Maiwai - Actualité manga
Dossier manga - Maiwai
Sommaire

Le vent soulève la jupe de Funako


Histoire


Une carte au trésor. Une jeune fille. Une jeune fille un peu bizarre. La mer. L’océan. Des pirates. Des pirates sacrément louches. Une aventure épique, atypique, un peu lubrique et pas franchement anesthésique. Voilà en gros comment on pourrait résumer l’histoire de Maiwai. Pas banal, c’est certain. Bon, si l’on reprend sur des bases un peu plus traditionnelles, voilà, en gros, de quoi parle cette singulière histoire de pirates modernes, croisement entre rock stars et lutteurs mexicains.

Funaka Yamato, petite fille d’un marin légendaire, reçoit, le jour de ses seize ans, une lettre de son grand père décédé il y a des années. Dans cette lettre quelques indications. En les suivant, la demoiselle, accompagnée de quelques amis bien singuliers, va se retrouver en possession d’une carte. Une carte ? Une carte au trésor, sacrebleu ! Et quel trésor ! Cette carte dépeint l’unique route pour se rendre à Libertaria, l’ile légendaire des pirates et des forbans. Une ile aussi appelée la « banque des pirates ». Faut-il en dire plus ? Une ile au trésor, une jeune fille en quête d’aventures, des pirates aux looks improbables et quelques créatures marines incongrues… Voilà de quoi est fait Maiwai. Maiwai, l’étendard du marin. Maiwai, le nom d’une œuvre hors du commun !



L’auteur


Minetaro Mochizuki est né le 29 janvier 1964 à Yokohama. C’est en 1984 qu’il débute sa carrière de mangaka avec Bataashi Kingyo. Fort de son énorme succès, l’œuvre sera adaptée sur grand écran en 1990. Autant dire que le bonhomme a commencé fort. Et il ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il signera en effet plusieurs œuvres désormais cultes, telles que La dame de la chambre close, et continue encore aujourd’hui de nous proposer de nouvelles créations. Outre Chiisakobé qui a récemment achevé sa parution dans nos contrées, on notera également Tokyo Kaido tout juste entamé et la réédition de Dragon Head en volume double. Bref, l’auteur est bien présent par chez nous, encore aujourd’hui. C’est d’autant plus vrai qu’il faut compter avec une troisième série en cours de parution, qui est justement celle qui nous intéresse aujourd’hui : Maiwai.



Fiche technique


Maiwai (万祝) a été débuté en 2003 dans les pages du Young Magazine de Kodansha. C’est en août de cette même année que sort le premier tome relié. La série, terminée, compte un total de 11 opus. Le dernier d’entre eux est sorti en juin 2008. En francophonie, c’est Pika qui s’est chargé de la publication, toujours en cours. Le premier volume est sorti en octobre 2010 et les suivants se sont succédé à un rythme de plus en plus réduit jusqu’à tourner désormais à un rythme de croisière d’un tome par an. Suivant ce schéma, on peut donc s’attendre à connaitre la fin d’ici 2 ans. Ce n’est plus si loin que ça, finalement !



Personnages


Funako Yamato



Elle vit avec son père, le genre employé de bureau modèle un peu coincé. Ils vivent dans la maison de leur grand-père, un ancien marin de renom qui a dilapidé tout son argent et qui a laissé la famille de Yamato avec un sacré paquet de dette. Funako, justement, a perdu sa mère étant jeune. Cette dernière, sur son lit de mort, lui a dit une phrase particulièrement importante : « Deviens forte !». Depuis lors, Funako vit avec cette phrase en tête. Dans tout ce qu’elle fait, dans tout ce qu’elle entreprend, elle doit se montrer forte. Parfois, elle prend toutefois la chose un peu trop au pied de la lettre…


Kato



Marin passionné par les requins, c’est un étrange personnage qui se ne jure que par le port de ses lunettes de soleil. Peu de gens l’ont vu sans... exception faite de Funako ! Il conduit une dolorean et est intéressé à louer la chambre que propose la famille Yamato. Mais pour quelle raison ? Il semblerait que les motivations de Kato ne soient pas complètement étrangères au grand-père de Funako D’ailleurs, il semble même savoir beaucoup de choses sur ce dernier. Beaucoup, voire un peu trop…


Senpai Kamobayashi



Ancien chef du club d’arts-martiaux qu’a rejoint Funako, Kamobayashi est un grand gaillard massif, doué et balèze comme pas deux, mais dont le talon d’Achille constitue indéniablement la gente féminine. Du coup, ce ne sera pas simple pour lui d’évoluer aux côtés de Funako et de Tomé. Mais le bonhomme n’en démordra pas. Dans le genre motivé, on ne fait pas mieux. En plus, sa famille est elle aussi dans le domaine de la pêche. Voilà de quoi assurément le rapprocher de ses compagnons d’aventure !


Tomé Mitsuura



Tomé préfère clairement passer son temps sur sa moto ou en maillot qu’aller au lycée. Pourtant, ayant redoublé suite à quelques petits soucis familiaux, Tomé est supposée fréquenter le même établissement scolaire que Funako. C’est toutefois lors d’une séance de plongée improvisée que nos deux demoiselles feront connaissances et, de fil en anguille, se lieront d’amitié.
  
  
  


MAIWAI @ MINETARO MOCHIZUKI / Kodansha Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News