no flash plugins detected

Mr Daigo

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 21 Avril 2017

Subaru Kobayashi, jeune étudiant a pour lui tout seul l'appartement de son frère, parti en déplacement pendant un mois. Il se projette déjà à inviter des filles et pouvoir flirter. Mais dès qu'il arrive à l'appartement, il trouve devant sa porte Daigo, un ami de son frère qui cherche un endroit pour dormir. Pris de pitié, il accepte de le recueillir pour une nuit. Mais ce dernier lui fait une bien étrange proposition....

Comme dans ses précédentes œuvres, l'auteur, Kyo Kitazawa, bâcle son intrigue amoureuse et avance un peu trop vite en besogne. En effet, c'est la première fois que Subaru et Daigo se rencontrent. Alors que Subaru accepte de recueillir pour un soir Daigo, voilà que ce dernier lui propose d'être son petit ami. Ils ne se connaissent ni d'Adam ni d'Eve et voilà donc que l'auteur nous lance cette proposition saugrenue. Et ce n'est pas tout ! Subaru est soi-disant un hétéro pur et dur préférant la compagnie de jeunes filles. Et voilà, en même pas une journée, qu'il commence à être troublé au contact de Daigo. Rapidement l'auteur veut conclure son intrigue, donc exit le coté très hétéro de Subaru car il craque littéralement pour Daigo. Mais le summum, c'est la révélation sur Daigo et de qui il est réellement amoureux ! L'auteur n'est pas cohérente, part dans tous les sens et gâche donc complétement notre lecture. Une histoire bonus est à la fin dans ce tome, et concerne Rintarô et Kiyo, personnages de « Growing Love ». Pour ceux n’ayant pas lu ce titre, je vous conseille d’aller lire la chronique qui résume bien ce qui s’est déroulé. C’est donc le grand retour au pays de Kiyo, des retrouvailles qui d’apparence sont froides. Mais l’auteur amène vite l’amour, car malgré la séparation l’un et l’autre se sont toujours aimés… C’est bateau, il n’y a que peu d’intérêt.

Honnêtement, ce qui sauve notre lecture, ce sont les graphismes. Très courants dans l’univers yaoi, les personnages sont d’allure androgyne. Les visages sont bien mis en valeur. L’auteur utilise également à bon escient les trames et les décors pour apporter de la richesse visuellement. Quant à l’édition, elle est de bonne facture.

Ce ne sera pas l’œuvre de l’année avec des récits manquant d’originalités et surtout de développement. L’auteur souffre toujours d’un manque de cohérence dans ses intrigues amoureuses. Les graphismes sauvent un peu ce titre.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Einah

11 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News