no flash plugins detected
Espace Membre inscription identifiants oubliés ?

Report

Dossier manga - King's Game
Sommaire

Présentation

    
   

Synopsis

 
Lycéen en seconde, Nobuaki Kanazawa est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS invitant la classe du jeune homme à participer au « Jeu du Roi ». Chaque jour, un défi visant un ou plusieurs élèves est lancé par ce souverain énigmatique, une farce qui commence par amuser la galerie… avant de virer simplement au cauchemar. Car les nominés n’ont que 24 heures pour accomplir leur tâche, et tout échec signifie la mort. Rapidement, les cadavres s’empilent, et Nobuaki se lance à la poursuite du Roi avant que toute la classe ne soit six pieds sous terre.
   
    

Fiche technique

  
King’s Game est à l’origine une saga littéraire en cinq volumes écrite par Nobuaki Kanazawa. Il s’agit d’écrits types "keitai shôsetsu", autrement dit des publications à lire sur téléphone mobile. Publié en France aux éditions Lumen, le roman, grâce à son succès nippon, fut décliné sous différents supports : manga et adaptation live.
   
     
     
La première partie, sobrement intitulée King’s Game (vo: Osama Game - 王様ゲーム), fut pré-publiée dans le magazine Manga Action de Futabasha, entre 2010 et 2012. En France, Ki-oon a proposé les cinq volumes du manga sur une période d’une année, de février 2013 à février 2014.
      
    
   
    
Depuis mi 2012, la suite est pré-publiée dans le magazine Estar de Futabasha. Reprenant la seconde partie du roman, King’s Game Extreme (Ôsama Game – Shûkyoku - 王様ゲーム 終極) dénombre actuellement 5 tomes au Pays du Soleil Levant. Depuis février 2014, en parallèle à la fin de la première saison, Ki-oon se charge de sa publication en France.
   
   
    
Enfin, une préquelle a vu le jour, portant le nom de King’s Game – Kigen (Ôsama Game – Kigen - 王様ゲーム 終極). Elle est pré-publiée depuis mai 2013 dans le Monthly Action de Futabasha.
    
   
     
   

Les auteurs

  
Nobuaki Kanazawa (金沢伸明)
    
    
Pakkuncho de son nom de plume, il est l’auteur du roman King’s Game, œuvre de base de la saga qu’il publie en parallèle de son travail d’informaticien. Né dans la préfecture de Hiroshima, il diffuse King’s Game via Everystar, plateforme permettant de diffuser des écrits pour téléphones mobiles. Le succès est tel que l’histoire s’étale sur cinq romans, et bénéficie de différentes adaptations. Il scénarise ainsi les différentes déclinaisons manga de son récit.
   
En Juin 2012, Nobuaki Kanazawa publie Tomogui (Cannibalisme), une nouvelle œuvre horrifique.
    
   
Hitori Renda (連打一人)
Il dessine la première saison du manga. Jeune mangaka, King’s Game, qu’il démarre en 2010, est sa toute première série. Le manga s’étale sur cinq volumes au total. De 2011 à 2013, il dessine dans le Jump Kai de Shueisha Watashi wa Rikyu, une courte série en quatre volumes scénarisée par Hikari Hayakawa.
  
Dernièrement il a débuté Okitenemuru dans le Manga Action de Futabasha en janvier 2014.
    
   
Renji Kuriyama (栗山廉士)
King’s Game – Extreme voit son dessinateur changer, et Hitori Renda passe le relai à Renji Kuriyama, habitant la préfecture de Fukuoka. Très discret et encore peu connu, le mangaka doit son inspiration horrifique à des bandes originales de films d’angoisse.
    
J-Ta Yamada (山田J太)
Pour Osama Game – Kigen, le mangaka J-Ta Yamada reprend le flambeau. En France, nous le connaissons pour Le chemin vers après-demain, œuvre de cinq tomes abandonnée à son second volume dans l’hexagone.
    
    

Les personnages

  
  
  
Jeune lycéen épris de musique rock, Nobuaki est l’archétype de l’adolescent ordinaire, néanmoins brave et digne. Dès le début du Jeu du Roi, Nobuaki s’élève contre le souverain et cherche à tirer d’affaire toutes les victimes de ses ordres.
Il est lié d’amitié à Naoya et sort avec Chiemi.
   
   
   
   
Petite-amie de Nobuaki, Chiemi est, d’ordinaire, une élève particulièrement timide. Néanmoins, elle suivra rapidement Nobuaki dans ses actions pour contrecarrer le Roi, quitte à sacrifier sa dignité pour atteindre leur but.
   
   
   
    
Lycéen particulièrement maladroit, parfois brimé par ses camarades, Naoya reste le meilleur ami de Nobuaki. Au fil du jeu, il gagne en assurance et est prêt à tout pour aider son ami à mettre la main sur le Roi.
   
   
   
   
Elève très discrète, Ria est introvertie au point de ne pas avoir d’amis, ce qui élèvera de nombreux soupçons quant à son identité. Cette as de l’informatique se dresse à sa manière contre le Roi, mais agit seule. C’est en fin de partie que son aide sera réellement précieuse… à condition qu’elle ne soit pas le Roi.
  
   
  
   

© Hitori Renda, Nobuaki Kanazawa 2010 / Futabasha Publishers Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News