no flash plugins detected

Wizard's Soul Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 11 Janvier 2017

Manaka approche du but dans le tournoi, et peut espérer le remporter, ce qui signifierait pour elle non seulement combler les dettes de son père, mais aussi assurer l'avenir scolaire de ses petites soeurs et d'elle-même. Il ne reste qu'une toute petite poignée de duels... parviendra-t-elle au bout ?

Au vu de l'ambiance chaleureuse et optimiste de la série malgré les problèmes familiaux de Manaka, Aki Eda adopte évidemment une dernière ligne droite qui ne surprend pas, mais qui s'avère tout à fait prenante et satisfaisante.

Au fil des tomes, la série a su se bonifier, et elle le confirme mieux que jamais ici, en premier lieu grâce à des affrontements devenus de plus en plus prenants, sitôt que l'on a mieux cerné les règles de Wizard's Soul. Armée de son deck contrôle qui repose sur le vol et qui a pu lui attirer nombre de remarques négatives, la jeune fille a fort à faire face à des façons de jouer bien définies, entre deck burn (jeu rapide) ou opposition à une vraie star du milieu qui sait parfaitement manier la stratégie. Le talent d'Eda est de ne pas faire durer inutilement ses affrontements, d'aller à l'essentiel sans surenchère, dans une ambiance qui conserve une certaine proximité avec les personnages.

Il y a, ensuite, le rôle de toutes les personnes que Manaka a pu rencontrer au fil du tournoi : même si certaines personnes l'ont prise en grippe à cause de sa façon de jouer, elle s'est également fait de précieuses amies qui continuent de la suivre dans le tournoi, rendant l'ambiance plus vivante et plus conviviale encore. D'autant que parmi tous ces camarades se glisse un Eita avec qui elle a enfin pu à nouveau se rapprocher... ces deux-là seront-ils seulement capables de reconnaître leurs sentiments l'un pour l'autre ?

Enfin, l'un des fils conducteurs de la série était le rapport de Manaka à Wizard's Soul, jeu qu'elle a toujours détesté, mais auquel elle a dû se résoudre à jouer pour sauver sa famille. Accusant ce jeu de lui avoir volé sa mère quand elle était enfant et de désormais briser sa famille, notre héroïne a enchaîné les victoires sans jamais en être heureuse et en vivant plutôt ça mal... Mais à présent, qu'en est-il ? Son expérience dans le tournoi lui a peu à peu appris des choses. Pourra-t-elle enfin être heureuse de gagner ? Prendre du plaisir en jouant ? A ce titre, l'issue du dernier match d'exhibition du tournoi, où l'on voit s'esquisser un doux sourire, en dit long sans avoir besoin de trop en faire !

On appréciera beaucoup le soin qu'Aki Eda apporte à la conclusion de sa série, sans esbroufe, avec retenue, mais aussi chaleur, et en concluant bel et bien ses différentes pistes. La mangaka a beau avouer dans sa postface qu'elle aurait adoré pouvoir continuer la série plus longtemps, il n'y a aucune frustration, car on a une conclusion suffisamment aboutie.

Au final, Wizard's Soul a su monter en intérêt au fil de ses quatre tomes pour se présenter comme une très jolie petite série.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News