Nausicaä - Actualité manga
Dossier manga - Nausicaä

Note des lecteurs 18 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 10 Mars 2017


Quand la brise se lève


Histoire


Les sept jours de feu. Une guerre, d’une violence rare, qui a mis un terme à une extraction sans retenue des ressources souterraines et une pollution indécente de la biosphère. Une guerre qui a quasiment anéanti l’humanité tout entière. Depuis lors, un millénaire a passé. Et l’humanité, tant bien que mal, a survécu. Elle a désormais atteint « l’âge de la céramique », dépouillant et usant des vestiges des temps passés. Les quelques communautés humaines encore existantes sont partagées entre un vaste désert et la « Mer de la Décomposition ». Cette dernière, gigantesque forêt expulsant moult spores toxiques, est protégée par des insectes géants.

Nausicaä est née dans ce monde-là, au sein de la Vallée du vent. Cette vallée, protégée des spores par les vents marins, contient quelques centaines d’âmes encore vivantes. Mais pour combien de temps encore ? Restes d’une vielle alliance, la Vallée est impliquée dans une guerre entre les Empires Dork et Tolmèque. Nausicaä, jeune fille portée par son amour des êtres vivants, se retrouve elle aussi au milieu de ce conflit. Un conflit qu’elle tentera d’apaiser. Mais la guerre est difficile à taire. Et ce n’est pas la seule tâche qui attend l’héroïne de ce récit. Car au-delà de ces querelles, c’est l’avenir de l’humanité qui est réellement en jeu. Et pour lui offrir cet espoir d’un futur, c’est l’équilibre entre l’homme et la nature qu’il faudra rétablir.



Fiche technique


Nausicaä de la Vallée du vent (風の谷のナウシカ) est une série parue en sept volumes d’Hayao Miyazaki. Bien que l’œuvre soit mondialement connue pour le film éponyme, c’est bien de la version papier, unique œuvre sous ce format de la part du maître, dont il sera question dans le présent dossier. Comme déjà dit, Nausicaä est composé de sept tomes, dont le premier est paru au Japon en juillet 1987 chez l’éditeur Tokuma Shoten. Ce dernier étant, sans réelle surprise, surtout connu pour ses publications reliées au studio Ghibli. La parution s’est étendue jusqu’à décembre 1994, avec la sortie du septième et ultime opus. La série avait cependant commencé dès 1982 à être prépubliée dans les pages du magazine Animage Monthly.

En francophonie, la série est parue aux éditions Glénat. Une première édition a vu le jour de 2000 à 2002. Une seconde édition a démarré en 2009 et s’est achevée en février 2011. Cette dernière, beaucoup plus proche de la version originale, voit notamment l’ajout d’une traduction des onomatopées, d’une couverture revue, ainsi que de posters en couleurs en début de chaque tome. 



Auteur


Comment évoquer Hayao Miyazaki et l’ensemble de son œuvre en quelques lignes ? Cela serait sans aucun doute impossible. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison qu’un large dossier lui a déjà été consacré. Aussi, pour en savoir plus sur cet auteur-réalisateur hors du commun, ne tardez pas à aller consulter celui-ci.

Brève piqure de rappel cependant. Hayao Miyazaki est né en 1941 à Tokyo. Marqué par la guerre et l’image d’une mère tuberculeuse dès sa plus tendre enfance, il va rapidement vouer une véritable passion pour l’aviation. Rien de bien étonnant à cela, son père et son oncle dirigeaient tous deux une société fabriquant des gouvernails d’avions de chasse. C’est à 22 ans, après des études en économie, que Miyazaki rentre à Toei Animation. Pendant deux décennies, il y apprendra tous les métiers du domaine, du rôle d’animateur à celui de producteur, en passant par scénariste ou réalisateur.  En 1971, il quitte cependant la Toei et va passer dans différentes maisons de production. Un désir est né en lui : celui de réaliser un long-métrage. Il y parviendra en 1979, avec Le Château de Cagliostro. Après cela, tout s’enchainera. Quelques années plus tard, il commencera à travailler sur Nausicaä, qu’il adaptera ensuite également en film. Mais ce n’est encore que le début. Suivront Mon voisin Totoro, Porco Rosso, Princesse Mononoke, Le voyage de Chihiro,…

Une avalanche de succès et d’œuvres désormais cultes ponctueront une carrière de réalisateur à laquelle il annonce mettre un terme en 2013. Cependant, le bonhomme a entre-temps repris du service. Alors, qui sait ce qu’il nous réservera encore à l’avenir !



Personnages


Nausicaä



Nausicaä est la fille de Jill de la Vallée du vent. Sa vie bascule le jour où elle reçoit l’ordre de mobilisation des tolmèques et que les circonstances l’amènent à avoir entre les mains une pièce détachée d’une arme redoutable.


Kushana



Kushana est la quatrième fille de l’Empereur tolmèque. Elle est à la tête de certaines troupes impériales. Elle a reçu l’ordre de récupérer la pièce détachée, tout en organisant la mobilisation des troupes frontalières.


Maître Yupa



Yupa est considéré comme le plus grand bretteur de la mer de la décomposition. Il a été le maître de Nausicaä. En revenant à la Vallée du vent, il y verra beaucoup d’agitation.


Asbel



Asbel est le frère de Lastel, princesse de Pejite. Il est obnubilé par la vengeance depuis que sa cité-état ainsi que sa sœur ont péri à cause des tolmèques. C’est en rencontrant Nausicaä qu’il reviendra à la raison quant à ses réelles ambitions.


Kurotowa



Kurotowa intègre tout d’abord l’état-major de la princesse Kushana dans l’objectif de la surveiller et de l’amener à sa perte. Cependant, au fur et à mesure qu’il la suivra, il finira par rejoindre sa cause. Il deviendra d’ailleurs rapidement fasciné par sa personne.


Mirapula



Mirapula est le frère cadet du Saint Empereur dork mais c’est en réalité lui qui a l’exercice réel du pouvoir. Secondé par l’assemblée des bonzes, il projette de vaincre les tolmèques par l’intermédiaire d’expérimentations interdites et lâches. Il a également le don de télépathie et de télékinésie.


Nausicaä, l’unique chef d’œuvre papier d’Hayao Miyazaki


Difficile aujourd’hui de ne pas connaître à la fois l’auteur et l’œuvre. Le premier s’est fait plus que connaître aux travers des différents films Ghibli qu’il a réalisés. Le second, pour sa part, est connu comme étant l’unique chef d’œuvre papier d’Hayao Miyazaki. C’est peut-être pour cela qu’il s’agit d’un véritable défi d’écrire un dossier sur un tel incontournable. L’auteure de ce présent dossier aurait pu traiter du film Nausicaä. Cependant, on a souvent tendance à penser davantage aux films Ghibli qu’au titre papier de Miyazaki. Pourtant, il s’agit là de la première œuvre du réalisateur, voire de son ultime œuvre. C’est pourquoi il paraît préférable de n’aborder que les fondements originels de Nausicaä, à savoir la série papier. Nausicaä est un titre complexe et complet dont on essaiera de toucher la profondeur et la vivacité, que ce soit par l’intermédiaire de son contexte géopolitique, sa nature post-apocalyptique et de ses deux femmes phares (Nausicaä et Kushana).
  
  
  


© Hayao Miyazaki / Nibariki / Tokuma Shoten

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News