no flash plugins detected

Pumpkin Scissors Vol.15

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 10 Août 2017

Pile un an après le volume 14, Pumpkin Scissors revient avec fracas puisqu'en plein quatrième jour du sommet de Nébureau, l'énigmatique force terroriste qui attendait son heure passe à l'action, envahissant la tour du langage après avoir éliminé avec une facilité déconcertante les soldats du bureau du protocole. Ayant désormais la mainmise sur la tour, l'armée Anti-ares sera prête à tout pour faire tomber l'Empire...


La fin du volume 14 nous promettait de l'action, et ça ne manque pas, car les forces ennemies aux tatouages de scorpion ne reculeront devant rien et n'auront pas la moindre pitié : prises d'otages de membres de pays étrangers et mises à mort, lâcher de terribles chars d'assaut à mobilité maximale nommés "graffias", et massacres aveugles d'innocents, roturiers ou nobles. Face à eux, les forces capables de résister semblent peu nombreuses, mais parmi elles il y a Oland, qui, alors qu'il déteste tuer et devoir être en combat, devra montrer à nouveau ses surhumaines capacités de combattant à la lumière bleue.


Mais tandis que le chaos s'abat, Ryoutarou Iwanaga est loin, très loin de ne nous proposer que de l'action, car derrière les enjeux sont très nombreux, et comme toujours le mangaka, même 's'il est parfois difficile à suivre tant ses forces et ses personnages se multiplient, épate par la complexité maitrisée de son univers.


Alors que l'on essaie de maintenir la presse hors de la tour pour éviter une situation de panique qui compliquerait tout, des questions se posent sur les terroristes. Comment sont-ils entrés si facilement dans la tour pour l'envahir ? Comment les graffias ont-ils pu débarquer si aisément ? Quelles sont leurs revendications exactes qu'ils tardent à présenter ? Qu'attendent-ils pour les donner ? Et qui se trouve derrière tout ça ? Pour pouvoir organiser peu à peu la contre-attaque contre ces terroristes, il va d'abord falloir essayer de mieux les cerner en répondant plus ou moins aux interrogations. Et pour cela, nous suivrons beaucoup de personnages en parallèle. Comme Setièm, la benjamine de la famille royale de Lawderia qui épate à nouveau pour son sens de la déduction et de l'observation. Ou surtout le policier qui fut accusé d'inutilité par Oland et qui est bien décidé à lui prouver le contraire en poursuivant ses propres investigations sans hésiter à braver les ordres. C'est sans doute ce dernier personnage qui attire le plus l'attention sur lui dans ce volume, car en plus d'apporter avec courage et sens du sacrifice une importante découverte, il souligne bien certains problèmes : l'armée a profité de la guerre pour monopoliser petit à petit le pouvoir, puis une fois la guerre terminée la société civile menée par le bureau du protocole a cherché à prendre sa place... Ses sbires comme la police ne servent-ils que de pantins entre les mains ceux qui cherchent le pouvoir ? Quelle est leur place dans tout ça ?


Cela souligne à nouveau, entre autres, le décalage entre le pouvoir central et les soldats sur le terrain, mais également les problèmes internes de l'opposition entre l'armée et le bureau du protocole. Pourtant, si les deux camps veulent sauver l'Empire, il leur faudra sans doute coopérer, quitte à ce que l'un d'eux se retrouve en posture de coupable détesté. Et sur ce point, le personnage du lieutenant-colonel Kelvim du service des renseignements fait forte impression, même s'il doit passer pour un démon. Et il faudra bien trouver des solutions pour éviter le pire. Comment éviter la mort des ambassadeurs, qui signerait la fin de l'Empire ? Et comment gérer les relations avec les autres pays ?


En parallèle, d'autres forces s'activent aussi, comme les infirmières qui devront assumer leur rôle jusqu'au bout quitte à se mettre directement en danger de mort face à des terroristes sans pitié, ou Coldu et les scientifiques qui prennent une importante décision pour leur conférence d'échange de technologies...


Et Alice dans tout ça ? Hé bien, elle est très peu présente dans ce tome, mais elle sera pourtant à l'origine de l'un des plus importants moments du volume, en effectuant avec la détermination, la droiture et le charisme qu'on lui connaît un acte plein de courage pour sauver un maximum de monde, même si cet acte attire sur elle le plus terrible des déshonneurs... Quelle femme !


Toujours aussi bavard, riche et bien pensé, Pumpkin Scissors confirme encore ses qualités avec ce volume pas toujours évident à suivre, mais réellement passionnant.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News