Pokémon - La Grande Aventure - Actualité manga
Espace Membre inscription identifiants oubliés ?
Dossier manga - Pokémon - La Grande Aventure
Sommaire

Pokémon : Jeux, anime, manga, cartes… quel bazar !


Le phénomène Pokémon est sur le point de souffler sa vingtième bougie. C’est en effet en 1996 que les monstres de poche voient le jour au Japon par le biais des versions Verte, Rouge et Bleue du jeu vidéo, suivies quelques mois après par la célèbre série d’animation mettant en scène les aventures de Sacha (Satoshi) et Pikachu à travers près de 900 épisodes. En France, il faut attendre 1999 pour être touché par la vague des monstres de poche qui n’en démord pas… même en 2015. Après tant d’années, la série télévisée continue sa diffusion sur les chaines de la TNT, les longs métrages d’animation nous parviennent à rythme régulier pour une sortie DVD, les jeux-vidéo figurent en top des ventes à chaque nouveau volet et nos magasins accueillent volontiers jouets et cartes à jouer et à collectionner. Tous ces produits, nous les avons connus durant notre enfance et notre adolescence, et force est de constater les choses n’ont pas évolué et que de nouveaux jeunes fans s’ajoutent sans cesse à l’important cercle de nostalgiques qui s’en donnent à cœur joie pour compléter leur collection. Une autre preuve notable quant au statut de phénomène sociétale de Pokémon, c’est l’ouverture du Pokémon Center éphémère au printemps 2014 qui a su attirer aussi bien petits que grands amateurs.

C’est donc sans grand étonnement que la franchise des « pocket monsters » a eu droit à moult adaptations manga, certaines d’entre-elles étant parvenues en France. D’abord édités par Glénat au début des années 2000, Kurokawa a finalement repris le flambeau dès 2011, éditant par exemple quelques adaptations des aventures cinéma de Sacha, mais surtout le plus long manga Pokémon et le plus adulé par les fans : Pokémon Special, alias « La Grande Aventure ».
  
  
  
  
  

« La Grande Aventure », une fresque immense


Si l’anime décline le jeu vidéo à travers la longue épopée de Sacha qui voyage par-delà  les continents, le manga Pokémon : La Grande Aventure opte pour une adaptation des différents salves de jeu à travers des arcs narratifs souvent indépendants, comme l’auteur Hirohiko Araki peut le faire avec sa saga Jojo’s Bizarre Adventure. Nous comptons ainsi une douzaine de parties pour plus de cinquante volumes qui passent en revue chaque binôme ou trinité, à travers un cycle de sept opus approximativement. Dans d’autres cas, comme pour l’adaptation de la version Emeraude qui venait simplement compléter les opus Rubis et Saphir, un nouveau segment de trois ou quatre tomes est ajouté, et la recette est la même pour les déclinaisons de remake vidéoludiques comme les binômes Rouge Feu / Vert Feuille, Or Heartgold / Argent Soulsilver, et tout récemment Rubis Omega / Saphir Alpha. Ainsi, cette grande saga se compose en de petits univers régulièrement enrichis, donnant une uniformité à l’ensemble et conservant un style de récit qui ne change pas d’un cycle à l’autre.


Perdu dans la numérotation de la saga ? En voici un récapitulatif :

Cycle Rouge / Bleu / Vert / Jaune : Tomes 1 à 7
Cycle Or / Argent / Cristal : Tomes 8 à 14
Cycle Rubis & Saphir : Tomes 15 à 22
Cycle Rouge Feu & Vert Feuille : Tomes 23 à 25
Cycle Emeraude : Tomes 26 à 29
Cycle Diamant / Perle / Platine : Tomes 30 à 40
Cycle Or Heartgold & Argent Soulsilver : Tomes 41 & 42
Cycle Noir & Blanc : Tomes 43 à 51
Cycle Noir 2 & Blanc 2 : A partir du tome 52


Notons que les versions s’étant succédé à rythme d’un an d’intervalle depuis 2012 et les auteurs ne renonçant pas à leur formule, trois arcs sont en parution simultanée. Les cycles X & Y et Rubis Omega & Saphir Alpha bénéficient ainsi d’une numérotation qui leur est propre.
  
  
  
  
  

Le messie des pokéfans français


Aussi amusant soit le sobriquet de « messie », Pokémon : La Grande Aventure est bien une œuvre qui s’est faite attendre pendent presque une décennie en France, du moins entre sa première publication et sa reprise… Explications.

Nous sommes à l’aube de l’été 2001, quelque temps après l’effervescence du phénomène Pokémon en France, quand Glénat choisit de publier le manga fleuve de la saga qui retrace fidèlement chaque segment du jeu vidéo. Pokémon Special devient donc « Pokémon : La Grande Aventure » et, croyant en son titre dur comme fer, l’éditeur fait le choix de reproduire un mode de parution déjà opéré sur Dragon Ball, à savoir une série en volumes simples en librairie tous les deux mois, mais aussi une sortie de demi-volumes en kiosques à un rythme mensuel. L’expérience enchante les pokéfans qui découvrent une aventure plus mature que celle du dessin animé, mais le bide financier est bien là pour Glénat, si bien que l’éditeur stoppe le projet au sixième volume de la numérotation simple et au douzième opus des demi-formats… soit peu avant la fin du premier cycle du manga. Nous sommes alors en 2002.

Pourtant, le phénomène n’en démord pas en France et la série animée comme le jeu de cartes et les jeux-vidéo n’ont jamais épargné nos frontières. Près d’une décennie après la fin de la parution de Glénat, l’idée d’avoir accès à une suite de Pokémon : La Grande Aventure n’est qu’un doux euphémisme pour les fans… jusqu’à ce que Kurokawa décide de reprendre les choses en mains. En effet, en septembre 2011, quelques mois se sont écoulés depuis la sortie des jeux Pokémon Noir et Pokémon Blanc, et c’est pour faire renaître la saga manga de ses cendres tout en restant appuyé par une actualité bouillonnante que l’éditeur reprend le flambeau avec l’arc de la cinquième génération. Plus intéressant encore, la France bénéficie alors d’une exclusivité puisque l’hexagone est le premier pays à recevoir les volumes reliés de cet arc, avec des couvertures inédites. Une aubaine pour notre pays où l’impact Pokémon reste puissant.

Le pari de l’éditeur est risqué puisque l’intention de publier l’ensemble de la série est présente, mais afin de ne pas prendre trop de risques, la saga est divisée en une multitude de petites séries comme Tonkam peut le faire avec Jojo. Le succès commercial est là et Kurokawa a tout le loisir de reprendre les premiers arcs de la série. La politique éditoriale mise en place est depuis la suivante : si les arcs actuels sont publiés avec peu d’écart par rapport au Japon par le biais de volumes simples, les premiers cycles paraissent sous la forme de trilogies d’épais volumes contenant plus de deux ouvrages du format japonais, ceci dans le but de proposer rapidement des arcs entiers et ne pas noyer le lecteur sous des dizaines et des dizaines de pavés. Le bilan semble être des plus positifs puisque la réédition du premier cycle permit la sortie de l’ère Rubis & Saphir. Or & Argent reste demandé par les fans, et la sortie de cet arc tant attendu n’est peut-être pas si lointaine…
Nous sommes encore loin de bénéficier de l’ensemble de la fresque sur notre territoire, mais les ambitions de Kurokawa et l’engouement des lecteurs permettent de transformer cette utopie en hypothèse probable.
  
  
  

© 2014 Pokémon. ©1995-2014 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK inc. TM, ®, et les noms des personnages sont des marques de Nintendo. POCKET MONSTERS SPECIAL © 1997 Hidenori KUSAKA, MATO / SHOGAKUKAN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News