Dans le coeur d'une maman - Actualité manga

Dans le coeur d'une maman

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 12 Octobre 2017

Faisant partie des nouveautés de ce mois d'octobre chez Nobi Nobi, « Dans le cœur d'une maman » retrace les questionnements d'une petite lapine sur ce qui définit une maman. Ecrit par Rintarô Uchida et illustré par Etsuko Nakamura, découvrons dès à présent cet album rempli de douceur...


Nous suivons Mimi et Tao, deux petits lapereaux amis qui jouent ensemble. Mimi décide alors de devenir la maman de sa peluche favorite, Moco. Tao lui demande ce que c'est d'être une maman. Mimi donnera de nombreuses réponses à son ami, réponses qu'ils mettront ensemble en pratique et qui rentreront assez rapidement en résonance avec leur propre réalité.


L'histoire est simple, mais amenée avec une grande sincérité et beaucoup de justesse. Cela permet aux enfants de comprendre ce que c'est d'être une maman, tout en gardant ce regard assez naïf et enfantin, par des choses ou des événements assez simple et naturel. D'ailleurs, Mimi se rend assez vite compte qu'être maman, ce n'est pas que de bons moments, mais aussi des instants qui peuvent apporter de l'inquiétude ou bien de la tristesse ! Le choix des animaux comme personnages est assez judicieux:les lapins ont cette image d'animaux doux et inoffensif et sert encore plus le propos de l'auteur. Quant à la dessinatrice, elle a très bien su représenter ces petits animaux, d'ailleurs elle possède elle-même un lapin, une coïncidence ? 


Quant au dessin, ils sont tout bonnement splendides. L'illustratrice utilise à merveille l'aquarelle pour nous servir des dessins précis, vivants et attendrissants. Les couleurs sont douces et nous offrent des ambiances apaisantes à chaque image, ce qui colle parfaitement au ton du texte écrit par Rintarô Uchida. Le tout nous offre un mélange très cohérent qui nous laisse sur une impression extrêmement positive.


Côté édition, encore du bon travail du côté de Nobi Nobi ! Bon choix de police pour le titre de l'album, et un passage en italique dans le texte quand Mimi se met à rêvasser son rôle de maman, ce qui nous permet de le comprendre tout de suite, mais aussi un autre changement tout aussi pertinent de police au moment où les deux lapereaux retrouvent leurs mamans. Cela amène quelques irrégularités bienvenues dans le texte qui le rendent plus vivant à l’œil. Au niveau du format, on a un album pas trop grand, mais qui l'est assez pour bien profiter de ces magnifiques illustrations et pour la lecture. 


Nobi Nobi sait choisir ses albums, c'est un fait, et c'est encore une petite perle qu'ils nous ont ramenés du pays du Soleil Levant. Sachant que cette fin d'année nous amène une pléthore de nouveaux ouvrages chez eux, espérons que les suivants seront aussi bons !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News