Syndrome 1866 Vol.1 - Actualité manga

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Manga - volume

Syndrome 1866 Vol.1

Rated
16+
Note de la rédaction
Note des lecteurs
Price
7.99 €
Cote : 5.00 €
La cote correspond au prix de vente moyen constaté dans les boutiques d'occasion

Serez vous capable de tuer pour une noble cause ? Pénétrez la conscience d'un apprenti tueur !

Miroku est un jeune homme brillant... mais seul. Il a cessé de suivre ses cours à l'université et ne se présente plus à ses petits boulots. Survivant uniquement grâce au peu d'argent que lui fait parvenir sa soeur, il vit reclus chez lui, enfermé dans ce minuscule studio qui ne ressemble plus qu'à un dépotoir. Résigné, mais rempli de doutes, il se sent coupable d'avoir choisi de ne plus prendre part à cette société qu'il estime malade alors qu'une vie honnête mais banale lui serait si facilement accessible. Mais l'étude de la nature de l'homme, de ce qu'il peut produire de pire et son fonctionnement, accapare sans cesse son esprit. C'est son obsession.


Highlight of the serie:

Syndrome 1866 est l’adaptation libre dans le Japon contemporain du roman russe Crime et Châtiment de Dostoïevski, paru en 1866.


Additional Info:


Aussi connu sous:

罪と罰 (落合尚之)
罪与罚
A Falsified Romance
Crime and Punishment (OCHIAI Naoyuki)
Crime and Punishment: A Falsified Romance


If you liked it...you should like this:

Charisma

"Tuer... et supporter cette vie... les mains couvertes de sang !"


Miroku est un étudiant promu à un avenir brillant. Mais peu à peu, il s'est renfermé sur lui-même vivant reclus dans son petit appartement, n'allant plus à ses cours ni à ses petits boulots. Un soir, sa route croise celle de Risa, une lycéenne se prostituant. Rapidement, Miroku s'attachera à la demoiselle en se rendant compte qu'elle se fait harceler et manipuler par une autre fille, Hikaru. C'est alors que naitra en lui pour la première fois une pulsion meurtrière, pulsion qui trouvera une légitimité dans les propos d'une intervention télévisée ou général américain justifie un bombardement de civils au nom de la liberté et de la démocratie. Dès lors, Miroku trouve une justification dans ces idées, si ce meurtre permet de libérer le monde d'une personne aussi infâme. Il mènera alors une enquête pour se rapprocher de Hikaru et comprendre ses agissements. Mais pourra-t-il lutter contre ses propres envies criminelles ?


Syndrome 1866 est une adaptation très libre de Crime et Châtiment, le titre renvoyant d'ailleurs à l'année de parution de ce roman de Fédor Dostoïevski. Dans cet ouvrage, on suit les aventures d'un étudiant sans le sou voulant se prendre pour Dieu en tuant une jeune prostituée, puis regrettant les conséquences de ces actes. Naoyuki Ochiai reprend donc ici une trame similaire mais qui résonne pourtant de manière très moderne dans le Japon contemporain, hanté par de nombreux syndromes. Le Rakolnikov de Dostoïevski est ici remplacé par un Miroku qui montre son ressenti d'être au dessus de la masse par l'isolement qu'il finit par se créer par lui-même. Le voici donc devenu un NEET (Not in Employment, Education or Training) aux réflexions torturées, hésitant toujours dans le bien fondé de son projet. On est alors à des années lumière d'un Death Note dans le traitement psychologique de l'œuvre ! 


La série ne se focalise pas seulement sur son héros complexe et dépeint également les nombreux travers de la société nippone, avec en premier plan la prostitution des lycéennes, parfois entraînées dans ce monde bien malgré elles. Le problème de l'Ijime transparait par la relation entre Hikaru et Risa, qui n'a rien à envier à l'héroïne de Life. D'autres problème sont évoqués, comme le mariage de la sœur de Miroku qui semble surtout être pour l'argent, ou encore des maux plus internationaux comme les actions menées par l'armée américaine. Dans ce monde en crise, il n'est ainsi pas troublant de voir des jeunes s'y perdre et on comprend alors comment Miroku s'enfonce peu à peu dans ses envies de meurtre. Il s'ensuit alors un face à face très déstabilisant face à Hikaru, qui n'est également pas très saine d'esprit. Pourtant, on ressort de ce premier tome un peu frustré, en ayant surtout suivi les pensées du héros mais avec le sentiment que rien ne s'y est vraiment passé, ou presque. Les évènements sont certes dérangeants, mais manquent encore un peu d'impact pour nous emporter complètement, et la narration assez molle y est aussi sans doute pour quelque chose.


Si l'histoire parait assez intéressante, il faudra également surmonter le graphisme très particulier du mangaka. Le trait manque parfois de détails, et joue sur un malaise permanent avec des trames très sombre et des visages torturés. L'édition offerte par Akata est quant à elle de très bonne qualité au niveau du papier et de l'encrage, ainsi que du travail sur la couverture (hormis un autocollant sponsor très dispensable). On regrette en revanche quelques coquilles dans les textes. Au final, Syndrome 1886 apporte une vraie réflexion sur les instincts d'un héros destiné à devenir un meurtrier, tout en allant au delà du simple divertissement, en dénonçant des maux réels d'un peuple. Espérons que ce titre saura trouver son public malgré quelques obstacles à surmonter dans la forme.


Tianjun




Suivre les commentaires du volume

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Volumes of the serie

Manga - Manhwa - Syndrome 1866 Vol.1

top

Manga - Manhwa - Syndrome 1866 Vol.2

coup de coeur

Manga - Manhwa - Syndrome 1866 Vol.4

top

Manga - Manhwa - Syndrome 1866 Vol.5

top

Manga - Manhwa - Syndrome 1866 Vol.8

top

Enigma

D'où vient cette réplique ?
Gon est un jeune garçon intrépide et aventureux qui vit chez sa tante Mito. Son rêve : devenir un Hunter, comme son père.
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News