no flash plugins detected
Espace Membre inscription identifiants oubliés ?

Video Games

DmC - Devil May Cry

PEGI
18
Note de la rédaction
Price
70.00 €

Incarnez de nouveau Dante au fil d'un jeu vous replongeant dans sa jeunesse. Si le gameplay restera le même, ce nouveau volet proposera de nouvelles armes et de nouveaux pouvoirs, le tout sur un fond encore plus sombre que les précédents volets.

A l'heure où les reboots font rage dans les divers médias (cinémas, jeux vidéos, etc...), voilà qu'une des mascottes de Capcom se voit débarquer une nouvelle fois sur les consoles next-gen avec un fort relooking : il s'agit bien sûr de Dante, anti-héros le plus charismatique qui soit ! Pour les non connaisseurs, Devil May Cry est une des plus grandes séries de beat'em all à avoir fait des heureux principalement sur PS2 à côté de la célèbre série God of War. Vous incarnez Dante, jeune homme qui est en réalité un Nephilim (mi-ange mi-démon) qui lutte contre les démons. Professionnel du combat, c'est à l'aide de son épée Rebellion et de ses deux revolvers préférés Ebony et Evory qu'il les anéantit sans scrupule alors qu'ils lui veulent la mort.

La série des Devil May Cry ne s'est jamais reposée sur ses acquis et a toujours essayé de réaliser quelque chose de différent entre chaque épisode : si cela a plu (Devil May Cry 4) ou non (Devil May Cry 2), l'équipe anglaise de Ninja Theory a tenter cette fois-ci de mêler tous les meilleurs éléments des épisodes en modifiant l'aspect graphique du soft, tout en restant bien sûr dans le même genre de jeu; qu'en-est-il donc de ce reboot attendu de longue date ? La réponse toute suite !

L'histoire de DMC Devil May Cry nous entraîne vers les origines de Dante que l'on a toujours connu avec ses longs cheveux blancs. Ici il est l'occasion de le retrouver plus jeune mais non moins plus faible, face à Mundus, ancien chef de Sparda, démon qui a trahit les siens et surtout père de Dante. Cette première aventure va l'envoyer à travers les limbes en quête de réponses sur ses origines, mais aussi face à d'affreux démons le pourchassant afin de l'anéantir.

Comme dit précédemment, Devil May Cry fait peau neuve dans ce reboot, et cela se voit de suite sur l'aspect graphique : les graphismes sont plutôt proches des titres réalisés par Suda51 (Lollipop Chainsaw, le futur Killer Is Dead...) et ont donc un aspect "artwork mélangé à de la 3D", difficile à expliquer mais en bref cela rend le tout très agréable pour les yeux. L'univers en général a d'ailleurs lui aussi subi un lifting, puisqu'il arrivera parfois d'atterrir dans des décors très flashy tout comme dans des lieux sombres aux allures gothiques. D'ailleurs, pour accentuer sur les graphismes, nombreuses seront les "distorsions" dans votre aventure : terrain qui se modifie complètement en l'espace de quelques secondes, voyage à travers les limbes où poussent des espèces de veines noires un peu partout sur le décor, couloir qui s'allonge d'un coup dans un vacarme ahurissant, gros tags lumineux indiquant les ordres qu'ont les démons par rapport à vous (et il n'y a pas à être surpris, car ce sont tous des menaces de mort), etc... L'animation est de la même trempe et se révèle très efficace, les missions savent se renouveler du moins au point de ne pas nous lasser en plein milieu de l'aventure. Fluide, celle-ci rend donc le jeu dynamique tout comme le reste et aura parfois de quoi nous surprendre, on pense par exemple au stage dans la boîte de nuit ou surtout aux combats contre les boss, dantesques étant le mot, où les diverses séquences durant la bataille auront de quoi vous en mettre plein les mirettes ! Ainsi, il n'y a pas à être déçu de ce reboot sur le plan graphique et on peut féliciter Ninja Theory d'avoir fait un travail de maître là-dessus.

Passons à présent au gameplay. Celui-ci a beaucoup évolué au fil des épisodes et chacun a eu ses quelques éléments qui ont marqué les joueurs : la transformation en démon de Dante, le Devil Bringer de Nero, les capacités à modifier soi-même, etc... et bien sachez que tout ceci se retrouve dans cet épisode ! En effet, la maniabilité aura de quoi séduire les nouveaux joueurs comme les plus anciens tant il est simple de contrôler Dante et ses multiples armes tout en exécutant des parades et autres sauts grandioses. Tout d'abord, on retrouve comme d'habitude les joujous préférés de notre héros, son épée et ses deux revolvers; mais à ceci viennent s'ajouter de multiples autres armes dévastatrices de quoi faire des combos ravageurs ! Avec l'utilisation des gâchettes, il est désormais simple de switcher entre les armes, avec d'un côté les diaboliques (les poings de feu et la hache) et de l'autre les angéliques (la faux et les shurikens), les boutons de la croix directionnelle vous permettant de choisir quel arme voulez-vous associer à la gâchette adéquate. De plus, plusieurs revolvers seront disponibles au cours du jeu, ceux-ci se changeant également avec la croix directionnelle. Enfin, Nero ayant beaucoup plu avec son Devil Bringer, l'idée de pouvoir s'agripper un peu partout est de retour avec deux grappins, l'un pour se tracter vers l'ennemi ou l'autre pour tracter l'ennemi vers soi, très pratique donc et cela offrant des combats d'autant plus redoutables. Mais si cela vous aidera agréablement durant les combats, sachez surtout que cela permettra de nombreuses séquences de plate-forme où il faudra jongler habilement entre les deux grappins pour se faire un passage dans des décombres flottants dans les airs, le jeu offrant du coup une avancée intéressante où on alterne entre presque deux genres de jeu différents.
Au fur et à mesure de vos combats, vous gagnez des points jusqu'à obtenir une amélioration, une capacité à attribuer vous même sur vos armes afin de débloquer de nouveaux combos ou bien également pour de nouvelles capacités physiques telle une esquive spéciale par exemple. Le point agréable à noter est le fait que si vous regrettez d'avoir appris une capacité dont vous ne vous servez pas, vous pouvez à tout moment l'enlever en allant voir une statue de pierre pour attribuer votre amélioration ailleurs ! Les fans de la première heure ne seront pas étonnés de retrouver le système d'orbes rouges à collecter en guise de monnaie afin de s'acheter des objets de soin ou bien des améliorations pour avoir une plus grande barre de vie par exemple. Le jeu en mode normal n'est pas très compliqué notamment grâce (à cause ?) des nombreux checkpoints qui ne vous font pas peur de mourir, il vous faudra environ 10h pour arriver jusqu'à la bataille finale mais si vous trouvez votre tâche trop simple, il sera bien sûr possible de changer de niveau de difficulté, sachant qu'il y en a 7 au final dont le mode "Enfer et Enfer" où vos ennemis sont extrêmement coriaces et où vous mourrez au premier toucher ! De quoi satisfaire les hardcore gamers donc... Ainsi, le gameplay de ce DMC s'avère riche et complet en reprenant les meilleures idées des épisodes précédents et il est un pur régal de déchaîner nos combos favoris face à ces satanés démons !

Un des points forts de ce reboot est sans conteste sa musique : deux groupes d'artistes ont été invité pour réaliser l'OST du jeu et autant dire tout de suite qu'ils ont fait du bon boulot ! Si Combichrist nous propose des musiques type métal qui nous prennent aux tripes lors des combats, Noisia eux ont plus opté pour un mélange de dubstep et d'underground, collant également merveilleusement bien au soft, et tout ceci va parfaitement à l'univers de ce DMC. De plus, nous avons pour la première fois des doublages en français, et ceux-ci s'avèrent être de qualité ! Les voix ont été bien choisi et se marient très bien au jeu d'acteur des personnages; après, les fans de la première heure seront peut être déçus du coup de ne pas avoir accès au doublage anglais ou bien encore au doublage japonais, mais pour ce dernier, ce n'est plus une surprise. Notons par contre que deux phrases n'ont pas été traduites et sont en anglais, petit détail qui peut surprendre, mais passons. Ah, dernier point : si les voix françaises sont très bien, le fait que les personnages appellent notre héros en prononçant "Dante" et non "Danté" aura de quoi faire grincer les oreilles de certains, surtout que dans une des phrases non traduites Vergil appelle son frère ainsi...

Bien que nous venons de décortiquer le jeu ainsi que ses points positifs, il faut avouer que celui-ci n'est pas exempt de défauts. En effet, nous pouvons tout d'abord noter des soucis de caméra plutôt gênants lors des séquences de plate-forme, ce qui aura de quoi vous faire tomber dans le vide et vous faire donc perdre quelques points de vie inutilement. Le jeu comporte aussi quelques chargements qui sont plutôt longs, cela plombant d'un coup le dynamisme du titre, et c'est fort dommage. Mais au final ce que l'on regrette le plus, c'est le manque de "quelque chose", ce petit plus qui aurait apporté davantage d'intérêt au titre, car si cet opus s'avère être très fun, nous étions en mesure d'en attendre un peu plus après ces quelques années d'attentes. Si les développeurs ont pris des risques notamment au niveau des graphismes, ce n'est pas vraiment le cas ailleurs, cet opus s'avère être donc un melting-pot de ce qui s'est fait de mieux dans les volets précédents en terme de gameplay mais rien de véritablement nouveau exceptés les graphismes est là pour nous surprendre davantage et c'est dommage. En fait, pour quelqu'un qui a joué à tous les volets précédents, celui-ci pensera que c'est bien, mais qu'il manque quelque chose pour faire de ce volet le meilleur. Par contre, le joueur n'ayant jamais testé les précédents titres n'aura aucun souci à commencer par celui-ci, déjà du fait que chronologiquement c'est le tout premier épisode, et qu'en plus celui-là a de quoi amuser ceux qui n'étaient pas en attente de quelque chose de particulier. Peut être que ceci sera corrigé dans un futur épisode, qui sait ?


Graphismes :
Un des gros points novateurs du jeu est sans conteste sa refonte graphique ! Si certains n'ont pas apprécier le "nouveau look" de Dante, il faut tout de même féliciter Ninja Theory pour leur travail excellent sur cet aspect là tant l'univers aura de quoi vous surprendre.

Durée de vie :
Pour quelqu'un qui jouera en mode normal sans forcément chercher à tout débloquer, comptez environ 10h pour voir le bout de l'aventure. Après, il y a bien sûr de quoi faire pour ceux qui aiment compléter les jeux à 100% entre les 7 modes de difficulté, les 21 missions secrètes, le mode Bloody Palace et le futur DLC où l'on incarnera Vergil dans un tout nouveau scénario.

Jouabilité :
Il est un vrai régal de voir que toutes les bonnes idées de gameplay des précédents Devil May Cry ont été réunies dans celui-ci ! Les combos sont plus simples à réaliser, les grappins offrent de sympathiques séquences de plate-forme et les différents modes de difficulté auront de quoi modifier allègrement votre façon de jouer.

Bande-son :
Personnellement, je trouve que nous avons là le meilleur OST de la série : entre des sons métal par le groupe Combichrist et des sons plus "underground" par Noisia, la bande-son donne une ambiance incroyable au jeu, combinée aux nouveaux graphismes. De plus, nous avons droit à un doublage français de qualité, un bon point en plus.

Scénario :
On pourrait qualifier ce jeu de "Devil May Cry Origins", c'est-à-dire que nous avons droit aux prémices des aventures de Dante. Comme la plupart des beat'em all, le scénario n'est pas le point fort du jeu : rien de bien transcendant donc bien que cela reste simple et plus ou moins efficace.

En résumé :
Longtemps les fans auront attendu le retour de Dante et c'est avec plaisir que 2013 commence avec un nouveau volet des aventures de notre Nephilim préféré ! Si ce reboot a de quoi surprendre par ses nouveaux graphismes époustouflants et son gameplay très efficace, ça en est moins le cas concernant le véritable "renouveau" de la série, le principe reste le même et certains seront peut être déçus du manque d'initiative des développeurs. Pour les autres, le jeu est parfait pour commencer la série, vous aurez donc parfaitement de quoi vous éclater !

Kiraa7

Suivre les commentaires du jeu

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Video Games from the serie

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News