Actus manga

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Blog Manga News rss

Lundi, 24 March 2014

Un an et demi de goodies ...

Cela fait un an et demi qu'on nous mettait gentiment de coté les goodies offert lors des opérations en librairies par les éditeurs. Il était temps qu'on récupère tout ca ...
Voici un échantillon de ce que ça donne ...



Un grand merci  à Sam & Sonia de la librairie Komikku ...

4 Comments

Vendredi, 21 March 2014

Devinez qui vous attends ce week-end au Salon du livre de Paris ?

Une petite mise en bouche de ce vous qui attend ce week-end sur le Salon du Livre porte de Versailles...
Avec deux grandes mangaka très attendues par leurs fans...



kaori-yuki-dedicace-stand-pika.jpg

Et pour le plaisir quelques photos de l'exposition autour de Emma et Bride stories...


2 Comments

Mercredi, 12 Febuary 2014

Le maraicher des chefs

Il est quand même extraordinaire d'apprendre que l'un des meilleurs maraicher de France est... japonais.



Asafumi Yamashita fait pousser avec amour des légumes d'une qualité exceptionnelle dans les Yvelynes, près de Paris et se paye même le luxe de choisir les chefs qui auront le plaisir de les cuisiner.
Ainsi seuls 6 chefs triés sur le volet travaillent avec lui: Pascal Barbot (L’Astrance), Pierre Gagnaire, William Ledeuil (Ze Kitchen Galerie), Eric Briffard (Le Cinq de l’hôtel George-V), Sylvain Sendra (Itinéraires), Laurent Delabre (La Tour d’argent) et Anne-Sophie Pic (La Dame de Pic).



Fan de cuisine, c'est au travers du célèbre concours culinaire télévisé Top Chef diffusé lundi que j'ai eu le plaisir de découvrir cet artiste des légumes. Vous avez jusqu’à lundi prochain pour le voir en image via le Replay de la chaine M6.

Je vous invite également a lire les deux articles de l'Express qui lui sont consacrés (ICI et ICI) et son portrait ICI.

On n'a juste qu'une envie : avoir les moyens de s'offrir le luxe de dîner à l'une des tables qui servent ces légumes haute-couture...

Infos pratiques
La ferme Yamashita
De mai à octobre, le week-end uniquement (40/50 euros le menu)
Chemin des Trois-Poiriers
78130 Chapet
Tél. : 01 30 91 98 75

Et pour faire la liaison avec le manga, je vous conseille également de savourer le délicat Moi citadin Jardinier paru aux éditions Akata. On y retrouve quelques points communs.



Synopsis
Min-ho CHOI, dessinateur de BD prometteur, ne se retrouve plus dans le système. Depuis quelques années, il vivote en travaillant pour différents studios d'animation, mais il a bien du mal à prendre du plaisir dans la production de masse. Suite à son mariage, il décide de quitter Séoul, et emménage alors à Uijeongbu, une plus petite ville au nord de la capitale et en bordure de montagne. C'est là que, après démissionné, il décide de se consacrer à sa nouvelle vie, entre jardinage et dessins. Sous le regard bienveillant des anciens du quartier, Min-ho CHOI va apprendre à observer les rythmes de la nature, ceux des plantes mais aussi les siens... Complètement ignorant en jardinage, il découvrira pourtant, au contact de ses truculents voisins, à quel point les préjugés véhiculés par le monde moderne ne sont que des aberrations, et qu'il n'est finalement pas si compliqué de cultiver son potager en respectant toute forme de vie... et surtout sans pesticides !!

Tome 2 a paraitre en mars

La boss

2 Comments

Lundi, 03 Febuary 2014

41ème festival d’Angoulême

41ème festival d’Angoulême pour le monde, et tout premier pour moi. Ce fut l’occasion de nombreuses rencontres intéressantes.

Gardons les meilleurs pour la fin, et ainsi, commençons par le moins bon, à savoir, ô surprise, la rencontre avec Maruo.
Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Suehiro Maruo est le maître de l’ero-guro en manga, une figure simplement mythique (au moins à mes yeux) qui s’inspire largement du surréalisme et des romans d’Edogawa Rampo. Le temps d’une signature n’est certes pas propice à la conversation, mais l’auteur ne répondit à aucun de mes commentaires, et ne cacha pas son manque d’implication. Il semblait réellement s’ennuyer. Je ne garde donc de cette rencontre qu’une signature sur ex-libris, et espère rencontrer à nouveau l’auteur, dans un meilleur jour.
 



Je profitais ensuite de ma visite au « Nouveau monde », espace dédié aux éditeurs plus undergrounds, pour faire l’acquisition d’un fanzine aux auteurs forts sympathiques, qui attend patiemment d’être lu. Le fanzine en question se nomme « Non ? Si ! », et vous pourrez en avoir un aperçu sur le blog que voici : http://nonsi.ouaisweb.com/index.php
J’eus droit à un joli dessin pour l’occasion :




Sur le stand des éditions Rackam, je rencontrais David Rubin, auteur jouissant depuis peu d’une certaine renommée avec sa série Le Héros (terminée en 2 tomes), une réinterprétation moderne du mythe d’Hercule. La discussion fut très brève, l’auteur étant espagnol. Celui-ci me dédicaça sa première œuvre parut en France, Le salon de thé de l’ours Malais, qui nous présente une multitude de fameux destins brisés, de la gorgone incapable d’aimer à cause de sa malédiction à Superman, qui peine à oublier son amour perdu.




Toujours dans ce même espace, cette fois-ci sur le stand des éditions Makaka, je rencontrais une auteure qui m’était inconnue jusque-là en la personne d’Ileana Surducan, dont le trait m’attira immédiatement. J’achetais donc Le Cirque, ou l’on suit un jeune homme prisonnier d’une ville maussade sous dictature, et qui décide de se faire engager dans un cirque comme dompteur de chaise. Une lecture douce et enchanteresse à destination de tous les rêveurs.



 
Un petit tour du côté de la BD jeunesse me fit la bonne surprise d’une rencontre avec Ben Hatke, auteur Américain de la série Zita, la fille de l’espace, où la jeune fille décide de partir dans l’espace pour y sauver son ami. Le tout sera prétexte à une foule d’aventures bon enfant, mais non moins passionnantes. L’auteur était d’un enthousiasme et d’une bonne humeur communicative, et bien que n’ayant pas tout compris de ses propos (étant très mauvais en Anglais), je fus ravi d’avoir pu échanger quelque peu avec lui.



 
Autre auteur Américain : Derf Backderf, essentiellement connu pour Mon ami Dahmer aux éditions Ça et Là.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas Jeffrey Dahmer, en voici une courte présentation via wikipedia :
« Jeffrey Lionel Dahmer (né le 21 mai 1960 à Milwaukee – 28 novembre 1994 à Portage), surnommé « le cannibale de Milwaukee », est un tueur en série américain qui a avoué avoir assassiné dix-sept jeunes hommes entre 1978 et 1991 (seize de ces meurtres ayant eu lieu entre1987 et 1991). Ces meurtres comportaient des viols, des démembrements, de la nécrophilie et du cannibalisme. Le 28 novembre 1994, il a été battu à mort par un autre prisonnier après avoir été incarcéré à la Columbia Correctional Institution. »
Derf Backderf, l’auteur, a été ami avec Dahmer au lycée, avant que celui-ci ne devienne « le cannibale de Milwaukee ». Il nous raconte comment il l’a connu, et l’on va suivre la descente aux enfers du jeune homme, grâce aux souvenirs de l’auteur et aux dossiers de l’enquête. Pour moi, le livre se définit très bien à travers cette citation de Jeff Dahmer lui-même : « Quand j’étais gamin, j’étais comme tout le monde ». Un récit dur, mais passionnant.




Retour au Japon, et rencontre avec Atsushi Kaneko, auteur de Bambi, de Soil et, plus récemment, de Wet Moon. Ce fut un plaisir de discuter avec l’auteur de ses influences (il ne découvrit Charles Burns que bien après le début de sa carrière) et de ses projets (sa nouvelle série, Deathco, prend place dans un monde où le prolétariat est composé de tueurs à gage, ce métier étant considéré comme tout à fait normal) via son interprète.



 
Une des plus belles rencontres de ce festival fut celle avec Yeon-Sik Hong, auteur d’Histoire d’un couple, série qui fut l’objet du coup de cœur de la rédaction il y a peu. L’auteur, d’une gentillesse hors norme, m’apprît que depuis la fin des péripéties de son manhwa (été 2007), sa femme et lui vivent désormais dans une maison plus proche de la ville sans en être étouffés. Ils ont maintenant deux enfants.



 
Je termine avec la rencontre que j’attendais le plus, et que je craignais de ne pouvoir effectuer à cause de la popularité de l’auteur. Je parvins pourtant à discuter quelques minutes avec l’auteur de mon GROS coup de cœur de ces dernières semaines, Marc-Antoine Mathieu, auteur d’une foule d’ouvrages, mais aussi et surtout, de la série des Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves. Dans cette série en 6 volumes (tous sont indépendants, mais il est intéressant de les lire dans l’ordre de leur parution) publiée entre 1991 et 2013, on suit les pérégrinations de Julius dans un monde absolument fantastique, où la mise en abîme est omniprésente, où les codes de la bande dessinée sont transformés, modifiés, détournés. Une série absolument géniale et indispensable, qu’il faut lire à tout prix ! (le plus objectivement du monde, bien sûr).



 
Voilà ! Angoulême, c’était super, et je compte bien y retourner l’année prochaine !


Luciole21

3 Comments

Mercredi, 29 January 2014

R.I.P. Philippe Delaby

Aujourd'hui, c'est avec tristesse que j'ai appris le décès d'un grand nom de la nouvelle génération d'auteurs de bande dessinée, encore jeune : Philippe Delaby, entre autres auteur de la BD Murena, s'est éteint suite à une crise cardiaque à l'âge de 53 ans. Vous trouverez des infos plus détaillés en suivant ce lien.




Je ne suis pas un gros lecteur de BD, à vrai dire Murena est l'une des seules que je lisais, et j'avais un certain attachement pour cet artiste qui me semblait assez unique. Dybex lui rend d'ailleurs hommage sur sa page facebook en ces termes :

"C'est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons le décès, survenu hier soir, de Philippe Delaby.

Un grand de la BD franco-belge, et, cela pourra surprendre, un ancien collaborateur de Dybex.

Voici quinze ans, alors qu'il était encore peu connu, Philippe soignait en dessinateur freelance les adaptations graphiques de notre édition de Space Adventure Cobra.

Déjà à l'époque il affrontait sa vie d'artiste avec passion, dans les hauts, et dans les bas, et il ne manquait jamais de lancer un bon mot quand il nous amenait ses planches adaptées, chez MultiBD à Bruxelles.

Tu vas nous manquer Philippe. On pense à toi et à tes proches.

TOUTE L'EQUIPE DYBEX - d'hier et d'aujourd'hui."



De mon côté, je vais me contenter de me joindre à cet hommage. A un bel artiste parti trop vite.



Koiwai

9 Comments

Samedi, 18 January 2014

Apprendre le japonais avec les manga en ligne

En surfant tranquillement ce matin je suis tombé sur un sympathique site japonais, qui vous propose d'apprendre le japonais au travers des manga, le tout en ligne. http://anime-manga.jp/


Expressions, vocabulaire, Kanji, quizz, c'est sympathique, ludique, et plutôt bien pensé.


Même si il reste assez limité, l'intention et bonne et mérite d'y faire un petit tour d'autant que le site est disponible également en anglais, espagnol, coréen.


Une bonne initiative à saluer...



© 2012 The Japan Foundation Japanese-Language Institute, Kansai

7 Comments

Vendredi, 20 December 2013

Argo - Coffret collector

Besoin d'une petite idée cadeau pour un ami cinéphile ? Pourquoi ne pas se pencher sur l'édition collector d'Argo sortie début décembre ?

C'est que pour moins de 20€, cette édition propose un contenu franchement sympa !

- Le blu-ray du film en version cinéma et version longue.
- Un deuxième blu-ray rempli de bonus.
- Des goodies inutiles donc indispensables : faux passeport, carte de Téhéran remplie d'anecdotes, excellente fausse affiche du film dans le film en forme pour un chouette hommage aux séries B américaines des années 70.
- Un livre avec couverture cartonnée, qui regorge d'informations sur le film est est donc très intéressant !



Koiwai

6 Comments

Vendredi, 13 December 2013

Un noel en compagnie de CHI

C'est un peu Noel avant l'heure à la rédaction.
En effet nous avons eu le plaisir de recevoir aujourd'hui les premiers produits de papeterie (lire notre news) issue de la licence CHI - une vie de chat.
Oui on sait on est chanceux ...



Un grand merci aux éditions Glénat pour cette belle surprise.

6 Comments

Mercredi, 27 November 2013

Rencontre avec l'auteur de CHI - une vie de chat

Comme vous le savez Konami Kanata, la créatrice de CHI - Une vie de Chat est en France pour le Salon du livre et de la jeunesse de Montreuil et quelques séances de dédicaces dans 3 librairies parisiennes.



A cette occasion nous avons eu la chance (les places était très limitées) de rencontrer l'auteur lundi dernier pour un petit face à face au café des chat à Paris (16 rue Michel Le Comte, 3e Arrondissement) en compagnie de son éditeur.
Entre deux caresses et quelques ronrons aux chats présents autour de nous elle a gentiment pris le temps de répondre à nos questions sur la série qui la rendue célèbre...



Pour vous faire patienter voici la petite dédicace quelle a réalisé à notre attention...


5 Comments

Mercredi, 06 November 2013

Déjeuner presse Pika Editions

Ce midi, nous étions invités à déjeuner par les éditions Pika; en compagnie des principaux médias du manga; au restaurant Yen à Paris. 
Au programme, un délicieux repas où Alain Kahn et Kim Bedenne nous ont présenté leur bilan sur l'année 2013 et les principales nouveautés de l'année 2014.

Nous reviendrons dans les prochains jours sur les différentes informations qui nous ont été communiquées et plus tard sur les nouvelles licences qui sont encore confidentielles (nous ne dirons rien même sous la torture ;)) ...

Et pour finir en beauté, nous avons eu le plaisir de recevoir une épreuve des premières nouveautés du premier trimestre à savoir : Jeux d'enfants, Devil's lost soul et Seven deadly sins.







5 Comments

Mardi, 05 November 2013

Devinez qui vient d'arriver ?

Le premier manga nobi! nobi! vient de pointer le bout de son nez à la rédaction, avec en bonus une très gentille dédicace de l'éditeur à notre attention...



Et pour ceux qui seraient passer à coté de cet évènement et de Panettone (est-ce possible vu la taille de l'ourson ?), voici ies goodies que vous pourrez retrouver en librairie le 14 novembre prochain.



Présentation

Panettone, que tout le monde appelle Pan’Pan, est un panda qui travaille comme gardien à la résidence Kanda. Il habite avec Praline, une fillette débrouillarde qui lui prépare les meilleurs petits plats. Chacun veille ainsi l’un sur l’autre et s’entraide dans tous les moments de la vie...

Entièrement en couleurs, avec un graphisme tout en rondeur cette série est excellent moyen de découvrir la vie quotidienne des Japonais, les fêtes traditionnelles, la cuisine…  Un ouvrage pour les plus petits mais aussi les plus grands !

1 Comment

Jeudi, 24 October 2013

Fan(zine)

ça fait un petit moment que je ne suis pas passée sur ce blog, c'est vrai, je l'admets. Alors comme d'habitude, si je viens c'est pour une cause que je soutiens tout particulièrement. Ceux pour qui "Chocolat" et "Noisette" sont autre chose que deux parfums qui s'associent parfaitement bien comprendront. Je vous parlerai bien du "Fanzinat", mais c'est un peu large. Tant pis, j'ai tout mon temps il paraît que je suis en vacances. 

   

Je suis tombée là dedans il y a quelques années, sans bien m'en rendre compte, traînée par ma dévouée sempai en la matière : une meilleure amie. Bref, au début j'étais dubitative, préférant de loin les sorties "officielles" et les "vraies lectures". Comme je regrette d'avoir pensé ça depuis. Un détail, mes chers lecteurs, qui a son importance : actuellement, mes plus belles lectures, mes plus beaux moments de joies, de peines, les plus beaux univers que je découvre sont le fruit d'un(e) Fanzineu(se)x ou d'une agglomération de ces drôles de bêtes. Au début, j'admets avoir eu la simple vision des "fanfictions" ou fanfictions mises en dessin, à savoir des créations basées sur d'autres créations déjà existantes (mangas mais aussi séries télé, romans tels qu'Harry Potter ...) avec le seul but d'en détourner l'histoire, et souvent les couples amoureux créés par les véritables auteurs de ces oeuvres. 

   

Déjà là, je n'en voyais pas bien l'intérêt. A quoi bon revivre à l'infini quelque chose qui existe, qui est terminé et fermé, délimité par les cadres d'une oeuvre déjà écrite ? Et puis j'y ai pris goût, mais sans plus. Et après mes amis, j'ai pu découvrir le véritable Fanzine. La création originale, surtout. Au départ, un fascicule contenant le journal de ton lycée était déjà un fanzine. C'est juste un magazine libre, non publié professionnellement. C'est quelque chose qui s'est développé contre la critique des médias et des oeuvres existantes. Que ceux qui n'aiment pas ce qui est à leur disposition prennent leur inspiration à deux mains et créent eux-mêmes ! Eh bien typiquement, c'est ce que le lectorat à fait. Non content de trouver ce qu'il pouvait chercher dans les pourtant grandes disponibilités du marché, le public a commencé à créer. Et à s'improviser auteur, dessinateur. A raison. 

  

Les fanzines peuvent être des BD, des romans illustrés ou non, des recueils d'images (artbook, sketchbook), publiés ou mis en ligne ... Ils ont commencés en feuillets, puis en reliures bons marchés, et maintenant certains d'entre eux ont tout l'air de romans professionnels, et on se demande finalement où est la limite entre amateur / professionnel. A la Japan Expo / Comic Con, c'est souvent l'emplacement du stand qui le décide, mais il serait bête de réduire la communauté aux conventions. Beaucoup d'oeuvres paraissent uniquement sur internet et il est également de bien belles qualités à ces parutions parfois inconnues. Lire du fanzine, ça se mériterait presque puisqu'il fait entrer dans ce monde et ce n'est pas toujours évident. De plus, ce n'est plus vraiment un Fanzine, qui nécessite une forme papier, mais un autre genre qui a son propre terme. Bref. Je ne peux malheureusement pas me permettre de vous ennuyer avec un exposé du genre. 

  

Il y a de tous les thèmes pour tous les goûts pour tous les styles. De la tranche de vie en passant par la science-fiction, et effectivement les histoires d'amour (yaoi mais aussi yuri ou hétérosexualité), pas de barrière pour le fanzine. Pas de codes, pas d'obligations. Ce qui est le plus beau, le plus intéressant et le plus vrai, c'est que les artistes n'ont pas de compte à rendre et qu'ils créent donc EXACTEMENT ce qu'ils veulent. Chaque création est le résultat d'une passion profonde et réelle, d'un projet mûri, construit. Et s'ils se vendent, le but est avant tout de partager l'amour qu'ils ont eu pour une idée pendant plus de deux, cinq, dix ans. Et de réaliser un rêve. Les auteurs ne cherchent pas à plaire aux lecteurs à tout prix, et c'est de là que les oeuvres paraissent plus fortes. 

   

Voilà pour le BLA BLA BLA. Il se trouve que je suis chroniqueuse ici, et que si j'ai déjà fait bénéficier certains auteurs d'un petit peu de pub (les chroniques de Chocolat x Noisette, De Clover-Doe, la mise en ligne des derniers livres de Niddheg, des GMO Project ...), je compte bien continuer. J'ai pour projet de réaliser de petites interviews (avec l'accord des auteurs) et de les mettre en ligne sur ce blog. Je vais à la Yaoi Yuri Con tout début novembre, et je compte bien commencer par là.

   

Manga - Manhwa - Chocolat Noisette Vol.7 Manga - Voie de la rédemption (la) Manga - GMO-Project

  

Alors lecteurs, à vos suggestions ! Idées d'auteurs à interviewer, idées de questions, tout. Postez ici ou envoyer moi un message privé sur le site. Je vais les recenser et essayer de répondre au mieux. 

   

  A la prochaine fois. 

  

N.B/ A noter que les oeuvres de Moemai, Ephemeral, Frozen Garden et bien d'autres seront sans doute bientôt sur le site, vu qu'on propose d'y mettre toute oeuvre au minimum illustrée (romans illustrés ou BD), nous ne pourront malheureusement pas créer de page sur les romans de Céline Etcheberry ou Charlie Audern (mais j'en parlerai sur le blog, promis !!!)

       

N.B.B/ Et un jour je vous parlerai de mon propre fanzine, roman illustré à six mains (ou plutôt deux claviers + une dessinatrice). Ce sera pour bientôt, promis. Si cela vous intéresse, bien sûr. 

2 Comments

Lundi, 14 October 2013

Kit d'urgence

Comme vous le savez, on aime bien vous présenter les Kits presse originaux mitonnés par les éditeurs pour la presse.
Aussi je vous propose aujourd'hui celui reçu ce week-end dans notre boite au lettre. Son contenu ?
Le dossier de presse du nouveau seinen des éditions Kaze : Dr DMat, dont vous pouvez retrouver une présentation détaillée ICI.

 




No comment

Mercredi, 25 September 2013

Manga-News dans les pages Du haut de mon monde

C'est le genre de petite attention qui fait vraiment très plaisir et chaud au cœur... L'équipe et moi-même sommes remerciés dans la dernière page du one-shot "Du haut de mon monde" disponible cette semaine aux éditions Black Box.



Et oui on est comme ça chez Manga-news, on aime participer à l'épanouissement du manga en France... Mais bon ça vous la saviez déjà ;)



Présentation
Aoi Oikawa n'est pas ce qu'on appelle une fille très engageante. Elle n'aime pas la musique, le sport, et même les études. Pour elle, les autres ne sont que des éléments extérieurs à sa propre vie et ne l'influencent pas. Non, la seule chose qui l'intéresse finalement, c'est Akira un autre élève dont elle est secrètement amoureuse. Mais son comportement ne lui attire pas la sympathie des autres. Et si elle veut Akira, elle devra se faire aimer de lui et des autres élèves. Mais est-ce possible quand on cache soi-même un lourd secret ?

2 Comments

Vendredi, 06 September 2013

Les Devil Bats par Tsume - Le grand déballage

Il y a peu, j'ai craqué et troué le porte-monnaie pour ma deuxième résine made in Tsume. Après Maka Albarn qui avait déjà eu droit à son petit article sur le blog, place cette fois-ci, aux Devil Bats d'Eyeshield 21, à l'effigie de Sena, Kurita et Hiruma.

Comme toujours avec les résines de Tsume, on a droit à un énooorme carton dont l'intérieur est bien protégé par du polystyrène.




A l'intérieur, un packaging de luxe, avec une immense boîte en carton épais aux couleurs d'Eyeshield 21 et de la statue.




Une fois celui-ci ouvert, il ne reste plus qu'à assembler les éléments, qui s'emboîtent parfaitement, notamment l'astucieux système à aimants pour faire tenir le ballon dans la main de Hiruma. Et le résultat est à la hauteur des espérances : imposant et excellent ! Seul léger problème : le logo démoniaque des Devil Bats, sur le socle, qui a tendance à se décrocher dès qu'on l'effleure.




Je ne regrette aucunement cet achat, chaque personnage ayant bénéficié d'un grand soin dans son expressivité et sa pose, et le socle étant superbe. Et pour ceux qui avaient un peu peur en voyant les photos du visage de Hiruma : rassurez-vous, il rend très bien en vrai ! Même si ça ne se voit pas forcément sur mes photos, celui-ci étant peu évident à prendre sous un bon angle (ou alors, c'est juste que je ne fais aucun progrès en photo... En fait, c'est sûrement ça ^_^"" )




Koiwai

7 Comments


Enigma

D'où vient cette réplique ?
Ces jours sont loin, mais je lui avais promis de l'emmener au-delà des nuages.
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News