no flash plugins detected

Valkyrie Profile - Covenant of the Plume

Le test du jeu video:

Publié le Lundi, 19 Janvier 2015

Quatrième opus d’une série commencée par Enix sur PS one en 2000, troisième jeu à part entière si l’on voile le remake PSP du premier épisode, Valkyrie Profile : Covenant of the Plume est le tout premier à arriver sur une console de Nintendo.


L’histoire du jeu

Contée par une sublime cinématique en images de synthèse de deux minutes, utilisant le nouveau codec vidéo (déjà utilisé dans Chrono Trigger DS et prenant plus avantage de la plateforme) ; on y aperçoit Thyodor, un valeureux guerrier qui a péri au combat, gisant dans un champ de bataille gigantesque. Intervient alors la Valkyrie Lenneth, qui vient choisir son âme afin qu'il devienne un Einherjar, un serviteur d'Odin au Valhalla. De son passage ne restera qu'une plume, qui sera par la suite donnée à la famille du défunt, comme preuve et honneur d'avoir été choisi par les cieux. Pourtant, cette perte signifiera toute autre chose pour la pauvre veuve, qui se laissera dépérir jusqu'à en perdre sa fille cadette, emportée par la famine. Wylfred, l'aîné, ne vivra depuis lors plus que dans une optique de vengeance... C’est la reine Hel, souveraine de Niflheim, royaume des morts, qui lui offrira l’occasion unique d’accomplir son noir dessein, par le biais de la Plume de la Destinée, qu’il devra souiller du sang de ses compagnons, afin de concrétiser son vœu et respecter le contrat qu'il a passé avec elle.




Sacrifice ?

Changeant de genre pour tomber dans le RPG Tactique, Covenant of the Plume proposera à son protagoniste principal d'obtenir diverses compétences décidément indispensables en combat, pour peu que vous ne souhaitiez pas recommencer indéfiniment ou bien jeter votre console par la fenêtre, dans un accès de rage mesuré qui tuera la vieille du rez-de-chaussée, dans une mort lente et douloureuse...

Cependant, obtenir ces compétences se fera dans la douleur : chacune d'entre elles vous sera donnée en contrepartie du sacrifice d'un de vos camarades, qui verra alors ses habilités monter à son maximum, le temps éphémère d'une unique bataille, à l'issue de laquelle il périra en scène cinématique. Si vous apprenez aux dépens de votre meilleur ami à les obtenir avec la Plume de la Destinée, au début du jeu, sachez qu'elle ne pourra être utilisée qu'une fois par combat. Le personnage choisi devra d'ailleurs vous faire confiance, et devra ainsi avoir passé un certain temps dans votre groupe.

Vingt alliés sont en tout recrutables dans le jeu, chacun vous offrant à leur mort un nouveau pouvoir à utiliser une fois par combat. C'est d'ailleurs ce principe même de sacrifice qui fera de ce Covenant of the Plume un RPG difficile d'accès pour certains. En même temps, les rencontres s'enchaînent tout au long des six chapitres que compose l'aventure, alors sacrifier un allié ne sera pas si difficile que ça. Gardez tout de même en tête qu'il vaille mieux procéder au rituel de la Plume de la Destinée sur des personnages que vous ne souhaiteriez pas entraîner. Le contraire vous serait fatal, à mesure que vous avancez dans le jeu, puisqu'il vous est impossible de procéder à un entraînement basique (les rencontres aléatoires n'existant pas ici !).




Difficile alors ?

Si vous vous rappelez d'un autre T-RPG, Vandal Hearts, et bien ce dernier ne vous donnait également aucune possibilité de combats aléatoires... Restait le dojo où l'on pouvait améliorer ses jobs, mais même dans ce Valkyrie Profile, c'est une chose qui n'existe pas. Le titre serait donc ultra linéaire, s'il n'y avait pas ces quelques (trop ?) rares missions proposées dans les tavernes. D'où le conseil plus haut de bien choisir qui sacrifier avant de commettre l'irréparable !

Vient alors un autre système, venant se greffer aux classiques de la saga (NDLR les chaînes de combos dévastateurs), j'ai nommé le taux de péchés ou Sin puisque le jeu n'a pas été traduit en une autre langue que l'anglais, même pour la localisation française. Le principe est simple et diablement efficace : lorsque vous tuez une unité adverse, les chaînes de coups supplémentaires réalisés sur son cadavre fumant vous octroieront un nombre de Sin variant de 1 à 100, selon les coups infligés. Ce nombre viendra remplir une jauge qui, une fois complète, verra la souveraine de Niflheim, Hel, vous récompenser en objets et équipements rares.

Dans le cas où vous n'arriveriez pas à remplir votre engagement de pécher assez sur le champ de bataille, Hel vous enverra des unités plus que coriaces à éliminer sur la map suivante. Il est à noter que le sacrifice d'un compagnon fera immédiatement monter la jauge à sa quasi-totalité, une manière un peu perverse de vous avoir attribué votre mérite en somme...




Et ça se joue comment ?

En plus du système de combos habituel, déclenchant les furies de vos personnages à partir de 100 coups portés à votre adversaire, le passage aux tactiques permet d'encercler un ennemi pour mieux l'achever. En effet, si vous vous mettez à attaquer un soldat ennemi, et qu'un de vos alliés (ou plus) est situé à porter, celui-ci vous viendra automatiquement en aide, simplifiant grandement la mise à mort. De même, s'il ne vous reste qu'un personnage contre un boss, il vous suffira de ressusciter un de vos compagnons pour que celui-ci ressuscite à son tour un autre (et ainsi de suite) pour continuer à attaquer sans craindre de trépasser au tour suivant.

L'IA n'étant pas très maligne, il vous suffira d'utiliser un magicien pour attaquer à distance et ainsi attirer n'importe quel ennemi à vous, jusqu'à ce que votre cercle se referme et que vos enchaînements aient raison du malheureux.

Une autre idée intéressante concernera directement le joueur. Celui-ci sera amené à choisir avec qui il souhaite s'allier à plusieurs moments de l'aventure, permettant d'expérimenter à votre guise et de visionner jusqu'à trois fins différentes. La véritable ne se dévoilant au joueur que si ce dernier n'utilise pas une seule fois la Plume de la Destinée en combat, exception faite du crime originel au début du jeu. Le joueur pourra, s'il le désire, recommencer aidé des compétences acquises lors des précédentes parties, en plus de conserver tout son équipement. Wylfred les gardera avec lui, mais perdra malgré tout son expérience et ses statistiques de combat...




Musique maestro ?

Motoi Sakuraba revient ici en petite forme pour la composition de cet opus DS, en reprenant majoritairement les thèmes composés pour le premier jeu PS one. Si ceux-ci ne sont pas mauvais, la répétition et le déjà-vu vous feront certainement économiser quelques heures de jeu en coupant le son. Il est par contre amusant de constater que certaines des instrumentations utilisées par la console de Nintendo soient les mêmes que dans Golden Sun, un autre jeu dont la bande originale avait été composée par Sakuraba, pourtant sorti sur Game Boy Advance en 2001. Les OSTs des deux jeux n'ont par ailleurs toujours pas été édités sur CD, au grand dam des fans...


Bon jeu alors ?

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume est indéniablement un bon jeu. Délicat d'accès et doté d'une difficulté que certains vont jusqu'à qualifier de mal dosée, il n'en reste pas moins un très bon T-RPG. Le choix de la DS s'avère par contre incompréhensible ! Pourquoi utiliser la portable de Nintendo si aucune de ses fonctionnalités originales, telles que le micro ainsi que l'écran tactile, ne sont pas utilisées ? Et que penser des 15 petites heures de jeu (30 si vous recommencez un autre scénario) face au mastodonte Final Fantasy Tactics A2, pourtant disponible sur la même machine ? Quelques cinématiques en image de synthèse, de (trop) rares doublages ou encore un moteur 3D sublime suffisent à ce point à blinder une cartouche de 128 Mo ?!? Recommencer une partie afin d'en entrevoir toutes les possibilités est certes intéressant, mais reste du domaine du gonflage artificiel des heures de jeu. La PSP aurait été bien plus à même d'accueillir Covenant of the Plume, à moins qu'un second opus DS ne vienne changer la donne dans les mois voire les années à venir ?


Chroniqueur : Gorbab Nitrix

Note de la rédaction








MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News