Toriko Vol.36 - Actualité manga

Toriko Vol.36

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 19 Mai 2017

Après la victoire contre Bambina le roi singe, l'heure est à la célébration pour nos héros qui viennent de ramener Komatsu à la vie!
Mais rapidement il faut se reprendre puisqu'il ne reste plus qu'un mois pour récupérer les six dernières denrées du menu idéal d'Acacia avant la destruction de la Terre...rien que ça!
Nos héros vont donc se répartir les tâches, surtout qu'ils ont été rejoints par de nombreux combattants de talents... Cinq groupes se forment pour presser le pas!

A l'instar d'Oda et de One Piece, c'est après une grosse déception que Shimabukuro se montre le plus passionnant! Il nous livre ici un tome de transition afin de faire le point sur le chemin parcouru et celui restant à parcourir!
Deux des huit denrées légendaires ont été récupérées, plus que six... Et si pour la dernière la déception a été grande avec une promesse de grande exploration qui n'a pas été tenue, il semble décidé à se rattraper en nous proposant en peu de temps de très nombreux nouveaux éléments!

Tout commence par une annonce, comble du ridicule: la Terre est en train de se faire cuisiner, et la préparation arrivera à son terme dans un mois, où bien entendu elle sera détruite!
Jusqu'à maintenant l'auteur ne cessait de repousser les limites de sa série, les limites de son concept, allant parfois jusqu'à repousser les limites mêmes du ridicule... Après la destruction de la Terre, il ne pourra pas aller plus loin!
Le volume part plutôt mal...

Alors que les volumes précédents avaient laissé un arrière-goût de précipité, qu'on avait le sentiment que l'auteur bâclait le fameux monde gourmet dont il nous avait tant parlé, ce qui va se passer dans ce tome continue sur la même lancée: on divise les héros pour aller récupérer cinq denrées d'un coup, affronter cinq rois en parallèle...brefs aller cinq fois plus vite afin de plus rapidement en terminer... Si ce schéma nous sort un peu de la linéarité annoncée, cela n’empêche que cela provoque alors une grande déception!
Et pourtant la suite du tome va totalement à l'encontre de tout ça: exploration d'une ville immense où récupérer sept ustensiles légendaires, avant d'affronter cinq grands cuisiniers; il est fait mention de sept grands monstres, les rois des mers...bref l'auteur plante le décor pour un arc qui s'annonce aussi dense que passionnant.

On ne sait donc pas trop quoi en penser, doit-on s'en réjouir ou doit-on s'en inquiéter? Est-ce qu'il nous met la bave aux lèvres pour mieux nous décevoir par la suite où au contraire c'est une promesse d'une nouvelle phase à la fois riche et dense?

Difficile de répondre actuellement, mais pour l'heure on se contente de savourer cette promesse avec un tome riche en surprises et venant un peu bousculer ce qu'on attendait...tant mieux!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News