Jojo's bizarre adventure - Saison 8 - Jojolion Vol.6 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 8 - Jojolion Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 13 Septembre 2017

Alors qu'ils mènent leur enquête chacun de leur côté, Josuke et Yasuho vont vivre des péripéties très différentes, mais tout aussi étranges, voire inquiétantes! Après avoir repoussé les assauts d'ennemis agressifs Josuke entame le chemin du retour, quant à Yasuho elle est happée dans un trou où l'attend une rencontre des plus singulières... 


Me voilà dans une situation extrêmement délicate! J'ai envers la saga Jojo un amour inconditionnel, et notamment envers cette huitième partie qui a commencé de la manière la plus intrigante qui soit, en se montrant passionnante dès le départ, notamment grâce à des clins d’œil nombreux et subtils envers les parties précédentes! 


J'ai également pour son auteur, Hirohiko Araki, sans doute le plus grand génie contemporain dans le monde du manga, un amour sans faille, je lui voue un culte sans condition, malgré quelques déceptions qu'il a pu me faire connaître en particulier dans la sixième partie de la saga... 


Tout ça pour expliquer à quel point il m'est délicat de dire du mal de ce tome sur lequel je n'ai pas, mais alors pas du tout, accroché! 


Que Araki laisse planer le suspens sur plusieurs tomes, ce n'est en rien un problème, qu'on avance dans l'inconnu durant une longue période, aussi frustrant soit-il, cela permet de connaître également une certaine excitation, que certains délires de l'auteur nous passe un peu au-dessus, surtout avec des pouvoirs de Stands de plus en plus alambiqués, voire carrément torturés...tout ceci passe encore. Mais soyons honnêtes, ce tome se trouve être un bordel narratif sans nom! 


On ne comprend pas la moitié des événements, les réactions des personnages sont soit totalement excessives, soit totalement inexistantes...mais surtout au bout d'un moment on en vient à se poser la question: mais pourquoi cela? Quel intérêt d'intégrer ce personnage et ces événements? Pourquoi attaque-t-il sans la moindre raison Yasuho? 


On sait tout qu'en termes d'originalité, Araki se situe largement au-dessus de ses confrères mangaka, qu'il nous propose des capacités de Stands toujours plus surprenantes et bluffantes...mais au bout d'un moment il faut que cela serve un but, un objectif, et non pas que ce soit là pour être là surtout si c'est incompréhensible! 


La quatrième partie, sans doute l'une des meilleures, en tout cas la préférée de l'auteur, était rempli de personnage et d'affrontements ne servant pas directement l'intrigue principale, et ce n’était en rien dérangeant...mais intégré ça à ce moment précis du récit alors qu'on nage déjà dans le flou depuis le commencement de cette partie, cela semble être totalement inapproprié!


Et là encore on ne parle du dernier chapitre qui est encore plus flou avec un personnage sortant de nulle part, aux motivations inconnues et au pouvoir là encore parfaitement obscur... 


Alors certes, je suis le premier à le dire, Jojo est une série grandiose que tout le monde se doit de lire, Hirohiko Araki est un auteur génial au talent sans commune mesure, mais cela n’empêche pas qu'on passe la quasi-totalité du tome à lire sans comprendre ce qui se passe...on en sort avec le désagréable sentiment d'être passé totalement à côté, et tout l'amour, aussi inconditionnel soit-il, qu'on peut avoir envers l'auteur et son œuvre, ne rattrape pas ça! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

10 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News