no flash plugins detected

Little Big Planet 2

Le test du jeu video:

Publié le Vendredi, 29 Janvier 2016

Après un passage remarqué sur PlayStation Portable, malgré l'absence douteuse d'un mode multijoueur, la franchise LittleBigPlanet revient faire un tour sur PlayStation 3 avec une nouvelle aventure mettant en scène les si mignons Sackboys, personnages emblématiques de la série.

Manga-News  a choisi de se procurer le jeu non pas en France, mais aux Etats-Unis, afin de profiter du superbe collector uniquement disponible là-bas, et vous livre aujourd'hui son verdict sur le bébé de Media Molecule.



Le bac à sable ultime

Sorti en 2008, le premier LittleBigPlanet arrivait à point nommé. La PlayStation 3 souffrait alors du peu d'exclusivités qu'il lui restait, et avait besoin de titres originaux pour se démarquer de la concurrence. Les espoirs que Sony avait mis en Media Molecule, le développeur du titre, étaient tels qu'une présentation des résultats du groupe Sony Computer Entertainement avait entièrement été réalisée avec le moteur du jeu pour l'E3 2008.

La suite, tout le monde la connaît, LBP fait un véritable carton et devient le onzième titre le plus vendu sur la machine, avec près de quatre millions d'unités écoulées dans le monde entier. Ce succès convint Sony de faire entrer Media Molecule parmi ses studios internes, et de nombreux DLCs viennent s'ajouter au jeu, tels que des niveaux et costumes issus des franchises Metal Gear Solid, Street Fighter IV, Sonic, Killzone, Assassin's Creed, Resistance, God of War, Heavenly Sword ou encore Final Fantasy VII...

La grande force de LittleBigPlanet est de proposer, en plus d'une campagne solo très inspirée et haute en couleurs, un mode de création de niveaux permettant à n'importe quel joueur de réaliser leurs propres stages. Bien que limité à la plateforme pure, plus de trois millions de niveaux ont vu le jour, dont un reproduisant une calculatrice capable d'additionner et de soustraire, par un système ingénieux de poulies dépassant l'entendement ! Ne restait donc plus qu'à Media Molecule de concrétiser leur premier jet, avec une seconde mouture très attendue par l'ensemble de la communauté vidéoludique.



La problématique d'une suite

Mais alors, comment créer une suite à un jeu qui est presque entièrement basé sur les créations des joueurs ? En les rendant toutes rétrocompatibles pardi ! LittleBigPlanet 2 permet en effet de jouer à n'importe lequel des niveaux créés à l'origine pour le premier opus, en leur apportant au passage quelques améliorations graphiques, fruit d'une meilleure connaissance des outils de développement. Quid du contenu téléchargeable ? Tous les DLCs du premier LBP sont récupérables pour être utilisés dans le second, et plus particulièrement dans la création de niveau.

En partant de ce constat, pourquoi inciter les joueurs à racheter une version mise à jour au prix fort, plutôt que de payer moins avec une simple update disponible via le PlayStation Network ? Et bien, prenons l'exemple des MMORPG (ou MeuPeuOrgue pour les initiés).

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce type de jeu, qui réunit des millions de joueurs dans des univers virtuels, il faut savoir qu'ils sont constamment mis à jour. Par exemple, si vous possédez une édition européenne PC originale de 2004 pour Final Fantasy XI, avec ses 7 CD-ROMs, il vous faudrait près d'une semaine de téléchargement continu pour arriver à vous mettre à niveau et espérer jouer avec la communauté. Imaginez donc la mise à jour qu'aurait pu représenter LittleBigPlanet 2 s'il avait été proposé sous cette forme !

Ceci étant dit, le titre de Media Molecule connaît également de profonds remaniements de son moteur de jeu, de par une meilleure utilisation du Cell de la PS3. C'est encore une raison supplémentaire de ne pas proposer une "simple" mise à jour du premier jeu, mais pas seulement...



Une trame scénaristique, une vraie

Là où LittleBigPlanet premier du nom vous lâchait (littéralement) dans divers endroits du globe, avec pour vague mission d'aider les habitants, sa suite fait le pari de proposer une vraie histoire, avec rebondissements en série.

Le monde de Sackboy, Craftworld, est soudainement attaqué par une gigantesque entité maléfique, appelée le Négativitron. Son but ? Aspirer et convertir tous les habitants de la planète afin de leur enlever tous leurs rêves et leur créativité. Alors que tout devient un vaste champ de ruines, votre petit Sackboy est sauvé in-extremis par Larry Da Vinci, le leader d'Alliance, une société secrète créée dans le but de combattre le Négativitron. Mis au défi, vous allez devoir prouver votre valeur afin de rentrer dans les rangs, au moyen de quelques tutoriaux d'apprentissage des rudiments de gameplay. Vous apprenez ainsi à user de nouveaux accessoires tels que le grappin, le lance-flamme, la pompe à eau ou encore le très sympathique lance-gâteau.

A la manière de Donkey Kong Country, vous chevauchez dorénavant de nombreuses bestioles toutes aussi mignonnes les unes que les autres. On compte ainsi un lapin destructeur, capable de sauter et de se déplacer dans les airs avec agilité, un hamster rapide, taillé pour les longs couloirs, un chameau, équipé de puissants rayons laser ou encore une abeille, parfaitement armée pour les shoots horizontaux, voire même verticaux. N'oublions pas les mignons sackbots, sorte d'alter ego bioniques de votre petit personnage en toile de jute, que vous devez délivrer des griffes du Négativitron avant que ceux-ci ne vous aident en retour, souvent de façon inattendue !

LittleBigPlanet 2, c'est de la plateforme, mais plus seulement. Non ! On y distingue de la course en vue de dessus, du jeu de rôle, du point & click, du tower defense ou encore du FPS, rien que ça ! Ajoutez à cela une gestion des caméras plus dynamique, permettant de gérer des scènes cinématiques de manière dramatique, et vous obtenez une véritable évolution du gameplay, sans cesse renouvelé au gré des niveaux.



Une durée de vie illimitée

Avec ses six mondes et sa cinquantaine de niveaux, la campagne solo de LBP 2 reste une intarissable source de fun, que vous jouez chez vous entre amis, ou en ligne avec des inconnus. Chaque niveau, comme dans le premier jeu, propose de remporter de nombreux bonus supplémentaires. Il faut alors rester en vie, et ne pas mourir une seule fois, ou bien récupérer toutes les orbes d'objets disséminés tout au long des niveaux. Chose plutôt aisée en multijoueur, mais rapidement prise de tête en solo.

Bien évidemment, une fois la trame principale achevée, vous pouvez vous tourner vers les créations des joueurs, dont les meilleures sont quotidiennement mises en avant (nous avons, pour notre part, adoré un niveau basé sur le centre commercial de Dead Rising, surtout avec les zombies sackboys !). L'outil de création de niveau proposé dans le jeu devrait d'ailleurs répondre aux attentes des plus créatifs d'entre vous, à condition d'être patient. Un niveau demande en effet beaucoup de temps et d'investissement pour être réussi, ce qui peut nécessiter plusieurs heures voire plusieurs semaines. Le feedback de la communauté pourra alors vous aider à améliorer votre bébé, tout comme vos amis, à qui vous pouvez soumettre des bêtas tests endiablées !

Les possesseurs de la manette à reconnaissance de mouvements PlayStation Move seront heureux d'apprendre qu'un monde complet, baptisé Sackboy's Prehistoric Moves, est disponible sur le disque. Fonctionnant comme un jeu annexe, plutôt qu'une extension, il nécessite au moins deux joueurs pour être joué (un au Move, l'autre à la DualShock 3) et contient une petite dizaine de niveaux. Dommage qu'aucun des costumes du premier, et même du second LittleBigPlanet, ne soit compatibles avec ce titre, dont vous aurez très vite fait le tour malgré une utilisation intéressante de la baguette magique de Sony.

Une musique toujours autant inspirée...


Le premier LittleBigPlanet mélangeait habilement sa bande originale avec d'autres morceaux déjà écrits par d'autres artistes (on se souvient notamment du superbe My Patch de Jim Noir, Volver a Comenzar de Cafè Tacuba, ou encore la participation de DJ Krush (pour ne citer qu'eux)).

LBP 2 reprend la même formule, avec quelques emprunts musicaux de renom comme Also Spracht Zarathustra du film de Stanley Kubrick, 2001 : L'Odyssée de l'Espace, mêlés à des pistes électro d'exception comme Sleepyhead du groupe Passion Pit.

Quand on sait que Get It Together de The Go! Team était utilisée dans LittleBigPlanet premier du nom, avant d'être repiquée par Microsoft pour une campagne pub de sa Xbox 360, on voit à quel point Media Molecule sait exploiter les talents musicaux pour ses jeux. Combien de temps avant que la bande son de LittleBigPlanet 2 soit réutilisée par d'autres médias ?



Tu sais qu'elle est belle ta petite fermeture éclair ?

LittleBigPlanet 2 est donc bien l'évolution attendue du premier épisode PS3. Avec une ambiance toujours plus délirante, des trouvailles à la pelle, des références à n'en plus finir, le titre de Media Molecule s'impose de facto comme l'un des must have sur PS3.

Préférez cependant la version collector américaine du jeu, bien plus fournie en bonus, à la fois physiques et téléchargeables. La machine de Sony étant dézonnée, vous n'aurez aucun mal à faire tourner votre copie sur une console européenne, et en français. Notez cependant que vous devez absolument posséder un compte américain pour pouvoir bénéficier du contenu additionnel, ce qui reste assez facile lorsqu'on a les bons tutoriaux sous la main.

Chroniqueur : Gorkab Nitrix


Note de la rédaction








MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News