Rencontre avec le groupe Kukatachii- Actus manga
actualité manga - news illustration

Jmusic Rencontre avec le groupe Kukatachii

Mardi, 15 Août 2017 - Source :Rubrique Interviews

Avec les tremplins musicaux, le salon Japan Expo est devenu une bonne opportunité pour découvrir des artistes plus indépendants, et Kukatachii en fait partie. Voix élevée, sonorités groovy, influences multiples... et une pêche communicative autant sur scène qu'en interview ! Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir notre petite interview de ce sympathique groupe.


Merci d'avoir accepté cette interview. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter et expliquer votre rôle au sein du groupe ?

Je suis Yudai Yamada, je m'occupe des chants.

Je suis Yui Miyazaki, claviériste.

Je suis Tatsuya Kaji, je m'occupe de la basse, yeah !

Je suis Dr O., à la guitare.

Je suis Takuto Saiki, le batteur.

De gauche à droite : Yui, Dr O, Yudai, Takuto, et Kaji.

Comment est né le groupe ?

Yudai : J'ai créé Kukatachii en 2012 et ai tout de suite demander à Yui de l'intégrer. En 2013, Kaji et Takuto nous ont rejoints.  Avant nous avions un autre guitariste, et c'est en 2017 que Dr O. nous a rejoints.


Votre musique mélange plusieurs genres musicaux. Quels genres mais aussi artistes vous ont le plus influencés ?

Yudai : J'ai été très influencé par des grands noms comme Michael Jackson et Stevie Wonder, mais aussi par des groupes de musique disco comme Earth, Wind & Fire ou les Beegees. Ensuite, chacun de nous a son propre style de musique, et ensemble on essaie de présenter plusieurs genres. On a mélangé nos influences  (musique dansante, rock, pop, électro...) pour former la musique de Kukatachii.


La chanson « Love Today » a été utilisée dans une publicité pour vêtements retransmise à la télévision nationale. Comment cela s’est fait ?

Yudai : On a été très surpris et contents de cette offre !

Kaji : On a essayé de rester cool et zens face à ça, mais ça a été dur ! (rires)



Pouvez-vous expliquer le nom du groupe ?

Yudai : « Kukatachi », c'est une épreuve spirituelle dans l'Histoire ancienne du Japon, et le concept est de mettre les mains dans une eau tiède ou brûlante. Si la personne se brûle les mains, c'est qu'elle n'est pas honnête, dans le contraire c'est qu'elle l'est. J'ai choisi ce nom parce que j'adore l'Histoire japonaise et que ça sonnait bien. Par contre, nos musique n'ont rien à voir (rires).


La notion d'honnêteté n'a rien à voir avec ce choix de nom ?

Yudai : Non ! (rires)

Kaji : Ca ne veut pas dire qu'on ment dans nos chansons ! (rires)

Yudai : j'ai rajouté un deuxième « i » au bout de « Kukatachii » pour que les gens tombent plus facilement sur nous lors de recherches sur internet.


Yudai, qu’aimez-vous le plus dedans dans l'Histoire japonaise ?

Yudai : J'aime bien aussi l'Histoire du monde, mais je préfère celle du Japon. J'adore la période Kamakura et les histoires de cette époque.



Yudai, votre voix est impressionnante et colle bien à l’ambiance groovy des mélodies.  Comment l’avez-vous travaillée ?

Yudai : Merci ! Il n'y a pas vraiment de style musical comme ça au Japon, et moi qui écoutais beaucoup Michael Jackson et les autres que j'ai cités depuis tout petit, je me suis demandé comment je pouvais retransmettre ça pour le public japonais. Je pense que ma voix s'est faite  à force de chantonner les airs de mes artistes favoris.


Est-ce plutôt votre voix et les paroles qui se calent sur les mélodies, ou les mélodies qui se font autour de votre voix et des paroles ?

Yudai : On conçoit d'abord les mélodies, puis on se charge des paroles.


En quelques mots, comment décririez-vous le «style Kukatachii » , la philosophie du groupe ?

Yudai : Les thèmes changent selon nos chansons, mais il y a toujours des choses qui reviennent. Il y a une expression japonaise qui dit qu'il faut profiter du moment présent. J'aime donner l'exemple d'un feu d'artifice : c'est très beau, mais il faut que ce soit court, pour que l'on profite pleinement du bref moment où on le voit, et quand c'est fini on se sent un peu triste. C'est ce sentiment que l'on veut transmettre en faisant nos chansons et en écrivant les paroles. C'est une philosophie assez japonaise.


Interview réalisée par Koiwai. Un grand merci au groupe Kukatachii, à leur interprète, et à Japan Expo.
  










commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News