Actus manga
Espace Membre inscription identifiants oubliés ?

Billets d'humeur, coups de gueule ou coup de cœurs, délires, photos et reportages... Derrière le site Manga-News se cache une équipe de rédacteurs passionnés... dont vous allez pouvoir faire la connaissance via le blog ! Notre équipe communiquera avec vous sur des sujets aussi divers que variés.

Mercredi, 18 March 2015

Soirée de lancement pour The Heroic legend of Arslan

Hier soir, une poignée de libraires et de journalistes était conviée par les éditions Kurokawa pour une petite soirée d'inauguration autour de la série The heroic legend of Arslan, a l'occasion de la venue de l'éditeur japonais de la série : Kôdansha.



Entre quelques verres de vin (pour les amateurs), charcuterie et fromages qui vont bien, nous avons eu le plaisir de découvrir en avant première le premier tome dans une version non définitive et discuter de ce hit attendu par les fans français avec l'éditeur.



Pour finir la soirée des petits cupcakes a l’effigie de la série nous ont été servi et nous avons pu repartir avec le dossier de presse et une impression d'un shikishi réalisé quelques jours avant par Hiromu Arakawa au Japon dans les bureaux de Kodansha.



J'en profite pour remercier l'ensemble des éditions Kurokawa et du groupe Editis, pour cet agréable moment.

1 Comment

Lundi, 09 March 2015

Journée Yotsubienne

"Tiens, encore un article sur Yotsuba&!, c'est sans doute de la part de Koiwai ça" vous diriez-vous : et bien non, pour une fois, c'est moi Kiraa qui vais vous parler de la gamine aux couettes vertes ! Etudiant actuellement au Japon près de Tokyo, je suis souvent bien près d'évènements en lien avec des mangakas ou autre, assez récurrents dans la capitale japonaise. Récemment, Kurokawa a relayé sur sa page Facebook la création d'un magasin temporaire Yotsuba& à Shibuya (quartier "branché" de Tokyo) avec la venue de l'auteur Kiyohiko Azuma le temps d'une journée pour une grande séance de dédicace. Connaissant le culte énorme que porte notre cher Koiwai pour ce manga, les faibles chances de voir venir l'auteur en France et une certaine envie aussi de voir comment se passe une séance de dédicace au Japon, j'ai décidé de m'y rendre pour tenter de lui avoir un dessin de son auteur favori !




Les fans étant nombreux au Japon et le nombre de dédicaces restreint à 200 personnes, je me doutais qu'il fallait s'y rendre à l'avance. La séance commençant à 11h, j'arrive là-bas un peu avant 9h... et je me retrouve face à une horde de gens ayant été bien plus courageux que moi ! En effet, je compte l'effectif, il y avait déjà 280 personnes : argh, les places étant limitées à 200, dois-je rester là quand même, alors que je vois que la file d'attente continue de s'agrandir à environ 400 personnes ? Je m'arme d'une patience hors normes pour voir comment la chose évolue, je ne comprends rien aux dires du personnel qui parlent dans des micros, les gens derrière moi semblent conscients que les places sont limitées : tant pis, je suis là, je reste !




Et bien après 4h30 d'attente en changeant de lieu toutes les heures sans trop comprendre la situation, je parviens à l'arrivée et que vois-je : l'auteur ? Et bien non. Pour une raison que j'ignore, il n'était pas là, mais on nous proposait de remplir un petit papier en remplissant notre nom, notre adresse, quel personnage on voulait pour la dédicace (Yotsuba ou Cartox) et on pouvait choisir entre revenir la semaine prochaine pour voir l'auteur nous faire notre dessin ou bien attendre patiemment chez soi qu'on nous envoie le bien par courrier, ce que j'ai choisi. Conclusion, l'organisation de cette dédicace fut un peu chaotique, mais il semblerait qu'ils aient accepté tous les gens faisant la queue, ce qui est très aimable envers eux. J'espère aussi bien la recevoir cette foutue dédicace !





Enfin, après cette péripétie, tout le monde se dirigeait vers le magasin temporaire où l'on pouvait trouver de nombreux goodies à l'effigie des deux mascottes de la série. Et comme vous l'aurez remarqué, je suis parti les poches pleines, mais on se demande pour qui ;-)




Kiraa7

9 Comments

Mercredi, 11 Febuary 2015

Un étrange bibendum débarque à la rédaction...

A l'occasion de la sortie cette semaine du manga inspiré du film "Les nouveaux héros" - Baymax aux éditions Pika, je ne résiste pas à l'envie de vous présenter le cookie reçu la semaine dernière avec le premier tome.

Et oui ça donne envie de croquer dedans non !



Trêve de plaisanterie, si je n'ai pas encore eu le temps de lire le manga, j'ai par contre eu le plaisir d'aller voir en avant première le film de Disney qui sort aujourd'hui en salle.



Si comme moi vous avez le rire facile vous allez vous régaler...
Toute la première partie du long métrage est tordante, l'humour reposant essentiellement sur le personnage de Baymax (le bibendum) attachant et drôle...



Pour les fans d'animation et du japon, vous ne serez pas perdu tant l'univers du film est axé sur la culture japonaise et ses références notamment aux sentais...



Bref perso, j'ai passé un excellent moment passant du rire aux larmes (oui j'ai aussi la larme facile...).

Un sans faute pour l'équipe de production, ce 54e film issus des classiques de Disney vient se classer dans mon Top 10 chez Disney...

A noter que nous avons également pu apprécier le court métrage "le festin", excellent lui aussi. Vous m'en direz des nouvelles...




5 Comments

Mardi, 10 Febuary 2015

Détective Conan - Episodes 761-765 (ADN / J-ONE)

Ca y est ! Détective Conan est enfin de retour en France avec une diffusion en simulcast sur J-One et sur ADN peu après la diffusion japonaise. Et pour l'occasion, ce n'est pas un mais cinq nouveaux épisodes qui ouvrent le bal, inaugurant la diffusion avec une soirée spéciale diffusée vendredi dernier sur J-One. Ces épisodes sont ensuite arrivés progressivement sur ADN durant le week-end.



Détective Conan est une série débutée en 1996 d'après le célèbre manga de Gosho Aoyama qui compte actuellement 85 volumes au Japon dont les 77 premiers sont disponibles en France chez l'éditeur Kana (le 78ème est prévu pour les prochains jours). La série compte à ce jour plus de 760 épisodes, 18 films avec un 19ème est en cours de production, un film cross-over avec la série Lupin III, et de multiples oav et specials, recette d'un succès qui dure maintenant depuis vingt ans et qui ne s'est jamais estompé, figurant régulièrement dans les meilleures audiences des séries animées au Japon. En France, il y avait toutefois bien longtemps qu'on n'avait plus suivi les aventures de Conan en animé, malgré une diffusion très remarquée sur France 3 à l'époque dans une version censurée et affublée d'un doublage français médiocre. L'arrivée de Détective Conan sur ADN est donc aussi inattendue qu'inespérée par les fans, même si le simulcast concerne les derniers épisodes diffusés au Japon et non les premières saisons de l'animé.



De fait, un petit résumé s'impose pour resituer l'action dans son contexte. Shinichi Kudo est un célèbre détective lycéen de 17 ans qui aide la police à résoudre des affaires compliquées. Un jour, alors qu'il surveillait la transaction douteuse menée par des individus vêtus de noir comme des corbeaux, on lui fait ingurgiter de force un étrange poison expérimental qui aurait dû le tuer mais qui l'a finalement ramené à l'âge d'un jeune écolier. Dans sa nouvelle condition, Shinichi s'est inventé l'identité de Conan Edogawa afin de loger chez son amie d'enfance Ran Mouri dont le père Kogoro tient une agence de détective. C'est là sa seule chance de retrouver la trace de ses agresseurs afin de leur dérober le poison pour en synthétiser un antidote: faire passer Kogoro, un empoté notoire, pour un super-détective afin qu'on lui confie des enquêtes de plus en plus importantes. Avec l'aide de son ami le professeur Hiroshi Agasa qui lui invente toutes sortes de gadgets farfelus, Conan est en mesure de continuer à résoudre toutes sortes d'affaires complexes en y attribuant le mérite à Kogoro. En parallèle, il rejoint les bancs de l'école primaire où il fonde avec ses nouveaux camarades le club des Detective Boys, réussissant progressivement à gagner l'attention de la police. Avec le temps, Conan est en mesure de confronter à plusieurs reprises les hommes en noir sur de nombreuses affaires, mais aussi de rencontrer de précieux alliés dans sa lutte contre leur organisation. C'est notamment le cas de sa camarade de classe Ai Haibara qui est en réalité une ancienne complice des hommes en noir et la scientifique ayant conçu la mystérieuse drogue APTX-4869, le fameux poison rajeunissant qu'elle a elle-même ingurgité en pensant mettre fin à ses jours. Pourchassée par ses anciens alliés après qu'elle ait trahi l'organisation suite au meurtre de sa soeur aînée Akemi Miyano, Ai loge désormais chez le professeur Agasa tout en vivant dans la peur que les hommes en noir ne retrouvent un jour sa trace et qu'ils n'éliminent tout son cercle de connaissances. Mais surtout, Conan fait la connaissance d'agents du FBI en mission d'infiltration au Japon pour traquer les membres de l'organisation criminelle.



Plus récemment, Hidemi Hondo, une espionne de la CIA infiltrée dans l'organisation sous le nom de code de "Kir", a vu sa loyauté mise en doute après que ses complices aient soupçonné des contacts avec des agents du FBI. Pour dissiper leurs soupçons, elle est chargée de l'élimination de l'agent du FBI Shuichi Akai, l'ennemi juré des hommes en noir, tandis qu'ils la surveillent par le biais d'une caméra vidéo. Au prix de la vie d'un de leurs meilleurs éléments, le FBI est en mesure de conserver un implant au sein de l'organisation afin de les renseigner sur leurs faits et gestes. C'est ainsi qu'ils apprennent l'entrée en scène du mystérieux Bourbon, le détective de l'organisation. Au même moment, des individus étranges font leur apparition dans l'entourage de Conan, attisant la méfiance d'Ai: l'étudiant en ingénierie Subaru Okiya qui prend ses quartiers dans la maison vacante de Shinichi Kudo juste à côté de celle du professeur Agasa, la détective lycéenne Masumi Sera qui intègre le lycée de Ran, et enfin le détective privé Touru Amuro qui travaille à temps partiel dans le café Poirot en bas de la rue de l'agence de détective, devenant l'assistant personnel de Kogoro Mouri. Au terme d'un long travail d'enquête au détour de plusieurs affaires, Conan est en mesure d'identifier l'identité civile de Bourbon parmi ces trois individus, une révélation qui surviendra dans le tome 78 à paraître le 13 Février prochain et que je m'abstiendrais donc de dévoiler pour laisser la surprise aux lecteurs. Bien que Conan ait réussi à déterminer sa véritable identité, Bourbon demeure dans les parages, incarnant toujours une menace pour nos héros, et notre jeune détective n'a pas encore fait toute la lumière sur les intentions et les véritables rôles des autres intervenants de cette affaire. De nombreuses zones d'ombre demeurent et le danger reste très présent alors que Bourbon se rapproche de la vérité sur Conan et Ai et qu'il commence à douter très sérieusement de la mort de Shuichi Akai, son éternel rival.



C'est donc dans ce contexte très particulier que reprennent les aventures de notre jeune héros avec les épisodes diffusés sur ADN, 760 épisodes après le début de la série. Les cinq épisodes proposés nous racontent deux affaires intégrales et la première partie d'une troisième.
"Kaga Hyakumangoku Mystery Tour" (épisodes 761-762) : Le détective Kogoro Mouri est invité avec Ran et Conan à prendre part à l'élaboration d'un jeu de pistes touristique dans la ville de Kanazawa. Il est invité à expérimenter les énigmes conçues par l'office de tourisme, dévoilant les noms des différents lieux à visiter. Mais d'étranges incidents surviennent tout le long du parcours, prélude à la découverte d'une tentative de meurtre laissant la victime plongée dans le coma.
"Conan et Heiji, le code de l'amour" (épisodes 763-764) : En marchant dans la rue, Conan et les Detective Boys croisent la route d'un trafiquant de drogue poursuivi par les stups. Dans la confusion, ce dernier égare son carnet indiquant la date et le lieu de la prochaine livraison sous la forme d'un code. Conan et son ami et rival, le détective lycéen Heiji Hattori de la ville d'Osaka, tentent de déchiffrer le code afin de déterminer le lieu de l'échange où ils devront identifier le client du dealer. "Le tournoi de cerfs-volants de la Tamizu, 1re partie" (épisode 765) : Conan et les Detective Boys participent à un tournoi de cerfs-volants organisés par la ville au bord de la Tamizu afin de promouvoir les activités de leur club. Ils deviennent les témoins d'un étrange accident qui pourrait en fait être une tentative de meurtre déguisée lorsque l'un des participants tombe dans le fleuve, manquant de se noyer. Cet homme avait des problèmes avec d'autres participants suite à une affaire d'adultère et les raisons sont suffisantes pour justifier l'hypothèse d'un crime camouflé.



C'est donc à ces trois intrigues que revient l'honneur de réintroduire la série en France. Malheureusement, comme on pouvait le craindre, ce ne sont pas forcément les épisodes les plus à même d'introduire la série auprès d'un nouveau public car, pour les quatre premiers, il s'agit d'affaires un peu spéciales reposant sur des codes liés aux particularités de la langue japonaise, le genre d'intrigues qui risque de ne pas parler beaucoup au public français, surtout à ceux qui ne connaissent pas encore trop la série et qui risquent d'être vite rebutés par une narration assez prise de tête. Il est assez regrettable pour le coup qu'on ne soit pas tombé sur une affaire de meurtre plus standard où nos héros tentent de démonter le mode opératoire du meurtrier, ce qui aurait été beaucoup plus accessible et intéressant pour un public non initié à la langue japonaise ou à certaines connaissances locales. La troisième affaire, cependant, semble s'annoncer plus accessible, même si ce premier épisode s'attarde essentiellement sur les événements menant au drame, l'enquête étant pour l'épisode de la semaine prochaine.



Malgré ces quelques réticences initiales, il est indéniable que l'univers de Détective Conan fait son effet avec ses personnages attachants, leurs petites péripéties quotidiennes prenantes qui mènent à la découverte de nouvelles affaires et puis, bien que relativement dures à suivre quand elles reposent sur des connaissances typiquement japonaises, les intrigues n'en restent pas moins passionnantes à suivre avec un suspense très présent. En plus de ça, l'animation est d'un très bon niveau, l'interprétation des comédiens est excellente et les génériques de la série signés par Mai Kuraki et Valshe sont très réussis, tour à tour épiques et mélancoliques. Il y a suffisamment dans ces épisodes pour capter l'intérêt des néophytes et pour les convaincre de laisser sa chance à cette série qui, si on prend la peine de s'y attarder, se révèle hautement addictive. Un pari sur le long-terme donc et l'avenir nous dira si l'initiative audacieuse d'ADN de prendre en cours de route une série aussi longue et prestigieuse se révélera payante. C'est en tout cas tout le mal qu'on leur souhaite car il y avait longtemps que les fans attendaient de redécouvrir les aventures du plus attachant des jeunes détectives sur notre territoire, la franchise ayant précédemment connu pas mal de déconvenues avec les sorties dvd des 30 premiers épisodes de la série et des cinq premiers films il y a plusieurs années, respectivement chez AB et chez Kaze. Peut-être que ce simulcast était la chance attendue par la série pour pouvoir enfin redémarrer en France.

Quoiqu'il en soit, les fans peuvent se réjouir: Détective Conan est bien de retour et, si ces premiers épisodes ne sont pas parmi les plus intéressants, on peut facilement espérer qu'avec le temps on aura droit à de nombreuses intrigues bien meilleures. La version manga se porte garante de l'énorme potentiel de la série et de l'importance de l'univers gigantesque conçu par Gosho Aoyama qui ne manquera pas de s'illustrer sous tous ses aspects à mesure des nombreux épisodes à venir.

Par Glass Heart

2 Comments

Mercredi, 28 January 2015

Junji Itô a Paris avec Manga-News

Comme je vous le disais hier, l'un des plus célèbres mangaka spécialiste de l'angoisse était de passage à Paris avant son départ pour le festival d’Angoulême dont il est l'un des invités.

Après une petite journée marathon avec interviews le matin et dédicaces l’après-midi, nous l'avons rejoint à son hôtel pour à notre tour le questionner sur son travail.

junji-ito-interview-1.jpg


Nous avions demandé auparavant à ses deux éditeurs (français et japonais) si nous pouvions l'inviter juste après au restaurant, ce qui a été accepté (c'est rarement possible en général, il faut le noter).
C'est donc avec beaucoup de plaisir que nous avons pu passer le reste de la soirée en sa compagnie.




Nous tenons donc à remercier chaleureusement Mr Itô, Mme Hara, son éditeur, Fabien, l'excellent traducteur sans qui nous n'aurions pas pu communiquer aussi facilement et bien sur les éditions Delcourt/Tonkam (Maud et Pascal en particulier) !

Voici un petit instantané de cette soirée unique ;)

junji-ito-interview-3.jpg

4 Comments

Mardi, 27 January 2015

Junji Itô à Paris

Alors qu'il s'en ira dès demain pour Angoulême, le mangaka, Junji Ito profite de sa halte parisienne pour rencontrer ses fans à la librairie Album.
Ce maître de l'horreur s’est très gentiment prêté aux jeux des photos durant sa séance de dédicace.

junji-ito-album-1.jpg


De notre côté, deux rédacteurs ont fait le déplacement pour l'occasion (Lille et Pittsburgh, si ce n’est pas un long trajet ça...), quant à moi ça sera pour ce soir.
Mais je vous en reparlerai demain ;)




2 Comments

Lundi, 26 January 2015

Conférence de presse de Jiro Taniguchi

Nous avions le plaisir aujourd'hui de participer à la conférence de presse de Jirô Taniguchi, de passage à Paris avant son départ pour le festival d’Angoulême où une exposition retraçant l'ensemble de sa carrière lui sera dédiée...

Son planning est disponible ici . Quant à l'expo elle sera visible jusqu'au 7 mars...



Le mangaka a très gentiment répondu à une trentaine de questions des nombreux journalistes présents.

Nous reviendrons en détail sur celles-ci prochainement.

Conference-de-pressejirotaniguchi-invit.jpg

No comment

Mercredi, 14 January 2015

We need you : Manga-news recrute !

Comme vous avez pu le constater, Manga-news est en constante mutation, et récemment de nouveaux ajouts ont encore été faits sur différents points, afin de toujours mieux vous satisfaire. Dans cette optique, nous lançons aujourd'hui une nouvelle campagne visant à recruter un ou plusieurs nouveau(x) chroniqueur(s) !

Si vous estimez avoir suffisamment de connaissance et d'atouts pour rédiger des chroniques et faire des dossiers, et que vous avez envie de partager votre passion pour le manga, l'animation, les jeux vidéo japonais ou le cinéma asiatique, c'est le moment !





Idéalement, nous recherchons un chroniqueur (une chroniqueuse) plutôt orienté(e) shôjo, mais nous sommes ouverts à toutes les propositions : manga dans les autres genres, animation, ciné Asie, jeux vidéo, musique (j-music, k-music, OST d'animes)...


Pour cela, il es évidemment primordial d'avoir de solides compétences rédactionnelles. Si vous êtes intéressé, vous pouvez envoyer votre candidature via un message privé à Koiwai en passant par notre forum.

Dans votre message, merci de vous présenter et de nous faire part de vos motivations. Il vous faudra également proposer une chronique (10 à 20 lignes) d'un manga / animé / film, qui n'a pas encore été chroniqué sur notre site, afin que bous puissions évaluer vos compétences.


@ bientôt sur Manga-news !!

1 Comment

Jeudi, 04 December 2014

Manga-news invité de Black Box dans le Toku show de J-one

Cette semaine retrouvez dans le Toku show, émission présentée par notre ami Guillaume de la Chaine J-one, en tant qu'invité des éditions Black Box, le second boss de Manga-News (la chemise violette ^^).

tokushow-j-one-reno-alexandre-nov-2014.jpg

Entre fous rires et anecdotes salées, vous n'allez pas être déçus... 



L'intégrale de l'émission sera disponible ce week-end à 15h30 sur la chaine ou en replay dès lundi 8 décembre à cette adresse.



2 Comments

Vendredi, 17 October 2014

Pika invite la presse 2e edition

Pour la 2e année consécutive, les éditions Pika ont invité une petite poignée de journalistes à déjeuner afin de leur présenter une partie de leur programme 2015.
C'est donc au restaurant Yoom, spécialisé dans les Dim Sum (de délicieuses bouchées vapeur d’origine chinoise), dans le 6e arrondissement que j'ai été conviée.

Au programme plein de belles surprises que je ne peux évidemment pas vous dévoiler pour le moment, et un délicieux repas.
Nous avons ainsi discuté de l'état du marché du manga, des objectifs de Pika pour les années à venir, de leur 15e anniversaire, de leur nouvelle collection Chin'art avec en fer de lance l'artiste Benjamin et bien sûr des nouveautés prévues en shônen, shôjo et seinen...




Nous sommes ainsi repartis (le ventre bien rempli) avec un dossier de presse, deux épreuves non corrigées de 2 nouveautés : celle de février (une surprise) et L-DK que nous vous avons déjà présenté,  et pour ma part un petit note book aux couleurs de L'Attaque des Titans, limité à quelques exemplaires, dont je suis pas peu fière (pour tout vous dire je collectionne les goodies manga des éditeurs depuis de nombreuses années).

Voila, vous en saurez plus très prochainement au travers des news du site !

8 Comments

Mardi, 07 October 2014

Lancement du label Asian Districk des éditions Kotoji

Les éditions Kotoji lançaient la semaine dernière leur label Asian District, qui sera dédié à tous leurs titres d'auteurs asiatiques.




A cette occasion était présent l'artiste chinois Pocket Chocolate dont la série "Crystal sky of yesterday" inaugure la collection.






Nous avons donc eu le plaisir d'être invités par Pierre Sery, le directeur du label, à une soirée de lancement.




On pouvait entre autres y découvrir une petite exposition autour de la série, et bien sûr rencontrer l'auteur (dont vous aurez une interview à découvrir prochainement)...




On remercie en passant le manga café Manga Space qui nous accueillait pour ce petit moment bien sympathique, qu'on partage avec vous aujourd'hui avec quelques photos !

3 Comments

Jeudi, 11 September 2014

Atelier de cuisine pour la sortie de Food wars

A l'occasion de la sortie du manga Food wars, les éditions Delcourt/Tonkam ont eu la bonne idée (c'est peu de le dire ;)) d'inviter une poignée de journalistes et de libraires à un atelier de cuisine.




C'est donc avec beaucoup d’engouement que je me suis présentée hier soir devant Cook & Go, 36 passage Charles Dallery dans le 11e arrondissement de Paris.




Après une petite collation, nous avons donc enfilé nos tabliers et suivi les conseils de notre chef du jour, Alex Ruiz, afin de réaliser de petites mises en bouche (sur le thème du rôti de porc, pour en savoir plus lisez le 1er tome !), pour l’apéritif qui s'en suivra en compagnie du staff Delcourt et de Viz Europe (Détenteur des droits de la série).




Au passage, vous pourrez également noter la présence de Pascal Lafine, le directeur de collection de Tonkam, qui a lui aussi mis la main à la pâte !




Merci à Maud pour cette invitation, et aux autres sympathiques participants. On remet ça quand vous voulez...




Et pour en savoir plus sur ce succulent shônen culinaire, je vous renvoie sur sa fiche (cliquez sur l'image ci-dessous).




Présentation


Le jeune Sôma a grandi dans les cuisines du restaurant familial et se prépare depuis toujours à prendre la succession. Mais sa vie se retrouve bouleversée quand son père accepte un poste dans un palace new-yorkais. Le jeune garçon est alors envoyé dans une prestigieuse école culinaire. Bien décidé à ne pas décevoir sa famille, Sôma devra rivaliser de génie pour s’imposer parmi les meilleurs espoirs.

4 Comments

Lundi, 01 September 2014

Dossier de presse Red eyes sword

Vous le savez si vous lisez notre blog, on aime bien vous faire partager les dossiers de presse que nous recevons de la part des éditeurs, surtout quand ils sont originaux.

C'est ainsi que nous avons reçu ce matin celui de Red eyes sword. la nouvelle série phare des éditions Kurokawa dont le premier tome sera disponible en librairie le 11 septembre prochain.



C'est donc sous la forme d'une poche  de réserve de sang que celui-ci nous est parvenu.
Avec comme accroche : Vous allez avoir besoin d'une bonne réserve de sang...

Tout est dit ...





5 Comments

Mardi, 12 August 2014

L'autel Yotsuba s'agrandit

Aujourd'hui, une petite nouvelle est venu s'ajouter dans mon autel Yotsuba : la figurine de Yotsuba par Toy's Works et Chara-Ani !




Un superbe travail de Toy's Works et Chara-Ani !

Après une Fûka simple mais pleine de charme (la plus belle figurine de Fûka, d'autant que ses cuisses grasses sont très bien rendues :3 ), les fabricants nous offrent une Yotsuba inspirée du chapitre sur le typhon, pleine de vivacité et de joie. La bouille inimitable de Yotsuba est très bien faite, et la sculpture ainsi que les peintures sont suffisamment bonnes pour faire mon bonheur :-D

Après les Revoltech, les kits et la figurine bon marché de Kaiyodo, il manquait toujours une vraie belle figurine à échelle pour la gamine aux couettes vertes. C'est désormais chose faite !

De plus, nous avons droit à un socle réversible : l'image du socle est en réalité une petite rondelle de carton illustrée sur ses deux faces, et le socle est démontable pour pouvoir nous laisser le choix entre les deux faces. D'un côté, le célèbre "!" de la série, et de l'autre côté, une mini-carte météorologique, histoire d'encore mieux imaginer Yotsuba en pleine tempête :-D


Et puisque je ne vous avais pas remontré mon autel consacré à ma série préférée depuis... euh... longtemps (depuis ce message-là, en fait), voici une nouvelle photo ! Toutefois, il y manque les calendriers et le kit en carton de Cartox, ceux -ci étant déjà emballés dans des cartons en vue de mon prochain déménagement dans quelques mois.




D'ailleurs, avouez que la place commence sérieusement à me manquer pour exposer comme il se doit tous mes produits sur Yotsuba&!... il est vraiment temps que je déménage de mon minuscule studio !


Koiwai

13 Comments

Vendredi, 08 August 2014

Coffret collector Bakemonogatari / Nisemonogatari - Le grand déballage !

En ce début de mois, celles et ceux qui avaient précommandé sur le site de Dybex l'édition collector limitée format A4 des séries Bakemonogatari et Nisemonogatari ont dû recevoir leur bien.

Cette édition collector, fruit d'un long travail de Dybex (ça faisait des mois que l'éditeur en parlait), propose, en plus des coffrets des deux séries qui seront disponibles séparément ailleurs, offre quelques bonus exclusifs : un luxueux fourreau au format A4 regroupant les deux coffrets, ainsi que deux livres de 92 et 88 pages, l'un sur Bakemonogatari, l'autre sur Nisemonogatari.

Je vous propose ici de découvrir un peu plus la composition du coffret ! Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le fourreau A4 exclusif est réellement beau. Aussi épais que le coffret A4 de Nadia et le secret de l'eau bleue, il est coloré et joliment illustré aux couleur de Hitagi Senjôgahara d'un côté, et de Karen Araragi de l'autre.


  
  
En ouvrant ce fourreau, on tombe sur les coffrets des deux séries, eux aussi ornés des mêmes illustrations que le fourreau. Par contre, petite déception : les cartons des deux coffrets sont fins, et contiennent de simples boîtiers amaray (3 boîtiers pour chaque série). Pas de digipack ou de boîtiers slim. Ca prend un peu plus de place pour rien, et ça fait un peu cheap.


  
  
Quoi qu'il en soit, chaque boîtier contient un Blu-ray et son DVD correspondant (vu qu'il s'agit d'un combo Blu-ray/DVD), tous dotés de très belles sérigraphies reprenant quelques personnages des séries. Mais là aussi, légère déception en ce qui concerne le fond blanc des jaquettes vues de l'intérieur des boîtiers. Rien de dramatique, mais quand on est fan, on est un peu plus exigeant ^^


  
  
Suivent les deux livres exclusifs, en format A4 paysage.


  
  
Ceux-ci sont bien fournis, entre des présentations de tous les personnages, des images de ceux-ci, un retiur en images sur les impressionnants openings et endings, des textes revenant sur divers aspects des séries (je ne les ai pas encore lus), et des galeries d'illustrations qui doivent chacune occuper environ la moitié des livres, et qui donnent dans des styles très différents, ce qui est hautement appréciable.

Je vous laisse sur une petite sélection photographique des deux livres. A présent, il ne me reste plus qu'à trouver le temps de regarder tout ça... Et ça, c'est pas gagné !










Koiwai


2 Comments


MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News