniprésente, elle est représentée d’une part par la tristesse de la fillette, illustrant la famille brisée, et d’autre part par la volonté de Sacha de sauver sa mère. Celle-ci connaissant Spencer et Molly Hale, la voilà impliquée dans toute l’histoire. En guise de père de substitution pour la jeune fille, le scénario nous propose Entei, du moins une version factice crée par les Zarbi pour répondre aux désirs de la jeune enfant. Bien que Pokémon non réel, son lien avec la fillette s’avère touchant, de même que son ambition à réaliser les désirs de sa « fille » et créatrice. L’histoire s’avère ainsi plus mature que celle du second film et bien que les axes abordés soient très différents de même que l’ambiance, on retrouve le ton adulte du premier métrage avec grand plaisir.


Aussi, il est important de noter que Sacha n’est pas tant la vedette de ce film que ça. En effet, pour la première fois, Ondine et Pierre ont un rôle non négligeable. Les deux personnages ne sont pas simplement observateurs et ont même droit à leur affrontement Pokémon. La mère de Sacha, personnage plus que secondaire, est aussi à l’honneur et apparaît pour la première fois sous une facette plus mature, celle d’une véritable mère plutôt qu’une figure comique tournant son fils en dérision. De manière évidente, Molly joue un rôle important mais ce que nous retenons, c’est bien Entei, entité à la psychologie marquante car loin d’être inhumain. Et puisque nous parlons des Pokémon, le chien légendaire de feu n’est pas le seul à jouer un grand rôle puisque le troisième film marque le retour de Dracaufeu le temps d’une histoire, le dragon flamboyant volant au secours de son ami. Oui oui, les scénaristes n’ont pas oublié la Team Rocket, bien qu’ils conservent leur rôle d’éternel pitres.
Techniquement, on apprécie encore une fois le travail apporté sur ce film. L'animation et l'image sont d'excellente facture et propose un rendu dynamique, bien plus qu'elles ne le sont dans la série animée. La bande son, bien que remaniée par rapport à la copie originale, est très bien adaptée au film et lui apporte son ambiance mélancolique.


L'édition du DVD et minimaliste, comme à l'accoutumée dans les métrages Pokémon, et l'objet ne propose pas grand chose à se mettre sous la dent en guise de supplément, mis à part le court-métrage autour des Pichu. Aussi, si les deux films précédents proposaient les cartes promotionnelles de Mewtwo et du Pikachu Surfer, il n'en est rien pour ce volet avare en cadeau pour le pokéfan, dommage. Et comme pour les deux volets précédents, il est à noter la rareté de l'objet. Le film appartenant à la Warner Bros et épuisé depuis longtemps, il faudra fouiller le marché de l'occasion pour mettre la main sur cette pépite.


Après deux premiers films bons sans être exceptionnels, voilà que l'aventure Pokémon prend un tournant avec ce troisième métrage de grande qualité. La ton se veut plus mature, les thématiques bien abordées, les nouveaux personnages touchants et l'équipe de Sacha est pour une fois bien exploitée, chacun a droit à son moment de gloire. Voici le genre de visionnage qui pourrait faire évoluer l'opinion d'un anti-Pokémon sur la maturité de certains axes de la saga car pour apprécier ce film comme il se doit, une certaine maturité est requise. Pour preuve, « Le sort des zarbi » était le film le moins aimé par votre serviteur durant son enfance, il est maintenant son préféré !



Takato

Suivre les commentaires du dvd

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Enigma

D'où vient cette réplique ?
Il ne me fait pas confiance. Car je lui dis que j’aime … la personne qu’il déteste le plus au monde.
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News