Igai Vol.4 - Actualité manga

Igai Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 18 Mai 2017

Sur le point d'être tué par les contaminés qui lui en veulent, Hojo a été sauvé par sa petite amie Himehana, via un baiser au goût de sang : s'il est toujours en vie, c'est paradoxalement parce qu'il vient de devenir à son tour un zombie, ou plutôt un infecté. Et désormais, chacun doit réfléchir à la situation tandis que l'heure est à nouveau à la perte de conscience chez les contaminés.
Dans ce laps de temps où la sauvagerie reprend ses droits, des équipes se forment. Du côté des infectés, Igarashi, Umezawa et Ryuhei forment un trio de résistance souhaitant éviter le conflit, et forment ainsi, en quelque sorte, un équivalent du pacifique Akira dans leur camp. Quant à Akira, il retrouve Furuchi et tous deux parviennent de justesse à se réfugier dans une salle de classe où plusieurs élèves sont cloitrés sous la direction d'un certain Makimura. Enfin, Noda est sauvé par Kisaragi, et tous deux parviennent à se cacher dans une autre salle. Alors qu'une autre classe est sur le point d'être prise d'assaut par des infectés, comment la situation va-t-elle évoluer ?

On attendait de la série qu'elle décolle un peu plus, et cela semble en bonne voie avec un quatrième tome qui propose quelques évolutions intéressantes.

En premier lieu, il y a quelque chose de prometteur dans les voies divergentes que semblent prendre deux groupes humains : celui où se trouve Akira d'un côté, et le duo Kisaragi/Noda de l'autre. Face à une menace qui plane, Akira choisit d'aller face aux zombies et de faire parler ses talents de boxeur... dans un but pacifique, en éloignant ces êtres dépourvus de leur conscience sans faire parler la mort, ce qui ne manquera pas d'impact sur son entourage, en tête Madoka. Mais ailleurs, la réaction de Kisaragi et de Noda face à la menace zombie est tout autre, et le sang coule encore, si bien que l'on se demande facilement quel rôle auront ces deux-là par la suite...

Ensuite, il y a la mise en avant de deux personnages qui seront au coeur de toute la deuxième moitié du volume : Furuchi et Hojo, qui seront à l'origine d'un nouveau plan afin de, peut-être, temporiser la situation en installant une atmosphère plus pacifique. Mais entre les deux camps qui encore peu de temps avant s'entredéchiraient, réinstaller la confiance risque d'être complexe... Ici, on appréciera de voir enfin Furuchi un peu plus actif et utile, tout comme on aimera le plan conçu par l'ingénieux Hojo, qui a bien changé depuis qu'ile st devenu infecté. Le seul point un peu dommageable vient d'ailleurs de ce changement, somme toute très soudain, même s'il tire ses origines dans le focus sur lui et Himehana dans le volume 3. Qui plus est, la situation dans laquelle tous deux se retrouvent dans les dernières pages amène une nouvelle donne prometteuse. Et si les contaminés ne perdaient pas totalement conscience ? Dans ce cas, comment les ramener à la raison ?

A ce jour, ce quatrième volume est le plus emballant de la série. Il y a des évolutions, des pistes prometteuses, certains personnages mieux utilisés... Il ne tient désormais qu'à l'auteur de confirmer ça par la suite !

Dans tout ça, un petit élément vient tout de même nous chagriner un peu : avec ce tome 4, la série change d'imprimeur, et cela s'accompagne aussi visiblement d'un très léger changement de format (à moins que ce ne soit qu'un accident) : le tome est très légèrement plus petit que ses prédécesseurs. Rien d'excessif, mais ça se voit malgré tout.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News